Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les députés veulent que les internautes puissent mesurer l'impact environnemental de l'accès au réseau afin d'avoir une meilleure idée de leur empreinte carbone
Grâce au projet de loi anti-gaspillage

Le , par Christian Olivier

76PARTAGES

10  0 
En France, l’Assemblée nationale a adopté plus tôt cette semaine un amendement dans le cadre d’un projet de réglementation contre le gaspillage qui pourrait à terme imposer aux opérateurs mobile et aux fournisseurs d’accès à Internet (FAI) d’informer chacun de leurs clients sur « ;l’empreinte carbone ;» de leur consommation de données suivant une méthodologie mise à disposition par l’ADEME.


Le jour des débats, la députée LREM Paula Forteza qui souhaitait faire comprendre le bienfondé de cette initiative législative a expliqué : « ;On sait aujourd’hui qu’Internet consomme plus de 10 % de l’électricité mondiale. Si Internet était un pays, par exemple, ce serait le troisième pays le plus consommateur en termes d’électricité ;». Comme cela se fait déjà chez certains voisins européens (la Belgique en l’occurrence), elle a par la suite proposé la mise en place d’un dispositif qui permettrait aux internautes de « ;mesurer concrètement ;» l’impact environnemental de leur accès au réseau en mettant en relation la « ;quantité de données consommées ;» par chacun d’entre eux et « ;l’équivalent des émissions de gaz à effet de serre correspondant ;».

Dans son programme, Forteza qui a bénéficié du soutien de la rapporteuse, Véronique Riotton (LREM) a tenu à rappeler : « ;la consommation électrique du numérique n’est pas uniquement celle de nos ordinateurs et périphériques, mais aussi et surtout celle du réseau et des centres de stockage des données (datacenter). L’équation est simple : plus un utilisateur consomme de données, plus son impact sur la consommation électrique globale est important ;».

Cette réforme pourrait malgré tout s’avérer bien plus complexe à mettre en place qu’il n’y paraît, car comme l’a souligné l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (Arcep), au statut d’autorité administrative indépendante (AAI) dans un récent rapport consacré à l’empreinte carbone du numérique, la consommation électrique est intimement liée au type de connexion utilisé : 4G, ADSL, fibre...

Sans tenir compte des box qui consomment à peu près la même chose sur un an qu’un réfrigérateur de bonne qualité ou qu’un téléviseur LCD de 80 cm allumé en moyenne 4 h/j, l’Arcep a tablé sur une moyenne de consommation de 0,6 kWh/Go pour les réseaux mobile. Pour l’Internet fixe, ce serait la technologie utilisée qui fait toute la différence, plutôt que l’usage, le régulateur assurant que la fibre consomme en moyenne trois fois moins que l’ADSL et quatre fois moins que le RTC. Sur la base des estimations correspondant à une moyenne annuelle de 80,4 Go de données (soit 6,7 Go de données par mois), l’Arcep a établi que la fibre optique consommerait 5 kWh, contre 50 kWh pour la 4G, 19 kWh pour une ligne en RTC et 16 kWh pour l’ADSL.

Signalons enfin que les élus ont aussi adopté un autre amendement qui obligera les vendeurs à informer les consommateurs de la présence de « ;métaux précieux ou de terres rares ;» dans leurs produits, des éléments dont l’extraction et le recyclage peuvent se révéler très polluants.

Le Sénat a déjà adopté le texte relatif à ce projet de loi « ;anti-gaspillage ;» en septembre dernier. Les députés et les sénateurs se réuniront plus tard dans le cadre d’une commission mixte paritaire, pour trouver un compromis sur les différents points de divergence résiduels.

Source : Rapport Arcep (PDF), amendement 1, amendement 2, amendement 3

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative législative ?

Voir aussi

Le Sénat emboite le pas à l'Assemblée et institutionnalise la collecte généralisée des données publiques sur les réseaux sociaux et les plateformes de vente en ligne en France
L'Assemblée donne son feu vert à Bercy pour fouiller les réseaux sociaux à la recherche de fraudes à l'impôt, mais certains députés qualifient déjà cette initiative de liberticide
La Quadrature du Net demande à Matignon de mettre fin à l'usage abusif de son système d'identification automatique et massive des manifestants qui utilise illégalement la reconnaissance faciale

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de
https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 9:15
impact environnemental => mesure pour chaque foyer => ... taxe (?)
11  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 8:28
Ils osent tout, c'est à ça qu'on les reconnait
6  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 10:08
Citation Envoyé par John Bournet Voir le message
impact environnemental => mesure pour chaque foyer => ... taxe (?)
Y'aurait déjà plus efficace comme interdire une machine à laver qui dépasse un seuil de consommation d'énergie et d'eau pour interdire des trucs de piètre qualité qui consomme un maximum et qui tombe rapidement en panne.
Imposer une durée de vie bien plus longue, j'ai encore le frigo de mes grand-parents qui a plus de 50 ans et qui fonctionne toujours (avec son ampoule d'origine) il consomme moins qu'un mauvais truc chinois premier prix.

On encourage la consommation à gogo, on empêche un élu qui fait interdire des pesticides dans sa commune, mais on tape sur un outils de communication, d'information, d’apprentissage globale
En même temps, dans les années 60 une enquête mettait en avant des personne qui prônaient le fait que tout le monde n'avais pas besoin de lire des livres. J'ai l'impression de revoir les mêmes personnes dans le gouvernement actuel.
4  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 10:37
Non mais je rêve là.

Ils font ça pour prétendre faire de l'écologie, mais ça c'est pas de l'écologie c'est de la pseudo-écologie. On invente une loi pour faire croire qu'on s'occupe de l'écologie alors que l'impact sur l'environnement sera parfaitement nul. Et ces députés, avant de voter cette loi, sont venus à l'Assemblée avec des voitures ou des jets privés qui ont, eux, une réelle empreinte carbone, au lieu de profiter de moyens de transports en commun. Ah oui ils sont en grève à cause d'une autre de leurs conneries. C'est pas de chance.

Au lieu de discuter s'il est préférable de couper les cheveux en 4 ou en 8, il y a de véritables avancées en écologie qui sont à prendre, mais pour ça il faut du courage, n'est-ce-pas ? Parce que taxer, ce n'est pas non plus faire de l'écologie, au fait. C'est juste prendre l'écologie comme prétexte pour remplir les caisses afin de pouvoir payer l'emploi fictif de Pénélope.

Par exemple, des vrais mesures seraient d'interdire la fabrication et la vente des objets (quels qu'ils soient) les plus polluants, à condition bien entendu qu'il y ait de meilleures solutions déjà disponibles, et de donner des avantages tarifaires (tout le contraire de taxe) aux solutions plus écologiques. Si cela est parfois fait, cela me semble loin d'être la généralité.
3  0 
Avatar de Ben404
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 9:00
Sauf que d'un autre coté si on vois des serveurs inutilisés on va les utilisés en ressources de calcule pour des projets scientifiques, de recherches ou autres.
Donc faut savoir ce que l'on veux faire, laisser des machines dormir pour pas polluer, ou utilisé toutes les ressources à notre dispositions actuellement pour avancé.
1  0 
Avatar de jmgard
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 9:35
Est-ce que mesurer son impact environnemental changera les habitudes de l'utilisateur? Certainement très peu... La même chose sera t-elle faite pour les entreprises ?
Un moyen supplémentaire de faire culpabiliser les gens sur leur mode de vie est-il efficace? Certainement pas: ils feraient mieux de voter des lois constructives...
1  0 
Avatar de Kulvar
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 10:14
Citation Envoyé par John Bournet Voir le message
impact environnemental => mesure pour chaque foyer => ... taxe (?)
Étant en télétravail 5j/7, ça me ferait bien chier de me faire taxer.
0  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 10:46
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
Par exemple, des vrais mesures seraient d'interdire la fabrication et la vente des objets (quels qu'ils soient) les plus polluants
Va dire ça aux youtubeurs qui se sont tous donné le mot pour vendre des t-shirts (et autre) en coton et des autocollant en plastique
0  0 
Avatar de Fab le Fou
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/12/2019 à 10:20
Chacun peut balayer devant sa porte, y compris concernant les usages numériques... mais la consommation électrique durant l'usage n'est que la partie visible de l'iceberg.
Il faut étudier l'ensemble du cycle de vie et prendre notamment en compte l'énergie grise.

De plus, je pense que les seules personnes susceptibles de prendre en compte ces indicateurs sont celles qui font déjà attention.
Et il suffit de s'informer un peu savoir ce qui pollue le plus.

Comme la blague du fameux linky, sensé faire diminuer la consommation électrique.
Ils ont essayé sur Lorient :-)
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/12/2019 à 10:50
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Sur la base des estimations correspondant à une moyenne annuelle de 80,4 Go de données (soit 6,7 Go de données par mois), l’Arcep a établi que la fibre optique consommerait 5 kWh, contre 50 kWh pour la 4G, 19 kWh pour une ligne en RTC et 16 kWh pour l’ADSL.
La fibre optique c'est le top, il faut la faire arriver dans toutes les bâtiments de tous les villages de France ! Comme dans le plan de Jeremy Corbyn au Royaume Uni (Royaume-Uni: le Labour promet une connexion internet gratuite et rapide pour tous, malheureusement ce parti n'est pas prêt de prendre le pouvoir ).

Bon alors c'est vrai que ceux qui utilisent les technologies sans-fil gaspillent beaucoup d'énergie et que le filaire c'est toujours mieux (plus rapide, moins de ping, plus stable, plus sécurisé, moins énergivore).
Le truc bizarre que c'est que l'UE pousse les états membres à installer des antennes 5G partout dans les grandes villes. C'est un peu hypocrite quelque part.

Pour moi ça n'a pas de sens de regarder des vidéos en 1080p sur un smartphone, l'écran est beaucoup trop petit.
0  0