IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le gouvernement US a une lourde charge pour essayer de justifier l'interdiction de TikTok, car elle limite la liberté d'expression et vise à interdire une plateforme particulière
Selon l'EFF

Le , par Anthony

2PARTAGES

4  0 
L'interdiction fédérale de TikTok doit être examinée au microscope judiciaire le plus fin afin de déterminer sa constitutionnalité, ont soutenu l'Electronic Frontier Foundation (EFF) et d'autres organisations dans un mémoire d'ami de la cour déposé le mercredi 26 juin auprès de la Cour d'appel des États-Unis pour le circuit du Washington DC.

Le mémoire d'amicus curiae indique que la Cour doit examiner la loi sur la protection des Américains contre les applications contrôlées par des adversaires étrangers (Protecting Americans from Foreign Adversary Controlled Applications Act) - adoptée par le Congrès et signée par le président Biden en avril - avec l'examen juridique le plus exigeant, car elle impose une restriction préalable qui empêcherait les utilisateurs de s'exprimer, d'accéder à des informations et de s'associer par l'intermédiaire de TikTok. En outre, elle restreint directement la liberté d'expression et d'association protégée, et choisit délibérément un média particulier pour l'interdire de manière générale. Ce critère exigeant du premier amendement doit être appliqué même lorsque le gouvernement fait valoir des préoccupations de sécurité nationale.


La Cour devrait considérer cette loi pour ce qu'elle est : « une interdiction générale de la liberté d'expression qui déclenche l'examen le plus rigoureux au titre du premier amendement », affirme le mémoire, ajoutant qu'il sera extrêmement difficile pour le gouvernement de justifier cette interdiction totale.

La Freedom of the Press Foundation, TechFreedom, le Media Law Resource Center, le Center for Democracy and Technology, la First Amendment Coalition et la Freedom to Read Foundation se sont joints à l'EFF dans ce mémoire d'amicus curiae.

Avec plus de 150 millions d'utilisateurs aux États-Unis et 1,6 milliard d'utilisateurs dans le monde, la plateforme accueille d'énormes communautés nationales et internationales que la plupart des utilisateurs américains ne peuvent pas facilement atteindre ailleurs. Elle joue un rôle particulièrement important et démesuré pour les communautés minoritaires qui cherchent à encourager la solidarité en ligne et à mettre en lumière des questions vitales pour elles.

« Le premier amendement protège non seulement les utilisateurs américains de TikTok, mais aussi TikTok lui-même, qui publie son propre contenu et prend des décisions éditoriales sur le contenu des utilisateurs à diffuser et sur la manière de l'organiser pour chaque utilisateur », affirme le mémoire.

Les justifications de l'interdiction par le Congrès, basées sur le contenu, montrent clairement que le gouvernement cible TikTok parce qu'il estime que les discours que les Américains y reçoivent sont nuisibles, et le simple fait d'invoquer la sécurité nationale sans démontrer clairement l'existence d'une menace ne permet pas de surmonter l'inconstitutionnalité de l'interdiction, affirme le mémoire.

« Des millions d'Américains utilisent TikTok chaque jour pour partager et recevoir des idées, des informations, des opinions et des divertissements d'autres utilisateurs dans le monde entier, et cela est tout à fait conforme aux protections du premier amendement », a déclaré David Greene, directeur des libertés civiles de l'EFF. « En interdisant tout discours sur la plateforme avant qu'il ne se produise, la loi met en œuvre le type de restriction préalable que la Cour suprême a rejeté au cours du siècle dernier comme étant inconstitutionnelle, sauf dans les cas les plus rares. »

Source : Mémoire d'amicus curiae (EFF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Trouvez-vous la démarche de l'EFF et de ses partenaires justifiée ou pertinente ?

Voir aussi :

Vendez ou soyez suspendus : la Chambre des représentants approuve une mesure anti-TikTok jointe à une proposition d'aide à l'étranger, TikTok pourrait être banni aux États-Unis si aucune vente n'est conclue

TikTok se prépare à un combat juridique alors que les États-Unis font pression pour qu'elle soit vendue ou interdite, et affirme que la législation en passe d'être adoptée violerait le premier amendement

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Mograine
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 28/06/2024 à 20:03
YouTube, Vimeo, Netflix, Spotify, Twitch, Pandora, Soundcloud, Periscope, Dailymotion, Pornhub,
Facebook ;Instagram ; Twitter ; Quora ; Snapchat ; Pinterest ; Tumblr ; Reddit.
WhatsApp ; Facebook Messenger ; Telegram ; KaKao Talk ; Signal ; Google Hangouts ; Viber ; Zoomin ; Skype

Voici une liste non-exhaustive des applis que la chine interdit. Je ne suis pas fan de l'idée de base (c'est à dire empêcher un réseau social concurrent de s'établir librement), mais j'ai du mal à comprendre pourquoi la chine pourrait tout bloquer à sa guise et s'attend à ce que toutes ses applications soient les bienvenues dans les pays occidentaux ?
4  0 
Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 28/06/2024 à 17:19
en fait trop souvent quand un produit non américain fonctionne bien au usa... les usa tentent de leur mettre des bateaux dans les roues
1  0 
Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 29/06/2024 à 16:38
Citation Envoyé par Mograine Voir le message
YouTube, Vimeo, Netflix, Spotify, Twitch, Pandora, Soundcloud, Periscope, Dailymotion, Pornhub,
Facebook ;Instagram ; Twitter ; Quora ; Snapchat ; Pinterest ; Tumblr ; Reddit.
WhatsApp ; Facebook Messenger ; Telegram ; KaKao Talk ; Signal ; Google Hangouts ; Viber ; Zoomin ; Skype

Voici une liste non-exhaustive des applis que la chine interdit. Je ne suis pas fan de l'idée de base (c'est à dire empêcher un réseau social concurrent de s'établir librement), mais j'ai du mal à comprendre pourquoi la chine pourrait tout bloquer à sa guise et s'attend à ce que toutes ses applications soient les bienvenues dans les pays occidentaux ?
on peut souvent lire que ces réseaux américains n'ont pas voulu respecter les lois en chine...

sinon j'ai trouvé cela

https://www.quora.com/Why-is-Faceboo...1aaf&srid=ARGd
1  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expert https://www.developpez.com
Le 05/07/2024 à 17:39
Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
on peut souvent lire que ces réseaux américains n'ont pas voulu respecter les lois en chine...

sinon j'ai trouvé cela

https://www.quora.com/Why-is-Faceboo...1aaf&srid=ARGd
La loi mérite d'être respecté si elle est légitime. Interdire de critiquer le régime politique ou de s'inscrire sur un RS sans confirmer son identité n'est absolument pas légitime.
Votre obstination à soutenir systématiquement le Chine est assez écœurante.
0  0