IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les abonnements sans publicité "hors de prix" de Meta font de la protection de la vie privée un produit de luxe : l'UE dépose une plainte
Les conditions de collecte de données sont encore trop vagues

Le , par Anthony

4PARTAGES

7  0 
Un mois seulement après son lancement, le modèle d'abonnement sans publicité de Meta a commencé à susciter des réactions négatives dans l'Union européenne.

Le Jeudi 30 novembre, le plus grand groupe de consommateurs d'Europe, le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC), a déposé une plainte auprès du réseau des autorités chargées de la protection des consommateurs. Dans un communiqué de presse, le BEUC affirme que les frais d'abonnement de Meta pour un accès sans publicité à Facebook et Instagram sont si déraisonnablement élevés qu'ils enfreignent les lois conçues pour protéger la vie privée des utilisateurs en tant que droit fondamental.

Choisir de perdre avec Meta

Meta a apporté des modifications à son service dans l'UE en novembre 2023, qui exigent des utilisateurs de Facebook et d'Instagram qu'ils consentent au traitement de leurs données à des fins publicitaires par l'entreprise, ou qu'ils paient pour ne pas voir de publicités.

Cependant, l'approche du géant technologique consistant à payer ou à consentir est injuste et doit être stoppée.

Le BEUC a déposé une plainte auprès du réseau des autorités de protection des consommateurs (CPC) au motif que Meta se livre à des pratiques commerciales déloyales à de multiples égards :

  1. Meta bloque partiellement l'utilisation de Facebook et d'Instagram jusqu'à ce que les utilisateurs aient choisi l'une ou l'autre option, ce qui constitue une pratique agressive au regard du droit européen de la consommation. En insistant et en créant un sentiment d'urgence, Meta pousse les consommateurs à faire un choix qu'ils ne souhaitent peut-être pas prendre.
  2. En outre, de nombreux consommateurs pensent probablement qu'en optant pour l'abonnement payant tel qu'il est présenté, ils bénéficient d'une option respectueuse de la vie privée qui implique moins de suivi et de profilage. En fait, les utilisateurs continueront probablement à voir leurs données personnelles collectées et utilisées, mais à des fins autres que la publicité.
  3. Meta fournit des informations trompeuses et incomplètes aux consommateurs, ce qui ne leur permet pas de faire un choix éclairé. Meta les induit en erreur en leur présentant le choix entre une option payante et une option "gratuite", alors que cette dernière option n'est pas "gratuite" puisque les consommateurs paient Meta en fournissant leurs données, comme l'ont déjà déclaré des décisions de justice antérieures.
  4. Compte tenu de la puissance de marché des services Facebook et Instagram de Meta dans l'UE et des effets de réseau très importants des plateformes de médias sociaux (puisque tous vos amis sont sur Facebook et Instagram), les consommateurs n'ont pas vraiment le choix, car s'ils quittent les services, ils perdront tous les contacts et les interactions qu'ils ont établis au fil des ans. Les frais d'abonnement très élevés pour les services "sans publicité" sont également dissuasifs pour les consommateurs, ce qui signifie qu'ils n'ont pas de véritable choix.

Les membres du BEUC participant à cette action sont : Асоциация Активни потребители (Bulgarie), dTest (République tchèque), Forbrugerrådet Tænk (Danemark), UFC-Que Choisir (France), EKPIZO & KEPKA (Grèce), Adiconsum (Italie), Latvijas Patērētāju interešu aizstāvības asociācija (Lettonie), Vartotojų aljansas (Lituanie), Consumentenbond (Pays-Bas), Forbrukerrådet (Norvège), Federacja Konsumentów & Fundacja Konsumentów (Pologne), Spoločnosť ochrany spotrebiteľov (S. O.S.) Poprad (Slovaquie), ZPS (Slovénie), Asufin & CECU (Espagne), Sveriges Konsumenter (Suède), Union Luxembourgeoise des Consommateurs (Luxembourg) .
Source : "Choose to Lose with Meta" (communiqué du Bureau Européen des Unions de Consommateurs (BEUC) sur le dépôt de plainte contre Meta)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Facebook et Instagram vont proposer des abonnements payants sans publicité en Europe en novembre, Meta cherchant à "se conformer à l'évolution de la réglementation européenne"

Facebook oblige les Européens à choisir : payer 10 € par mois pour une expérience sans pistage ni publicité ou les accepter pour continuer à utiliser le site gratuitement

Meta veut faire payer 13 euros par mois aux utilisateurs de l'UE qui n'acceptent pas les publicités personnalisées sur Facebook et Instagram

Facebook veut que vous payiez pour préserver votre vie privée : est-ce légal ? L'approche de Meta, qui consiste à "payer pour préserver vie privée", est erronée à bien des égards, d'après Tuta

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de shenron666
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/01/2024 à 16:44
Citation Envoyé par Phil35sm Voir le message
sujet facile à traiter .... ne plus utiliser les applications de meta : facebook, whatsapp etc
c'est le client qui décide .... plus de client, plus d'applications
Quand les clients vont penser un petit peu :-) ?
oui sauf que Meta collecte aussi des données de personnes qui ne sont pas clientes
dès lors où tu visites un site internet contenant des widget Facebook ou autre produit de Meta, ils collectent des données dont l'adresse IP
si tu es connecté sur ce site, il y a ton pseudo et potentiellement des données personnelles associées au compte utilisateur
2  0 
Avatar de apokrif
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 11/12/2023 à 6:25
L'UE ou un organisme privé (BEUC) ?
0  0 
Avatar de byrautor
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/12/2023 à 19:56
Encore une plainte
J'aurais du suivre une carrière d'avocat !
0  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/01/2024 à 10:58
Citation Envoyé par Phil35sm Voir le message
sujet facile à traiter .... ne plus utiliser les applications de meta : facebook, whatsapp etc
c'est le client qui décide .... plus de client, plus d'applications
Quand les clients vont penser un petit peu :-) ?
Il y a quand même une position dominante compliquer à conquerir. Au moment du lien fort entre whatsapp et Meta, Ils avaient garanti que la gestion de la vie privée resterait celle de whatsapp. Un an ou deux aprés, ça a changé.
à ce moment j'ai installé signal et j'ai encourager tout le monde à migrer autour de moi.
ça fait quelques années maintenant et j'ai grosso modo une demi-douzaine de personne que je contacte uniquement par signal, et l'extreme majorité toujours sur whatsapp.

Un système de communication ne vaut rien sans les communicant.

Personnellement je préfererais être libre de toute application centralisée, et que les SMS s'enrichissent suffisamment pour gérer correctement toutes les options qu'ont ces messageries centralisées : Partage de photo, de vidéo, de localisation en direct, et surtout, SURTOUT, gestion des groupes. Tout ça, évidement chiffré de bout en bout.
1  1 
Avatar de Phil35sm
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 26/01/2024 à 7:56
sujet facile à traiter .... ne plus utiliser les applications de meta : facebook, whatsapp etc
c'est le client qui décide .... plus de client, plus d'applications
Quand les clients vont penser un petit peu :-) ?
1  3