IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Vendez ou soyez suspendus : la Chambre des représentants approuve une mesure anti-TikTok jointe à une proposition d'aide à l'étranger
TikTok pourrait être banni aux États-Unis si aucune vente n'est conclue

Le , par Stéphane le calme

7PARTAGES

9  0 
Dans un mouvement bipartisan, la Chambre des représentants des États-Unis a adopté une mesure exigeant que la société mère chinoise de l’application sociale populaire TikTok la vende ou fasse face à une interdiction nationale. Cette décision représente la menace la plus sérieuse à ce jour pour l’avenir de l’application aux États-Unis. Bien que les législateurs de la Chambre des représentants aient présenté un projet de loi similaire le mois dernier, cette initiative est différente pour deux raisons : elle est annexée à un projet de loi d'envergure sur l'aide à l'étranger qui prévoit un soutien à l'Ukraine et à Israël. En outre, elle répond aux préoccupations de certains membres du Sénat en prolongeant le délai imparti à TikTok pour trouver un acquéreur.

Les jours de TikTok pourraient être comptés aux États-Unis après que la Chambre des représentants a approuvé samedi une loi qui interdirait l'application populaire de médias sociaux dans tout le pays, à moins que ses propriétaires chinois ne la vendent. En vertu de cette mesure, adoptée par 360 voix contre 58, la société mère de TikTok, ByteDance, a jusqu'à un an pour se désengager avant que l'interdiction ne commence à s'appliquer.

Le président Joe Biden a déjà exprimé son soutien à cette initiative, que le président de la Chambre des représentants, Mike Johnson, a jointe à un ensemble plus vaste de mesures d'aide à l'étranger comprenant trois projets de loi qui prévoient séparément des milliards pour l'Ukraine, Israël et la région indo-pacifique. Une version précédente, adoptée par la Chambre au début de l'année, donnait à ByteDance six mois pour se vendre, mais ce projet a été bloqué au Sénat. Étant donné que cette mesure est jointe au paquet d'aide aux pays étrangers, il sera difficile pour la chambre haute du Congrès de l'ignorer.

Environ 170 millions d'Américains utilisent TikTok, qui a suscité un débat majeur dans le pays, opposant les défenseurs du premier amendement à ceux qui s'inquiètent de plus en plus de la sécurité nationale.

Ce serait la première fois que le gouvernement américain adopte une loi qui pourrait entraîner la fermeture d'une plateforme entière de médias sociaux, ce qui ouvrirait la voie à ce qui devrait être une longue bataille juridique.


La réaction de TikTok

TikTok a condamné le projet de loi comme une attaque anticonstitutionnelle contre son service extrêmement populaire.

« Il est regrettable que la Chambre des représentants utilise le prétexte d'une importante aide étrangère et humanitaire pour faire passer une fois de plus un projet de loi d'interdiction qui bafouerait les droits à la liberté d'expression de 170 millions d'Américains », a déclaré Alex Haurek, porte-parole de TikTok.

Les craintes de propagande et d'espionnage alimentent la répression contre TikTok

Les responsables de la sécurité nationale à Washington ont craint que le gouvernement chinois n'utilise TikTok pour promouvoir une propagande visant à interférer dans les élections américaines, ou pour surveiller certains des 170 millions d'Américains qui utilisent l'application chaque mois.

Ces craintes restent largement hypothétiques. TikTok appartient au géant chinois de la technologie ByteDance, mais il n'existe aucune preuve publique que des représentants du gouvernement aient jamais influencé ce que les Américains voient sur l'application, ni aucune preuve que des fonctionnaires chinois aient espionné des citoyens américains par l'intermédiaire de TikTok.

TikTok affirme avoir construit un pare-feu entre son siège à Los Angeles et sa société mère à Pékin, mais certains rapports indiquent que des données d'utilisateurs américains circulent toujours entre les deux. Bien qu'aucune preuve n'ait été rendue publique que des fonctionnaires chinois aient accédé à des informations américaines par l'intermédiaire de TikTok, l'idée que la Chine ait la capacité théorique d'armer une application utilisée par la moitié des Américains a suffi à déclencher une campagne de répression tous azimuts.


Acheter TikTok, d'accord, mais à quoi cela revient exactement ?

Selon le projet de loi récemment adopté par la Chambre, TikTok disposerait d’un délai allant jusqu’à un an pour trouver une entreprise ou un groupe d’investisseurs pour l’acquérir. Cela prolonge le délai par rapport à la fenêtre de six mois qui avait été donnée dans le projet de loi original adopté par la Chambre le mois dernier, que certains sénateurs jugeaient trop court.

Cependant, cela soulève une question critique parmi les experts de TikTok : qu’achèteraient-ils exactement ?

L'algorithme de TikTok, la sauce secrète de l'application, appartient à ByteDance. Et pendant la campagne de l'administration Trump contre TikTok, la Chine a ajouté les algorithmes de recommandation de contenu à sa liste de contrôle des exportations, ce qui signifie que la vente de cette technologie nécessiterait la bénédiction du gouvernement chinois.

James Lewis, directeur du programme de technologie et de politique publique au Centre d'études stratégiques et internationales, estime que Pékin n'a pas intérêt à s'engager dans cette voie. « Les Chinois ont dit très fermement ce mois-ci, à des niveaux élevés, qu'ils ne laisseraient pas l'algorithme être vendu et que, sans cela, c'est un accord vide de sens », a déclaré Lewis.

Ensuite, il y a l'obstacle du prix lui-même.

Étant donné que TikTok est l'une des plateformes de médias sociaux les plus importantes et les plus populaires au monde, sa valeur la mettrait hors de portée de toutes les entreprises technologiques, à l'exception des plus grandes. On ne sait pas exactement combien vaut TikTok, mais les analystes estiment que sa société mère privée, ByteDance, vaut environ 225 milliards de dollars. TikTok est de loin le service le plus performant de l'entreprise.

Si un géant de la Silicon Valley tentait de racheter TikTok, cela attirerait très certainement l'attention des autorités antitrust de Washington, qui sont de plus en plus sceptiques à l'égard des accords qui augmentent la portée d'entreprises technologiques déjà très importantes.

Lewis, du Center for Strategic and International Studies, doute que cette dernière tentative aboutisse à la cession de TikTok par ByteDance. Toutefois, il note que cela permet d'anticiper la question jusqu'à la fin des élections présidentielles de novembre : « Le projet de loi permet de gagner du temps pour trouver une véritable solution, tout en laissant un espace entre l'adoption de la loi et l'élection ».


Un projet de loi auquel Trump s'oppose

En mars, l'ancien président Trump a signalé son opposition à une législation qui pourrait interdire TikTok aux États-Unis, malgré son soutien antérieur à l'interdiction de l'application de médias sociaux.

Dans un message publié sur Truth Social, le candidat à la présidence pour les élections de novembre a affirmé qu'une interdiction de TikTok profiterait à Facebook et à son fondateur, Mark Zuckerberg, qui occupe le poste de PDG de sa société mère, Meta. « Si vous vous débarrassez de TikTok, Facebook et Zuckerschmuck doubleront leur chiffre d'affaires », a déclaré Trump. « Je ne veux pas que Facebook, qui a triché lors des dernières élections, fasse mieux. C'est un véritable ennemi du peuple ! »

Facebook a banni Trump en janvier 2021 à la suite des émeutes du Capitole, au cours desquelles des centaines de ses partisans ont tenté d'empêcher la certification des résultats de l'élection de 2020. Ses comptes ont été rétablis en février 2023.

L'ancien président a passé des mois à diffuser de fausses affirmations sur l'élection sur les médias sociaux avant l'insurrection.

En 2020, alors que Trump était encore au pouvoir, il a promis d'interdire à l'application de médias sociaux basée sur la vidéo d'opérer aux États-Unis et a émis un ordre demandant à ByteDance de se désengager des activités de TikTok aux États-Unis. L'ordonnance a toutefois été bloquée par la suite devant les tribunaux.

TikTok ayant gagné en popularité ces dernières années, les législateurs des deux bords s'inquiètent de plus en plus des risques que l'application fait peser sur la confidentialité des données et la sécurité nationale.

Le conflit a commencé en décembre 2019, quand la Cour fédérale de Californie a accusé le réseau social d'avoir transféré des données privées d'utilisateurs à des serveurs en Chine. De plus, ByteDance était à ce moment-là soupçonné par Washington de partager ces données avec Pékin. À cette période, Mike Pompeo, qui était le secrétaire d'État américain, avait laissé entendre que son gouvernement pourrait suivre l'exemple de l'Inde. En effet, l'Inde a interdit TikTok en juin 2019 dans le cadre d'une purge des applications chinoises. Le gouvernement indien avait alors évoqué un comportement malveillant quant à la collecte des données de ses citoyens.

Dans une lettre, un groupe de sénateurs républicains avait demandé à l'administration Trump de mettre en œuvre des actions le plus rapidement possible. Ils accusaient TikTok de censurer certains contenus et redoutaient que le Parti communiste chinois se serve de son contrôle sur l'application « pour déformer ou manipuler les discours politiques afin de semer la discorde parmi les Américains et d'obtenir le résultat électoral qu'il escompte ». D'ailleurs, des utilisateurs de l'application ont affirmé qu'ils ont en partie « saboté » le meeting de Donald Trump de Tulsa, en réservant des places en ligne sans avoir l'intention de s'y rendre.

Source : vidéo dans le texte

Et vous ?

Pensez-vous que la mesure anti-TikTok est une atteinte à la liberté d’expression ou une nécessité pour la sécurité nationale ?
Quel impact une interdiction de TikTok aurait-elle sur la culture populaire et la communication numérique ?
Les entreprises technologiques étrangères devraient-elles être soumises à des régulations plus strictes pour opérer aux États-Unis ?
Comment les utilisateurs de TikTok devraient-ils réagir face à la possibilité d’une interdiction ?
Quelles alternatives à TikTok recommanderiez-vous si l’application était effectivement interdite ?
Comment les préoccupations concernant la sécurité des données et la surveillance peuvent-elles être équilibrées avec l’innovation technologique ?
Une interdiction de TikTok pourrait-elle créer un précédent pour l’avenir des relations entre les États-Unis et les entreprises technologiques chinoises ?
Quelles pourraient être les conséquences économiques d’une interdiction de TikTok pour les créateurs de contenu et les entreprises qui utilisent l’application à des fins marketing ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 15:18
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Environ 20 % des enfants de 5 ans ont leur propre téléphone, et presque tous les enfants en ont un à l'âge de 12 ans.
Purée il y a beaucoup de parents qui ont laissé tombé l'éducation de leurs enfants.
Ils avaient la flemme alors ils leur ont donné un smartphone.

À cause des carrières les parents n'ont plus le temps ni l'énergie de s'occuper de leurs enfants, la solution de simplicité consiste à leur donner une tablette et d'un coup ils ne bougent plus et ne font plus de bruit.

====
Je trouve que les PC de bureau sont moins dangereux que les smartphones, tablettes, PC portable.
Parce que dès que tu sors de la salle qui contient le PC de bureau t'es déconnecté.
En plus c'est plus facile à contrôler, il est possible de fermer à clé la salle qui contient le PC de bureau.
2  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/05/2024 à 17:21
donc allons au bout et faisons de meme pour :
- facebook
- twitter
- instagram

ah non suis-je bete, ces reseaux sont americains, donc en fait c'est bon, c'est sans danger...
3  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/05/2024 à 20:06
Citation Envoyé par CoderInTheDark Voir le message
Et je n'ose pas imaginé l'orthographe et la compréhensibilité de leurs poste à 5 ans.
En fait, c'est le même niveau quand ils sont adultes. Et, ça doit dater d'avant Tiktok, quand on déchiffre lit certains posts sur ce forum...
2  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/05/2024 à 8:07
Citation Envoyé par mith06 Voir le message
Je rajouterais aussi le forum developpez.com tant qu'on y est
Ah NON.
Citation Envoyé par mith06 Voir le message
Promis c'est pour notre bien et celui de nos enfants
Bon OK alors
2  0 
Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/05/2024 à 14:11
et comme les usa peuvent utiliser linkedin, facebook, twitter, instagram pour les utilisateurs mais ils n'ont pas le courage de les dénoncer...

avec les millions d'application américaine et grace au patriot act, cloud act... les américains ont tous les loisirs de prendent tous les informations qu'ils veulent... mais les médias, gouvernement préfère dénoncer la chine... qui est en train de prendre le lead
3  1 
Avatar de RenarddeFeu
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 30/05/2024 à 13:11
Le principal problème de sécurité posé par TikTok, c'est que les services de renseignements américains ne peuvent pas s'en servir pour espionner le monde entier contrairement aux autres applis US.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/04/2024 à 10:36
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Pensez-vous que la mesure anti-TikTok est une atteinte à la liberté d’expression ou une nécessité pour la sécurité nationale ?
Il est clair que l'objectif du gouvernement est de prendre le contrôle de l'algorithme de TikTok afin de l'utiliser comme outil de propagande (notamment anti Trump).
Le gouvernement US est en guerre contre TikTok et contre Twitter, parce que le gouvernement US n'aime pas la liberté d'expression, la neutralité, la démocratie.
Il veut mettre une certaine idéologie en avant, au lieu de laisser les gens être libre de penser ce qu'ils veulent.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Quel impact une interdiction de TikTok aurait-elle sur la culture populaire et la communication numérique ?
Les utilisateurs de TikTok iraient vers une autre application.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Comment les utilisateurs de TikTok devraient-ils réagir face à la possibilité d’une interdiction ?
Peut-être que le gouvernement ne souhaite pas réellement interdir TikTok, mais juste en prendre le contrôle.
Ça expliquerait peut-être pourquoi le gouvernement ne met pas ses menaces à exécution.
Si tu veux l'interdire, interdit-le, sinon arrête de menacer de l'interdire.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Comment les préoccupations concernant la sécurité des données et la surveillance peuvent-elles être équilibrées avec l’innovation technologique ?
On s'en fout de la sécurité des données, toutes nos données sont aspirées par des entreprises US, il ne peut rien y avoir de pire de toute façon.
Les USA peuvent avoir accès à toutes vos données si ils le veulent.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Une interdiction de TikTok pourrait-elle créer un précédent pour l’avenir des relations entre les États-Unis et les entreprises technologiques chinoises ?
La Chine interdit déjà des applications US.
C'est bizarre que le gouvernement US n'ait pas encore interdit TikTok.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Quelles pourraient être les conséquences économiques d’une interdiction de TikTok pour les créateurs de contenu et les entreprises qui utilisent l’application à des fins marketing ?
Les créateurs vont perde du revenu le temps de migrer vers un autre réseau social.
Ce n'est pas la fin du monde…

Si ça se trouve un clone de TikTok contrôler par les USA, va très vite connaitre du succès.
2  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/04/2024 à 22:17
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Mais c'est sans compter sur la détermination de ByteDance et de la Chine qui n'ont aucune envie de voir TikTok aux mains des Américains et sont prêts à déployer tous les efforts nécessaires pour empêcher cela.
Les USA ne peuvent pas forcer le rachat de ByteDance.
Donc au pire TikTok sera interdit aux USA ce qui n'est pas très grave, il y a d'autres pays au monde. (la Chine interdit des applications US, donc les USA peuvent interdire des applications chinoises)
L'UE a tendance à copier les USA, mais c'est peut-être pas systématiquement le cas.

Les USA n'aiment pas quand une application qui connait du succès ne leur appartient pas.

Il suffit d'attendre un peu et TikTok va peut-être finir comme MySpace.
Les modes passent.
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 29/04/2024 à 19:29
Au moins 42% d'américains ne connaissent pas le premier amendement de leur pays, notamment sur la liberté d'expression.
Voilà comment on en arrive à une dictature.
1  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/05/2024 à 11:12
Qu'est-ce qu'il y a d'extraordinaire en 2024?

On n'arrête pas de lire et entendre dans les médias les responsables du renseignement, autrement dit les "chefs espions" des différents états!

Les espions existent depuis la nuit des temps et depuis la nuit des temps leur principale caractéristique était... La discrétion... Une discrétion qui va jusqu'à ce que le reste du monde n'ait même pas connaissance de leur existence.

Et bien aujourd'hui, l'espion vient étaler ses états d'âme au journal du 20Heures... A moins, à moins que cela ne soit... que de la manipulation!
1  0