IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Chat Control : les ministres veulent s'en exempter, prouvant qu'ils savent exactement à quel point les algorithmes de surveillance qu'ils veulent utiliser contre nous, citoyens, sont peu fiables et dangereux

Le , par Jade Emy

5PARTAGES

16  0 
Les ministres de l'UE veulent être exemptés du contrôle de chat imposé par le nouveau règlement de l'UE sur les abus sexuels sur les enfants. Selon le Parti Pirate, "il est clair que l'objectif de ce projet de loi est la surveillance de masse".

Selon le dernier projet de texte de la proposition controversée de règlement de l'UE sur les abus sexuels sur les enfants, divulgué par l'organisation de presse française Contexte, que les États membres de l'UE ont discuté, les ministres de l'intérieur de l'UE veulent exempter les comptes professionnels du personnel des agences de renseignement, de la police et de l'armée de l'analyse envisagée des chats et des messages (article 1 (2a)). Le règlement ne devrait pas non plus s'appliquer aux "informations confidentielles" telles que les secrets professionnels (article 1 (2b)).

Les gouvernements de l'UE rejettent l'idée que le nouveau centre européen de protection de l'enfance les aide à prévenir les abus sexuels sur les enfants et à développer les meilleures pratiques en matière d'initiatives de prévention (article 43, paragraphe 8).

"Le fait que les ministres de l'intérieur de l'UE veuillent exempter les policiers, les soldats, les agents de renseignement et même eux-mêmes de l'analyse du contrôle du chat prouve qu'ils savent exactement à quel point les algorithmes d'espionnage qu'ils veulent lâcher sur nous, les citoyens, sont peu fiables et dangereux", a commenté l'eurodéputé du Parti Pirate Patrick Breyer.


"Ils semblent craindre que même des secrets militaires sans aucun lien avec des abus sexuels sur des enfants puissent se retrouver aux États-Unis à tout moment. La confidentialité des communications gouvernementales est certes importante, mais il doit en être de même pour la protection des communications des entreprises et, bien sûr, des citoyens, y compris les espaces dont les victimes d'abus ont elles-mêmes besoin pour des échanges et des thérapies sécurisés. Nous savons que la plupart des conversations divulguées par les algorithmes d'espionnage volontaire actuels ne présentent aucun intérêt pour la police, par exemple les photos de famille ou les sextos consensuels. Il est scandaleux que les ministres de l'intérieur de l'UE eux-mêmes ne veuillent pas subir les conséquences de la destruction de la confidentialité numérique de la correspondance et du chiffrement sécurisé qu'ils nous imposent."

"La promesse que les secrets professionnels ne devraient pas être affectés par le contrôle du chat est un mensonge coulé dans des paragraphes. Aucun fournisseur et aucun algorithme ne peut savoir ou déterminer si un chat est mené avec des médecins, des thérapeutes, des avocats, des avocats de la défense, etc. de manière à l'exempter du contrôle des chats. Le contrôle des chats menace inévitablement de faire fuir les photos intimes envoyées à des fins médicales et les documents de procès envoyés pour défendre les victimes d'abus".

"Le fait que les ministres de l'intérieur de l'UE rejettent le développement de meilleures pratiques pour la prévention des abus sexuels sur les enfants est une moquerie de l'objectif officiel de la protection de l'enfance. Il est clair que l'objectif de ce projet de loi est la surveillance de masse à la chinoise et non une meilleure protection de nos enfants. Une véritable protection des enfants nécessiterait une évaluation scientifique systématique et la mise en œuvre de programmes de prévention multidisciplinaires, ainsi que des normes et des lignes directrices à l'échelle européenne pour les enquêtes criminelles sur les abus pédosexuels, y compris l'identification des victimes et les moyens techniques nécessaires. Rien de tout cela n'est prévu par les ministres de l'intérieur de l'UE".

Les gouvernements de l'UE souhaitent adopter le projet de loi sur le contrôle des chats d'ici le début du mois de juin.


Source : Patrick Breyer, eurodéputé du Parti Pirate

Et vous ?

Pensez-vous que ces déclarations sont crédibles ou pertinentes ?
Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

« Stop au plan de surveillance de masse proposé par l'UE », lance un membre du Parlement, car l'UE entend scanner toutes les correspondances privées pour lutter contre la pédopornographie

Lettre ouverte de Tuta appelant les États membres de l'UE à défendre le chiffrement. Les États membres de l'UE doivent décider de leur camp : vie privée ou surveillance

CSAR : le Parlement européen rejette la numérisation de masse des messages privés dans l'un des projets de loi les plus controversés, ce qui marque une évolution positive pour les droits de l'homme

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 23/04/2024 à 11:41
Je vois que qu'effectivement c'est toujours dans les tuyaux...

Décidément l'Europe c'est vraiment pas l'amour des peuples et des nations, c'est bel et bien l'antichambre du quatrième Reich.

Et dire qu'ils sont aussi en train de pousser à la création d'un état européen pour définitivement nous spolier des états nations, on sera vraiment tout nus si ils arrivent à passer ça.
9  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/05/2024 à 13:41
Citation Envoyé par BugFactory Voir le message
A quelques jours des élections européennes, sait on quelles sont les positions des différents candidats à ce sujet ?

(J'ai cherché mais mon Google Fu semble insuffisant.)
aucun partis politique ne s’intéresse à la tech et aucun candidat n'a de connaissance dans ce milieu, la raison est simple: ce sujet n’intéresse pas la majorité des électeurs et donc aucun intérêt d'en parler.

Le seul partis politique à ma connaissance qui parle de tech (sans dire de connerie sur ce sujet comme le pare feu libre office) c'est le partis pirate.
L'UPR étant assez actif que sur le net et évité comme la peste sur les télés, je suppose qu'ils doivent avoir des positions cohérentes sur la tech aussi puisque c'est leurs seul outil de communication.

Coté partis principaux, j'imagine que LFI doit vouloirs des logiciels gratuits et open source et le RN des logiciels 100% français, mais c'est juste des trucs balancé au pifs sans réel actions si il étaient élus.

Sinon LREM, Macron a dit que les jeux vidéos étaient la cause des violences, avant de dire que finalement les éditeurs étaient les bienvenue en France et il a dit aussi qu'il allait faire de la France un pays de l'IA, voila c'est un près tous coté majorité

Le mieux pour l’Europe serait de forcer les USA à nommer Bruno Lemaire PDG d'Apple et Thierry Breton PDG de Microsoft, comme ça on aura la garantie que ces boites feront faillite d'ici 5ans
5  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/04/2024 à 9:06
Il me semble pourtant que cette horreur totalitaire avait été rejeté ???
Ça revient sur la table ?
J'ai parcouru un peu l'actualité sur le site de la grande kommandantur et du soviet supreme du parlement européen et de la commission européenne et je crois qu'ils vont effectivement devoir relancer la machine car on arrive au bout du statut quo sur leur dernière tentative de nous asservir :

Mercredi, le Parlement décidera de l'extension jusqu’en 2026 de dérogation aux règles de l'UE permettant aux plateformes Internet de détecter les contenus pédopornographiques en ligne.

Une dérogation aux règles européennes en matière de protection de la vie privée en ligne permet actuellement de détecter les contenus pédopornographiques (CSAM) en ligne, mais celle-ci doit expirer en août 2024. Afin de conserver les mesures actuelles en vigueur jusqu’à ce que le Parlement et le Conseil se mettent d’accord sur de nouvelles règles permanentes, leurs négociateurs ont décidé de proroger la dérogation actuelle jusqu’au 3 avril 2026. Mercredi, la plénière devrait donner son accord final à cette extension temporaire.
J'ai pas trop poussé la recherche, je ne vois que des trucs qui m'énerve sur ce site. Comme par exemple qu'ils sont en train de pousser une réglementation pour qu'une partie de la bouffe produite en UE aille dans la production de bio carburant. Ou que ça dépose encore des textes pour autoriser l'utilisation de plus d'OGM. Ils appellent ça des NTG maintenant, sont malins les diables. Nouvelle technique génomique, les anciennes faisaient trop peur.

Ainsi, les NTG ont le potentiel de contribuer aux objectifs d’innovation et de durabilité du pacte vert pour l’Europe et des stratégies «De la ferme à la table», en faveur de la biodiversité et d’adaptation au changement climatique, à la sécurité alimentaire mondiale, à la stratégie pour la bioéconomie et à l’autonomie stratégique de l’Union.
C'est orwellien.
3  0 
Avatar de Nym4x
Membre averti https://www.developpez.com
Le 24/04/2024 à 5:36
Les pédophiles trouveront un autre moyen pour leurs activités criminelles et ne sont déjà pas assez bêtes pour mettre quoique ce soit dans le cloud. Il s’agit juste d’une grave atteinte à nos droits les plus fondamentaux assorti d’une cause noble afin de la faire passer. Car si vous êtes contre c’est que vous êtes pour la pédocriminalité. Cela ouvre la voie au profilage et fichage politique en plus par des sociétés privées afin d’instaurer une surveillance à la big brother.
2  0 
Avatar de Nym4x
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/05/2024 à 12:56
Ils n’ont toujours pas compris que cela serait peine perdue. Exemple: un plugin de stenagographie déployé dans les applications de messagerie cryptant les images avant de les transmettre. Et au lieu de s’échanger des numéros de tel ou d’e-mail on s’échangera des clés pgp.

Ils veulent faire le scan côté client? Conséquences: fortes baisses des ventes d’iphones et d’androïd puis riposte technologique et juridique d’apple et de google. Quand on voit le temps que cela a pris pour imposer de l’usb sur les iphones...

Je suis bien sûr absolument contre la pédopornographie mais ce genre de mesure est excessive, politique, dangereuse(fichage des opinions politiques possible), inefficace et s’attaque aux conséquences plutôt qu’à la recherche des causes.
2  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/04/2024 à 0:31
Il me semble pourtant que cette horreur totalitaire avait été rejeté ???
Ça revient sur la table ?
1  0 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/04/2024 à 9:44
De l'autre côté, il y aura certainement des faux positif.

Imaginer qu'un faux positif accuse un ministre, que ça aille dans la presse, et que même pas 24h plus tard, ils affirment (et c'est vrai) qu'il s'agit d'un faux positif. Je vous pari que sa carrière sera quad même fichu avec des gens qu'ils l'auront inscrit dans l'HHHistoire comme pédo.
1  0 
Avatar de BugFactory
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/05/2024 à 11:20
A quelques jours des élections européennes, sait on quelles sont les positions des différents candidats à ce sujet ?

(J'ai cherché mais mon Google Fu semble insuffisant.)
1  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/05/2024 à 15:38
Citation Envoyé par Anselme54
Les mêmes qui s'offusquent d'être potentiellement espionné un jour par les gouvernements se laissent espionner depuis des années par Microsoft et Google sans que cela les empêche de dormir...
L'espionnage américain se traduit surtout par le pompage géant de nos données persos à des fins de ciblage publicitaire, ensuite c'est aussi beaucoup d'espionnage économique. Il doit y avoir aussi du ciblage politique et personnel mais je pense que les données qui remontent aux USA bénéficient surtout aux pays membres des FIVE EYES (l'alliance des services de renseignement de l'Australie, du Canada, de la Nouvelle-Zélande, du Royaume-Uni et des États-Unis, le fer de lance du mondialisme).

Enfin on parle d'ingérence Russe mais les USA sont aussi bien connus pour lancer des révolution "démocratique" dans bien des pays coordonnées par Facebook et autre.

Si on donne les même capacités à nos gouvernements bha la on aura la totale, espionnage économique, fuite des données vers l'étranger et en plus quand tu diras que c'est peut-être un peu abusé ou que tu poseras une question sur ce que contient l'entrejambe de la première Dame de France, ils viendront toquer à ta porte le lendemain voir ce que tu fabriques sur twitter X

Plus sérieusement ceux qui ont le plus de soucis à se faire à mon sens : les lanceurs d'alertes, les écolos, tout ceux qui n'aiment pas l'Europe, sont contre la guerre, doutent du vaccin, veulent la justice et malheureusement en dernier, les pédo...

Ce qui devrait aussi inquiéter l'opinion c'est la multiplication des procédures bâillon (destinée à faire taire quelqu'un) depuis la loi sur le secret des affaires, alors que l'UE fait semblant d'adopter une loi protégeant les journalistes. Ce débat est le paradis de l'hypocrisie.
1  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/05/2024 à 15:41
Citation Envoyé par BugFactory Voir le message
Microsoft et Google ne sont pas de telles menaces pour la démocratie. On ne peut pas en dire autant d'une dérive de nos propres gouvernements.

...

Rien de ce que peuvent faire les GAFAM ne s'approche de ce niveau de dangerosité.
Votre naïveté me laisse tout simplement sans voix!

1. Les GAFAM sont des sociétés privés qui peuvent faire de vos données ce qu'elles veulent sans aucun garde-fou... Et on ne parle pas ici de petites PME du coin de la rue, mais de méga-organisations qui brassent des budgets bien supérieurs à de nombreux états de la planète. Des méga-organisations qui se placent au-dessus des lois étatiques, qui ont leur propres objectifs qu'aucune autorité ne contrôle et qui manipulent nos sociétés numérisées pour servir leur propres objectifs dont vous n'avez pas la moindre idée!

2. Qui dit données espionnées par les GAFAM américaines dit données espionnées par le gouvernement américain!

Donc vous refusez d'être espionné par l'Union Européenne mais être espionné par le gouvernement américain ne vous pose pas de problème? En réalité, ce n'est pas de la "naïveté", c'est autre chose que je ne nommerai pas...
2  1