IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La fraude était dans le code : le code source de FTX expose les agissements de Sam Bankman-Fried et Alameda
Le jury a pu examiner un « fonds d'assurance » falsifié et la porte dérobée de FTX

Le , par Stéphane le calme

7PARTAGES

19  0 
FTX, autrefois la troisième plus grande plateforme d’échange de crypto, a été accusée de fraude par le gouvernement américain. Selon l’accusation, FTX aurait accordé des privilèges secrets et illégaux à Alameda Research, une société de trading fondée par Sam Bankman-Fried, le PDG de FTX. Ces privilèges auraient permis à Alameda de manipuler les prix, de profiter des fonds des clients et des investisseurs, et d’éviter les liquidations automatiques. La preuve la plus accablante contre FTX se trouve dans son code source, qui a été examiné en détail par le jury lors du procès. Gary Wang, le co-fondateur et directeur technique de FTX, a supervisé le code qui donnait à Alameda des avantages indus sur FTX.

Le code source de FTX montre également que la plateforme affichait un faux chiffre sur son site web pour indiquer le montant du fonds d’assurance, qui était censé protéger les utilisateurs en cas de pertes excessives. Le fonds d’assurance était en fait vide, et le chiffre affiché était généré aléatoirement à partir du volume quotidien d’échange sur FTX.


De quoi s'agit-il ?

Au cœur de la fraude de Bankman-Fried se trouvent les liens profonds et (littéralement) intimes entre FTX, la bourse qui a attiré les spéculateurs, et Alameda Research, un fonds spéculatif que Bankman-Fried a cofondé. Alors qu'une bourse gagne finalement de l'argent grâce aux frais de transaction sur les actifs appartenant aux utilisateurs, un fonds spéculatif comme Alameda cherche à tirer profit de la négociation ou de l'investissement actif des fonds qu'il contrôle.

Bankman-Fried lui-même a décrit FTX et Alameda comme étant des entités « entièrement séparées ». Pour renforcer cette impression, Bankman-Fried a démissionné de son poste de PDG d'Alameda en 2019. Mais il est apparu que les activités des deux entités restaient profondément liées. Non seulement les dirigeants d'Alameda et de FTX travaillaient souvent dans le même penthouse des Bahamas, mais la PDG de Bankman-Fried et d'Alameda, Caroline Ellison, étaient liées de manière romantique.

Ces circonstances ont probablement permis le péché capital de Bankman-Fried. Quelques jours après les premiers signes de faiblesse de FTX, il est devenu clair que la bourse avait acheminé les actifs des clients vers Alameda pour les utiliser dans les activités de négociation, de prêt et d'investissement. Le 12 novembre, un rapport a été publié selon lequel jusqu'à 10 milliards de dollars de fonds d'utilisateurs avaient été envoyés de FTX à Alameda. À l'époque, on pensait que seulement 2 milliards de dollars de ces fonds avaient disparu après avoir été envoyés à Alameda; les pertes semblent avoir été beaucoup plus élevées.

Alameda Research s'est fortement appuyé sur le jeton FTT natif de FTX et constituait la majorité de ses actifs dans le bilan d'Alameda. Cela a soulevé des inquiétudes quant à la nature imbriquée des deux entreprises et à leur potentiel de manipulation (et de gonflement artificiel) de la valeur de la FTT, posant des problèmes encore plus importants pour Bankman-Fried.

Les jetons FTT ont été utilisés comme garantie pour des prêts, y compris des prêts de fonds clients de FTX à Alameda. C'est là que les liens étroits entre FTX et Alameda sont devenus vraiment toxiques : s'il s'agissait d'entreprises véritablement indépendantes, le jeton FTT aurait pu être beaucoup plus difficile ou coûteux à utiliser comme garantie, réduisant ainsi le risque pour les fonds des clients.

Cette utilisation d'un actif interne comme garantie pour des prêts entre entités clandestinement liées peut être mieux comparée à la fraude comptable commise par les dirigeants d'Enron dans les années 1990. Ces cadres ont purgé jusqu'à 12 ans de prison pour leurs crimes.


La fraude est dans le code

Nous avons eu notre premier aperçu de la base de code FTX vendredi. L'accusation a présenté des captures d'écran de Github alors qu'elle interrogeait le témoin coopérant Gary Wang, l'ancien directeur technique de FTX qui, à plusieurs reprises, était responsable des bases de code alimentant à la fois FTX et Alameda Research. Wang a plaidé coupable à quatre chefs d'accusation.

Il a témoigné que Bankman-Fried lui avait donné des instructions pour s’assurer qu’Alameda ne soit jamais liquidé sur FTX.

Le code source de FTX révèle qu’Alameda disposait d’une colonne appelée [C]allow_negative[/B] dans les bases de données de FTX, qui lui permettait d’avoir un solde négatif. Alameda pouvait retirer de l’argent même lorsque ses comptes étaient vides, et bénéficiait d’une ligne de crédit énorme. Alameda pouvait également passer des ordres plus rapidement que les autres utilisateurs, et il existe des preuves que certains utilisateurs auraient déposé de l’argent par erreur sur Alameda au lieu de FTX.

Wang a témoigné que cet indicateur allow_negative était un privilège spécial accordé uniquement aux comptes de trading d'Alameda Research, et une capture d'écran de la base de données montrait également la ligne de crédit dans laquelle Alameda Research pouvait puiser était effectivement illimitée.

Molly White, qui a rapporté l'affaire en question, s'est laissée aller à une pointe d'humour :

Bien qu’il y ait un certain risque de dérouter le jury en leur présentant des extraits de code, les procureurs ont demandé à Wang d’expliquer ce que fait le code d’une manière qui m’a semblé assez claire. Le fait que les ingénieurs de FTX aient écrit un code assez propre, avec des noms de variables descriptifs et des fonctions concises, et choisi un langage très lisible par l'homme (Python) a probablement aidé.

Note à moi-même*: si vous envisagez d'écrire du code pour commettre une fraude, rendez-le compliqué et illisible pour réduire les chances qu'il soit ensuite présenté à un jury comme preuve.

Une grande partie de la conversation a tourné autour de l'indicateur allow_negative qui a été introduit dans la base de code FTX le 1er août 2019. Wang a déclaré que Sam Bankman-Fried lui avait demandé, ainsi qu'à Nishad Singh (ancien directeur de l'ingénierie de FTX, qui a également plaidé coupable), d'ajouter le drapeau. Les captures d'écran de Github montrent Singh modifiant le code pour ajouter la colonne dans la base de données et ajoutant une logique pour exempter les comptes portant le drapeau des contrôles qui détermineraient autrement s'ils disposaient de fonds suffisants à retirer.


Un changement ultérieur apporté par Wang lui-même a également exempté les comptes portant ce drapeau de toute liquidation.


Les procureurs ont profité de cette occasion pour souligner que pratiquement le jour même où ce changement était effectué sous la direction de Bankman-Fried, Bankman-Fried était sur Twitter affirmant que « le compte [d’Alameda] est comme celui de tout le monde ».
L’une des motivations présumées de cette fraude était d’éviter la liquidation. La liquidation est un moyen pour FTX de gérer le risque lorsque les gens faisaient des paris risqués sur sa plateforme. La liquidation est un processus automatisé qui vend le collatéral des utilisateurs pour limiter les pertes de FTX. Les clients normaux pouvaient être liquidés automatiquement, mais pas Alameda.

Wang a expliqué qu'Alameda n'avait pas démarré avec une limite de crédit aussi élevée, mais que périodiquement, la société de négoce avait rencontré des problèmes pour effectuer des transactions parce qu'elle n'avait pas suffisamment de garanties, et Sam Bankman-Fried n'arrêtait pas de lui demander d'augmenter sa limite de crédit pour empêcher que cela se produise. Selon Wang, la limite était initialement fixée à « quelques millions de dollars », mais a ensuite été augmentée à 1 milliard de dollars. Après avoir également atteint cette limite, Bankman-Fried lui a demandé de la fixer à un nombre si grand qu'ils n'atteindraient probablement pas la limite. À ce stade, Wang l’avait fixé à environ 65 milliards de dollars.

Les procureurs ont interrogé Wang sur le « fonds d’assurance » FTX, qui était censé protéger à la fois FTX et ses clients contre les transactions qui se déroulaient encore plus rapidement que ce que le moteur de risque de la bourse pouvait expliquer. FTX a publié le solde supposé du fonds sur son site Internet et s’est largement vanté de son existence, notamment lors de témoignages devant le Congrès américain. Cependant, selon Wang, le nombre affiché sur le site Web a été falsifié.


Des extraits de code présentés au jury ont montré comment Nishad Singh a écrit un code qui mettrait à jour le montant du fonds d'assurance en y ajoutant le volume quotidien des transactions, multiplié par un nombre aléatoire d'environ 7 500, et en le divisant par un milliard, donnant ainsi l'impression que le site Web faisait référence à un solde de compte réel qui fluctuait à mesure que la bourse ajoutait des fonds ou en retirait pour couvrir les pertes. En réalité, tout était inventé.


Ailleurs dans le code, il est possible d'observer que le montant dans le fonds était en fait représenté par une valeur codée en dur dans l'interface utilisateur et ne provenait pas d'une source de données externe pour obtenir un nombre réel. Cela n’a cependant pas été souligné aux jurés, probablement parce que le nombre aléatoire est beaucoup plus accablant.

Source : FTX Files

Et vous ?

Que pensez-vous de la responsabilité de Sam Bankman-Fried, le PDG de FTX, dans cette affaire ? Est-il coupable de fraude ou simplement de négligence ?
Quelles sont les conséquences de cette fraude sur la confiance des utilisateurs envers les plateformes d’échange de crypto-monnaies ? Comment éviter que ce genre de scandale se reproduise ?
Quel est le rôle des autorités de régulation dans le secteur des crypto-monnaies ? Sont-elles suffisamment efficaces et indépendantes pour protéger les intérêts des consommateurs ?
Quelle est votre opinion sur le fonds d’assurance de FTX, qui était en fait vide et affichait un chiffre aléatoire ? Est-ce une pratique courante ou exceptionnelle dans le monde des crypto-monnaies ?
Quelle est la valeur éthique du trading algorithmique, qui permet à certaines sociétés comme Alameda de profiter d’avantages indus sur les marchés ? Est-ce une forme d’innovation ou de manipulation ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Heydrickx
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/10/2023 à 14:21
Sam Bankman-Fried, dirigeant en disgrâce dans le secteur des cryptomonnaies, pensait qu'il y avait "5 % de chances qu'il devienne président"
Non mais 5% c'est bien...
Moi sur une échelle de 13 à 46; de 13 à 27 je reste un mandaï qui tape du code, de 27 à 45, je me fait virer pour incompétence, et seulement à 46 je deviens chef de la boîte.

5  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/10/2023 à 17:55
Ellison a déclaré qu'Alameda avait finalement dérobé environ 14 milliards de dollars aux clients de FTX.
Le moins que l'on puisse dire est qu'ils avaient de gros besoin
5  1 
Avatar de Gluups
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 1:28
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Le directeur général du fonds spéculatif de cryptomonnaies Hyperverse, qui s'est effondré, ne semble pas exister
l'escroquerie aurait coûté plus de 1,3 milliard de dollars aux investisseurs

La société australienne de cryptomonnaies Hyperverse s'est effondrée il y a environ deux ans emportant dans sa chute plus de 1,3 milliard de dollars appartenant aux investisseurs. Mais la chose la plus troublante dans l'histoire, c'est qu'une enquête a révélé que le directeur général de l'entreprise n'existe peut-être pas. L'enquête rapporte que les qualifications du mystérieux directeur général de Hyperverse, un certain Steven Reece Lewis, semblent toutes avoir été falsifiées dans le but d'inciter les investisseurs à injecter de l'argent dans l'entreprise. Son profil indique qu'il a travaillé chez Adobe et Goldman Sachs, mais ces entreprises n'ont aucune trace de lui.
Voilà le genre de chose qu'il est intéressant de vérifier avant de donner des sous, plutôt qu'après les avoir perdus.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Plus précisément, il s'agit d'un personnage fictif et ses qualifications ont toutes été inventées dans le but d'inciter les investisseurs à injecter de l'argent dans le projet HyperVerse. Cependant, lors du lancement d'HyperVerse entre fin 2021 et début 2022, une personne a bel et bien été payée pour jouer le rôle de Steven Reece Lewis : il s'agit de l'Anglais Stephen Harrison vivant en Thaïlande. Resté muet depuis l'effondrement d'HyperVerse, Stephen Harrison est récemment sorti de son silence et a déclaré qu'il a été payé pour jouer le rôle, recevant 180 000 bahts thaïlandais (environ 4 665 euros) sur neuf mois et un costume gratuit en guise de paiement.
Oh, mais alors si il a reçu un costume, tout va bien !
3  0 
Avatar de Prox_13
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/10/2023 à 10:28
Ohoh, donc ce ne sont désormais plus des allégations contre lui mais bien des témoignages accablants.

Ce qui voudrait dire que M. Bankman-Fried (J'adore ce nom, parfois le hasard fait extrêmement bien les choses), a non seulement allègrement menti, mais deux de ses complices se sont retournés contre lui désormais en plaidant coupable de leur complicité dans cette escroquerie.

Va-t-il de nouveau jouer la carte de l'anti-sémitisme?
2  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 10:22
Citation Envoyé par Gluups Voir le message
Oh, mais alors si il a reçu un costume, tout va bien !
Fillion est bien d'accord avec toi !
2  0 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 13:11
Ce qui serait un peu gros, ce serait de le prendre comme seul coupable.

C'est un montage très classique. Certaines citées état en Asie pour ne pas les nommer sont spécialisées dans l'hébergement de ce genre de fraudes financières. C'est des montages avec des dizaines de sociétés écran imbriquées qui ont 0 fonds propres. S'il y a une enquête, les autorités locales traînent des pieds pendant des années pour donner le nom du propriétaire de la société écran (mais pour les dizaines d'autres il faut ouvrir une autre procédure à chaque fois). Le "propriétaire" de la société, c'est toujours un pauvre type auquel on a donné 3 sous pour qu'il mette son nom sans comprendre ce qu'il signe.
Quand on veut tracer l'argent, il ne fait que transiter d'une société écran à l'autre.

Ce type, c'est juste un comédien en effet, parmi d'autres prête-nom qui ont été recrutés.

Donc, les investisseurs de 1er ordre qui choisissent ce genre de sociétés, il savent (ou devraient) savoir dans quoi ils mettent la main. Ensuite, ce sont eux qui trouvent des client pigeons pour leur faire confiance.

Et mon agent m'a dit : "beaucoup de personnes font cela dans le métier. C'est tout à fait normal"
c'est sans doute la seule chose vraie que son agent lui a révélée.
2  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/10/2023 à 10:58
Belle analyse!

Maintenant j'aimerais bien voir la ligne de code qui a permit de saisir tout ce qui était au dessus de 100000€ dans les comptes des banques Chypriotes en 2013.
https://thedocs.worldbank.org/en/doc...-of-Cyprus.pdf slide 7.
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 28/10/2023 à 19:52
Bankman-Fried dit n'avoir pas lu entièrement les conditions d'utilisation de FTX
1  0 
Avatar de Gluups
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 16:57
Voilà un chapeau qui m'a rappelé un certain nombre de nos présidents de la république.
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/04/2024 à 1:29
Il prend le risque d'avoir plus, là où 25 ans c'est peu comparer à ce qu'il aurais été susceptible d'avoir.
1  0