IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Sam Bankman-Fried, ancien roi de la crypto-monnaie, doit maintenant convaincre un jury qu'il n'était pas un escroc

Le , par Jade Emy

4PARTAGES

11  0 
Pendant un certain temps, Sam Bankman-Fried a tenté de convaincre les politiciens et le public qu'il était le prochain J.P. Morgan. Aujourd'hui, il doit convaincre un jury qu'il n'était pas, en réalité, le prochain Bernie Madoff.

Le procès de Bankman-Fried, fondateur de la société de courtage en crypto-monnaies FTX, qui a échoué, débutera mardi par la sélection du jury. Les procureurs du district sud de New York devraient présenter un dossier contre Bankman-Fried qui montre qu'il a volé des milliards de dollars de dépôts de clients de FTX et qu'il a utilisé cet argent pour financer son fonds spéculatif, acheter de l'immobilier et faire des millions de dollars de dons illégaux aux démocrates et aux républicains dans le but d'acquérir une influence sur la réglementation des crypto-monnaies à Washington.

Bien que l'affaire concerne le monde complexe des crypto-monnaies, les procureurs devraient essayer de le réduire à sa plus simple expression pour les jurés : Bankman-Fried a pris l'argent de ses clients et l'a utilisé de manière illégale.

Les procureurs vont dire "regardez où est allé l'argent et comment il a été dépensé", a déclaré Michael Zweiback, cofondateur du cabinet d'avocats Zweiback, Fiset, & Zalduendo LLP, et ancien procureur fédéral. "Cette affaire est moins liée à des investissements complexes qu'à des fraudes ordinaires."

Avant que FTX ne s'effondre et ne dépose le bilan en novembre dernier, Bankman-Fried était l'une des personnes les plus puissantes du secteur des crypto-monnaies. La valeur nette de "SBF" était estimée à 32 milliards de dollars l'année dernière, du moins sur le papier. Il interagissait avec d'anciens présidents, des politiciens des deux côtés de l'allée, des célébrités et des PDG. Lorsque de petites entreprises de cryptographie ont commencé à imploser au début de 2022, Bankman-Fried a déclaré au public qu'il aiderait à soutenir le marché, ce qui a donné lieu à des comparaisons avec J.P. Morgan.

Bankman-Fried, âgé de 31 ans, a fondé FTX en 2019, qui s'est rapidement développée. Fils de professeurs de l'université de Stanford, connu pour jouer au jeu vidéo "League of Legends" pendant les réunions, Bankman-Fried a attiré des investissements des plus hautes sphères de la Silicon Valley. FTX est rapidement devenu le deuxième courtier en crypto-monnaies derrière Binance.

Bankman-Fried et son cercle restreint de cadres dirigeaient leur empire cryptographique alors en pleine expansion depuis les Bahamas, dans le luxueux complexe d'appartements Albany, où des célébrités telles que Tiger Woods et Justin Timberlake possèdent des résidences secondaires.


FTX avait en fait deux branches d'activité : une société de courtage où les clients pouvaient déposer, acheter et vendre des crypto-monnaies sur la plateforme FTX, et un fonds spéculatif affilié connu sous le nom d'Alameda Research, qui prenait des positions hautement spéculatives dans divers investissements en crypto-monnaies. Alors qu'Alameda commençait à accumuler les pertes lors de la chute du marché des crypto-monnaies l'année dernière, les procureurs accusent Bankman-Fried d'avoir ordonné que des fonds soient transférés des comptes clients de FTX vers Alameda afin de combler les trous dans le bilan du fonds spéculatif.

Le château de cartes construit par Bankman et ses lieutenants s'est effondré au début du mois de novembre, lorsque des informations ont fait surface sur l'état du bilan d'Alameda. Les investisseurs effrayés, qui avaient déjà vu plusieurs sociétés de crypto-monnaies s'effondrer au cours de l'année, ont rapidement retiré leur argent de FTX, qui a fait faillite en l'espace de quelques jours.
John Ray III, l'expert en restructuration chargé d'assainir FTX en cas de faillite, a décrit les conditions à l'intérieur de FTX comme étant pires que celles d'Enron, longtemps considéré comme la référence en matière de malversations d'entreprises dans la culture populaire.

Bankman-Fried devrait être confronté à ses anciens lieutenants de FTX pour la première fois depuis l'effondrement de l'entreprise. Plusieurs d'entre eux ont accepté de plaider coupable pour des délits mineurs en échange de leur témoignage contre lui. Il s'agit notamment de Caroline Ellison, PDG d'Alameda et petite amie occasionnelle de Bankman-Fried, ainsi que de Gary Wang, cofondateur de FTX.

Ryan Salame, un autre cadre supérieur de FTX, a plaidé coupable le 7 septembre d'avoir apporté des contributions illégales à des campagnes électorales républicaines pour le compte de Bankman-Fried, qui apportait publiquement des contributions à des campagnes démocrates. On ignore si Salame témoignera contre Bankman-Fried.

Ellison devrait être le témoin principal de l'accusation. Les procureurs compteront probablement sur elle pour démontrer que l'effondrement de FTX n'était pas dû à quelques erreurs, comme le prétend Bankman-Fried, mais à une fraude. Elle a déjà déclaré, par l'intermédiaire de ses avocats, qu'elle savait qu'il ne fallait pas transférer l'argent des clients de FTX à Alameda.

"Je m'attends à ce que le gouvernement soit en mesure de démontrer que Bankman-Fried savait que ce qu'il faisait était mal, et voici les personnes présentes dans la salle qui peuvent corroborer cette histoire", a déclaré Christine Adams, ancienne procureure fédérale et associée du cabinet Adams, Duerk & Kamenstein.

La défense devrait faire valoir que si Bankman-Fried a commis des erreurs, celles-ci ne constituent pas une fraude et que FTX n'est que la dernière victime de l'effondrement généralisé du marché des crypto-monnaies survenu l'année dernière. Jusqu'à ce que le juge présidant l'affaire lui retire ses privilèges informatiques, Bankman-Fried lui-même a passé des mois à contacter des journalistes et à publier des messages sur les médias sociaux pour expliquer ses actions.

"Écoutez, j'ai fait une erreur", a-t-il déclaré lors d'un entretien à distance avec Andrew Ross Sorkin, du New York Times, à la fin de l'année dernière.


Bankman-Fried a été extradé des Bahamas vers New York en décembre. Avant que sa caution ne soit révoquée, Bankman-Fried avait été autorisé à vivre avec ses parents dans leur maison de Palo Alto, en Californie, avec des règles strictes limitant son accès aux appareils électroniques. L'incarcération de Bankman-Fried a été ordonnée par le juge Lewis A. Kaplan, qui a estimé qu'il existait des raisons valables de penser qu'il essayait de manipuler des témoins potentiels, dont Ellison, dans le cadre de l'affaire.

D'une manière générale, le secteur des cryptomonnaies ne s'est toujours pas remis de l'effondrement de FTX. Le prix de l'Ethereum et du Bitcoin, les deux crypto-monnaies les plus utilisées, sont toujours en baisse de deux tiers par rapport à leur niveau d'il y a un an et le volume des échanges de crypto-monnaies est la moitié de ce qu'il était. Le marché des NFT, objets numériques artificiellement rares destinés à créer des versions numériques uniques de souvenirs ou de photographies, s'est pratiquement évaporé. Selon NonFungible.com, environ 3 000 NFT s'échangent aujourd'hui quotidiennement, contre plus de 40 000 par jour il y a un an.

Même les anciens concurrents de Bankman-Fried sont confrontés à leur propre examen juridique. Cet été, la Securities and Exchange Commission a porté contre Binance et son fondateur Changpeng Zhao des accusations similaires à celles portées contre FTX, notamment la confusion des fonds des clients avec les investissements de l'entreprise. Coinbase, la bourse de crypto-monnaies cotée en bourse, a également été accusée par la SEC de violations de la législation sur les valeurs mobilières.

Et vous ?

Quel est votre avis sur cette affaire ?

Voir aussi :

Les compères de Sam Bankman-Fried plaident coupable dans l'affaire de fraude FTX. Gary Wang, co-fondateur FTX, et Caroline Ellison, ancienne PDG d'Alameda, risquent jusqu'à 50 et 110 ans de prison

Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX, est condamné à une peine de prison pour manipulation présumée de témoins

La crypto-monnaie est une arnaque sans précédent pour le développeur Stephen Diehl qui voit en elle une menace à l'économie réelle

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Heydrickx
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/10/2023 à 14:21
Sam Bankman-Fried, dirigeant en disgrâce dans le secteur des cryptomonnaies, pensait qu'il y avait "5 % de chances qu'il devienne président"
Non mais 5% c'est bien...
Moi sur une échelle de 13 à 46; de 13 à 27 je reste un mandaï qui tape du code, de 27 à 45, je me fait virer pour incompétence, et seulement à 46 je deviens chef de la boîte.

5  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/10/2023 à 17:55
Ellison a déclaré qu'Alameda avait finalement dérobé environ 14 milliards de dollars aux clients de FTX.
Le moins que l'on puisse dire est qu'ils avaient de gros besoin
5  1 
Avatar de Gluups
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 1:28
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Le directeur général du fonds spéculatif de cryptomonnaies Hyperverse, qui s'est effondré, ne semble pas exister
l'escroquerie aurait coûté plus de 1,3 milliard de dollars aux investisseurs

La société australienne de cryptomonnaies Hyperverse s'est effondrée il y a environ deux ans emportant dans sa chute plus de 1,3 milliard de dollars appartenant aux investisseurs. Mais la chose la plus troublante dans l'histoire, c'est qu'une enquête a révélé que le directeur général de l'entreprise n'existe peut-être pas. L'enquête rapporte que les qualifications du mystérieux directeur général de Hyperverse, un certain Steven Reece Lewis, semblent toutes avoir été falsifiées dans le but d'inciter les investisseurs à injecter de l'argent dans l'entreprise. Son profil indique qu'il a travaillé chez Adobe et Goldman Sachs, mais ces entreprises n'ont aucune trace de lui.
Voilà le genre de chose qu'il est intéressant de vérifier avant de donner des sous, plutôt qu'après les avoir perdus.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Plus précisément, il s'agit d'un personnage fictif et ses qualifications ont toutes été inventées dans le but d'inciter les investisseurs à injecter de l'argent dans le projet HyperVerse. Cependant, lors du lancement d'HyperVerse entre fin 2021 et début 2022, une personne a bel et bien été payée pour jouer le rôle de Steven Reece Lewis : il s'agit de l'Anglais Stephen Harrison vivant en Thaïlande. Resté muet depuis l'effondrement d'HyperVerse, Stephen Harrison est récemment sorti de son silence et a déclaré qu'il a été payé pour jouer le rôle, recevant 180 000 bahts thaïlandais (environ 4 665 euros) sur neuf mois et un costume gratuit en guise de paiement.
Oh, mais alors si il a reçu un costume, tout va bien !
3  0 
Avatar de Prox_13
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/10/2023 à 10:28
Ohoh, donc ce ne sont désormais plus des allégations contre lui mais bien des témoignages accablants.

Ce qui voudrait dire que M. Bankman-Fried (J'adore ce nom, parfois le hasard fait extrêmement bien les choses), a non seulement allègrement menti, mais deux de ses complices se sont retournés contre lui désormais en plaidant coupable de leur complicité dans cette escroquerie.

Va-t-il de nouveau jouer la carte de l'anti-sémitisme?
2  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 10:22
Citation Envoyé par Gluups Voir le message
Oh, mais alors si il a reçu un costume, tout va bien !
Fillion est bien d'accord avec toi !
2  0 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 13:11
Ce qui serait un peu gros, ce serait de le prendre comme seul coupable.

C'est un montage très classique. Certaines citées état en Asie pour ne pas les nommer sont spécialisées dans l'hébergement de ce genre de fraudes financières. C'est des montages avec des dizaines de sociétés écran imbriquées qui ont 0 fonds propres. S'il y a une enquête, les autorités locales traînent des pieds pendant des années pour donner le nom du propriétaire de la société écran (mais pour les dizaines d'autres il faut ouvrir une autre procédure à chaque fois). Le "propriétaire" de la société, c'est toujours un pauvre type auquel on a donné 3 sous pour qu'il mette son nom sans comprendre ce qu'il signe.
Quand on veut tracer l'argent, il ne fait que transiter d'une société écran à l'autre.

Ce type, c'est juste un comédien en effet, parmi d'autres prête-nom qui ont été recrutés.

Donc, les investisseurs de 1er ordre qui choisissent ce genre de sociétés, il savent (ou devraient) savoir dans quoi ils mettent la main. Ensuite, ce sont eux qui trouvent des client pigeons pour leur faire confiance.

Et mon agent m'a dit : "beaucoup de personnes font cela dans le métier. C'est tout à fait normal"
c'est sans doute la seule chose vraie que son agent lui a révélée.
2  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/10/2023 à 10:58
Belle analyse!

Maintenant j'aimerais bien voir la ligne de code qui a permit de saisir tout ce qui était au dessus de 100000€ dans les comptes des banques Chypriotes en 2013.
https://thedocs.worldbank.org/en/doc...-of-Cyprus.pdf slide 7.
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 28/10/2023 à 19:52
Bankman-Fried dit n'avoir pas lu entièrement les conditions d'utilisation de FTX
1  0 
Avatar de Gluups
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 16:57
Voilà un chapeau qui m'a rappelé un certain nombre de nos présidents de la république.
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/04/2024 à 1:29
Il prend le risque d'avoir plus, là où 25 ans c'est peu comparer à ce qu'il aurais été susceptible d'avoir.
1  0