IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un ancien cadre supérieur de la bourse de cryptomonnaies FTX témoigne avoir su que 8 milliards de dollars de fonds clients avaient disparu
Le trou financier était "énorme", a déclaré M. Singh

Le , par Anthony

11PARTAGES

6  0 
Nishad Singh, le dernier membre du cercle rapproché de Sam Bankman-Fried à témoigner, a déclaré que son admiration pour la SBF s'est transformée en "honte" lorsqu'il a découvert que les dirigeants de FTX s'étaient enrichis avec les fonds des clients.

La troisième semaine du procès pénal de Sam Bankman-Fried a commencé avec un membre du cercle rapproché de FTX qui a rassemblé les déclarations de trois témoins précédents, expliquant au jury, étape par étape, les erreurs de programmation, les caractéristiques des produits et les décisions des dirigeants qui ont permis à la bourse de crypto-monnaies d'abuser de l'argent des clients et qui ont conduit à l'explosion de l'empire de la crypto-monnaies.

Nishad Singh, qui était responsable de l'ingénierie chez FTX, a déclaré avoir "appris l'existence d'un trou" dans les finances de l'entreprise en septembre 2022. Bien qu'il ait remarqué qu'il manquait environ 8 milliards de dollars à la société de Bankman-Fried, il a néanmoins approuvé des transactions dont il savait "implicitement" qu'elles devaient provenir de dépôts d'utilisateurs, a témoigné Nishad Singh. Cet argent a apparemment été acheminé vers la société de trading affiliée à Bankman-Fried, Alameda Research.

M. Singh a déjà plaidé coupable, tout comme deux autres témoins de l'accusation : Gary Wang, directeur technique de FTX, et Caroline Ellison, PDG d'Alameda. Le témoignage de M. Singh a permis d'établir des liens entre leurs déclarations devant le tribunal et celles de l'ingénieur de FTX, Adam Yadidia.


Le trou financier était "énorme", a déclaré M. Singh, ajoutant qu'il avait appris, lors de conversations avec Mme Bankman-Fried, que les fonds avaient été utilisés par Alameda pour divers investissements en capital-risque, des dons politiques, des achats immobiliers et d'autres dépenses.

Les procureurs semblaient vouloir utiliser Singh pour dépeindre Bankman-Fried comme celui qui dirigeait en fin de compte les investissements de FTX et d'Alameda. Singh a déclaré que Bankman-Fried ignorait fréquemment les objections des autres membres de l'équipe, réalisant de gros investissements destinés à donner à ses entreprises des entrées auprès de célébrités, d'hommes politiques et d'autres personnes influentes.

L'une des questions portait sur un investissement de 200 millions de dollars d'Alameda dans K5 Global, une société de capital-risque dirigée par l'homme d'affaires Michael Kives. M. Singh a déclaré que M. Bankman-Fried avait assisté à une fête du Super Bowl organisée par M. Kives en compagnie, entre autres, d'Hillary Clinton, de Jeff Bezos et de Kendall Jenner. Apparemment impressionné par la puissance des stars présentes, M. Bankman-Fried a présenté l'investissement dans l'entreprise de M. Kives comme un moyen pour FTX d'obtenir des "connexions essentiellement infinies".

M. Singh a toutefois déclaré qu'il craignait que cet investissement, qui mettrait FTX en contact avec des célébrités et des athlètes professionnels, soit "extractif en termes de valeur" et "toxique pour la culture de FTX".

"Si nous devons aller jusqu'au bout, il ne faut pas que cela passe par FTX", s'est souvenu M. Singh en disant à Mme Bankman-Fried : "Ce devrait être l'argent de Sam, pas celui de FTX." M. Singh a déclaré que ses protestations n'avaient pas porté leurs fruits. Les procureurs ont produit une feuille de calcul énumérant les divers investissements de FTX et d'Alameda ; cette feuille montrait que l'accord à neuf chiffres avec K5 était passé par la branche d'Alameda chargée des investissements, et non par le portefeuille de Sam.

Le tristement célèbre compte "fiat@"

M. Singh, qui travaillait chez Alameda avant la création de FTX, a déclaré qu'il savait depuis la création de FTX que les comptes bancaires d'Alameda avaient été utilisés pour stocker les fonds des clients de FTX - une mesure initialement conçue pour contourner les difficultés rencontrées par FTX pour ouvrir ses propres comptes.

Il a déclaré avoir personnellement programmé en 2019 des systèmes qui acheminaient les dépôts des utilisateurs de FTX vers les comptes bancaires d'Alameda. Singh a également ajouté des instructions de virement sur le site Web de FTX qui, si elles étaient suivies, faisaient atterrir les fonds sur des comptes contrôlés par Alameda (les témoignages recueillis plus tôt dans la journée ont montré que les utilisateurs de FTX avaient reçu l'instruction de virer des fonds vers une entité liée à Alameda appelée "North Dimension").

"Quelqu'un créditait manuellement" les soldes des utilisateurs de FTX avec les montants déposés sur les comptes bancaires d'Alameda, a-t-il expliqué.

M. Singh a déclaré qu'en 2021, lui et d'autres dirigeants de FTX ont eu connaissance d'un bogue dans les systèmes comptables internes de FTX qui surestimait les dépôts des utilisateurs d'environ 8 milliards de dollars. FTX enregistrait ces dépôts d'utilisateurs dans une base de données interne appelée "fiat@".

"Lorsqu'un retrait était effectué, le solde du client chez FTX était décrémenté, les fonds étaient envoyés à partir de comptes bancaires réels, mais le solde réel de fiat@ n'était pas correctement ajusté", a expliqué M. Singh.

En plus de cette erreur, M. Singh a déclaré qu'il avait mis en place des systèmes sur FTX qui donnaient à Alameda des "privilèges spéciaux" qui n'étaient pas accordés aux autres utilisateurs. L'une de ces fonctions, "allow negative", permettait à Alameda de négocier, d'emprunter et même de retirer des fonds de FTX au-delà de son solde et des montants de garantie, a déclaré M. Singh. Singh a déclaré qu'il avait codé une première version de cette fonction en 2019 "sur les conseils et les directives de Sam Bankman-Fried et de Gary Wang".

Finalement, Alameda a pu emprunter à FTX sans que sa garantie ne soit jamais liquidée, et elle a pu "retirer de l'argent qu'elle n'avait pas", a déclaré M. Singh. En somme, cela signifiait qu'"Alameda pouvait perdre de l'argent" qui "appartenait aux clients", a déclaré M. Singh.

"Je ne me souviens pas avoir entendu dire que les fonds des utilisateurs étaient prélevés", a déclaré M. Singh. "Je me souviens d'affirmations de Sam et d'autres personnes selon lesquelles Alameda ne bénéficiait d'aucun privilège particulier", a-t-il ajouté.

En juin 2022, Alameda avait accumulé un déficit de 2,7 milliards de dollars sur la plateforme FTX, et Alameda devait encore techniquement à FTX des milliards de dollars de fonds d'utilisateurs qu'elle n'avait plus en main - des retraits que FTX n'avait pas pu effectuer en raison de son bug comptable. Au total, le solde négatif du compte et le système comptable défectueux ont contribué à creuser un trou de 11 milliards de dollars dans le bilan de FTX, a déclaré M. Singh.

Source : Nishad Singh, ancien responsable de l'ingénierie chez FTX

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Un code Python caché a été utilisé pour falsifier les chiffres des fonds d'assurance de la bourse de cryptomonnaies FTX, d'après le témoignage de Gary Wang, ancien directeur de la technologie de FTX

Bankman-Fried a utilisé 100 millions de dollars de fonds volés à la la plateforme de Cryptomonnaies FTX pour des dons politiques, selon les procureurs fédéraux

La fraude était dans le code : le code source de FTX expose les agissements de Sam Bankman-Fried et Alameda, le jury a pu examiner un « fonds d'assurance » falsifié et la porte dérobée de FTX

Les employés de l'entreprise de Cryptomonnaie FTX ont découvert la porte dérobée d'Alameda, d'une valeur de 65 milliards de dollars, plusieurs mois avant l'effondrement

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Gluups
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 1:28
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Le directeur général du fonds spéculatif de cryptomonnaies Hyperverse, qui s'est effondré, ne semble pas exister
l'escroquerie aurait coûté plus de 1,3 milliard de dollars aux investisseurs

La société australienne de cryptomonnaies Hyperverse s'est effondrée il y a environ deux ans emportant dans sa chute plus de 1,3 milliard de dollars appartenant aux investisseurs. Mais la chose la plus troublante dans l'histoire, c'est qu'une enquête a révélé que le directeur général de l'entreprise n'existe peut-être pas. L'enquête rapporte que les qualifications du mystérieux directeur général de Hyperverse, un certain Steven Reece Lewis, semblent toutes avoir été falsifiées dans le but d'inciter les investisseurs à injecter de l'argent dans l'entreprise. Son profil indique qu'il a travaillé chez Adobe et Goldman Sachs, mais ces entreprises n'ont aucune trace de lui.
Voilà le genre de chose qu'il est intéressant de vérifier avant de donner des sous, plutôt qu'après les avoir perdus.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Plus précisément, il s'agit d'un personnage fictif et ses qualifications ont toutes été inventées dans le but d'inciter les investisseurs à injecter de l'argent dans le projet HyperVerse. Cependant, lors du lancement d'HyperVerse entre fin 2021 et début 2022, une personne a bel et bien été payée pour jouer le rôle de Steven Reece Lewis : il s'agit de l'Anglais Stephen Harrison vivant en Thaïlande. Resté muet depuis l'effondrement d'HyperVerse, Stephen Harrison est récemment sorti de son silence et a déclaré qu'il a été payé pour jouer le rôle, recevant 180 000 bahts thaïlandais (environ 4 665 euros) sur neuf mois et un costume gratuit en guise de paiement.
Oh, mais alors si il a reçu un costume, tout va bien !
3  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 10:22
Citation Envoyé par Gluups Voir le message
Oh, mais alors si il a reçu un costume, tout va bien !
Fillion est bien d'accord avec toi !
2  0 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 13:11
Ce qui serait un peu gros, ce serait de le prendre comme seul coupable.

C'est un montage très classique. Certaines citées état en Asie pour ne pas les nommer sont spécialisées dans l'hébergement de ce genre de fraudes financières. C'est des montages avec des dizaines de sociétés écran imbriquées qui ont 0 fonds propres. S'il y a une enquête, les autorités locales traînent des pieds pendant des années pour donner le nom du propriétaire de la société écran (mais pour les dizaines d'autres il faut ouvrir une autre procédure à chaque fois). Le "propriétaire" de la société, c'est toujours un pauvre type auquel on a donné 3 sous pour qu'il mette son nom sans comprendre ce qu'il signe.
Quand on veut tracer l'argent, il ne fait que transiter d'une société écran à l'autre.

Ce type, c'est juste un comédien en effet, parmi d'autres prête-nom qui ont été recrutés.

Donc, les investisseurs de 1er ordre qui choisissent ce genre de sociétés, il savent (ou devraient) savoir dans quoi ils mettent la main. Ensuite, ce sont eux qui trouvent des client pigeons pour leur faire confiance.

Et mon agent m'a dit : "beaucoup de personnes font cela dans le métier. C'est tout à fait normal"
c'est sans doute la seule chose vraie que son agent lui a révélée.
2  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 28/10/2023 à 19:52
Bankman-Fried dit n'avoir pas lu entièrement les conditions d'utilisation de FTX
1  0 
Avatar de Gluups
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 16:57
Voilà un chapeau qui m'a rappelé un certain nombre de nos présidents de la république.
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/04/2024 à 1:29
Il prend le risque d'avoir plus, là où 25 ans c'est peu comparer à ce qu'il aurais été susceptible d'avoir.
1  0 
Avatar de Flodelarab
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 13:10
Citation Envoyé par Pyramidev Voir le message
des gens utilisent cette plateforme pour blanchir de l'argent.
Alors que l'€uro, lui, n'a jamais servi a blanchir de l'argent. C'est bien connu.

Pyramidev, non seulement tu ne comprends pas tes propres paroles, mais en plus cela n'a rien à voir avec FTX. Dans ce fil de discussion, on parle de FTX.
0  0 
Avatar de Gluups
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 16:21
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Pour l'or il faut également pouvoir justifier sa provenance (et payer "des pénalités") en plus de pouvoir dater sa rentrée en possession pour calculer les dites plus-values.
Ah bien entendu, si c''est les palettes disparues de la Banque de France, c'est mieux d'avoir un alibi.
0  0 
Avatar de Gluups
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/01/2024 à 0:52
Si la question se pose d'un deuxième procès, c'est que l'intéressé a fait appel ?

Auquel cas, à moins que les Américains aient une façon particulière de fonctionner, c'est le code de procédure civile, qui décide.

Sinon c'est remarquable que l'intéressé clame qu'il ait agi de bonne foi, puisque dans l'énoncé des faits c'est moins sa crapulerie qui choque, que sa mauvaise foi.

N.B. Il était temps de dire "l'année prochaine". Une demi-heure plus tard, ce n'est plus le cas.
Bonne année à tous.
0  0 
Avatar de Gluups
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 29/01/2024 à 6:59
Il semble que les autorités aient décidé de s'attaquer au problème :
lepoint.fr
0  0