Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une femme d'affaires a déposé une plainte contre Apple pour violation des droits d'auteur d'iDiversicons,
Un système d'émoticônes à cinq tons

Le , par Axel Lecomte

22PARTAGES

3  0 
Apple est visé par une nouvelle plainte aux États-Unis. Katrina Parrott, la PDG de Cub Club Investment (CCI), a poursuivi en justice le géant américain de la technologie pour « violation du droit d'auteur de ses « iDiversicons » et plus particulièrement de son système protégé par le droit d'auteur pour avoir laissé les utilisateurs choisir parmi cinq tons de peau de couleur ». Ce système d'émoticônes à cinq tons conçus pour représenter les minorités a été lancé sur l'App Store d'Apple en 2013 et sur iTunes en 2014. D'après Parrott, ses « iDiversicons » ont été les « premiers émojis diversifiés du monde » qui ont été créés et protégés par des droits d'auteur.

La femme d'affaires afro-américaine a déclaré que la firme de Cupertino renforçait sa recherche en faveur d'un accord de partenariat non conclu. En 2014, elle a eu une série de réunions et de communications impliquant deux ingénieurs en logiciels d'Apple. Selon Parrott, ces deux ingénieurs ont étudié sa technologie en détail. En avril 2015, la firme de Cupertino a lancé à son tour sa propre palette de modificateurs de clavier à cinq tons de peau, ce qui a fait chuter considérablement les téléchargements des iDiversicons de Parrott.

La patronne de CCI a déposé vendredi une plainte devant la cour fédérale de Waco, au Texas, accusant Apple de violation des droits d'auteur et de la présentation commerciale, de détournement de ses idées et de sa technologie, ainsi que de concurrence déloyale et d'enrichissement injustifié. La plaignante réclame à Apple une ordonnance judiciaire l'empêchant de se servir de ses œuvres ainsi que des dommages-intérêts indéterminés basés sur les bénéfices de la compagnie et ses propres pertes d'opportunités commerciales résultant de la copie présumée.

Dans le cadre de la plainte portée contre Parrott, on peut lire à un moment donné que : « ... cela est contraire à la propre mission d'Apple de remédier aux lacunes de diversité et d'inclusion, en particulier lorsque les propres représentants d'Apple ont reconnu les contributions de Mme Parrott pour apporter diversité et inclusion à la communication numérique. »

En ce qui concerne les émojis, Katrina Parrott est connue dans le monde entier depuis 2014 comme étant la mère créatrice de l'émoji à cinq tons de peau. En outre, elle est toujours considérée comme une pionnière de la communication numérique en promouvant la diversité et l'inclusion grâce à iDiversicons.

« Sans vous, nous n'aurions certainement pas trouvé une aussi bonne solution ! L'Université américaine a reconnu Mme Parrott comme une pionnière de la diversité et de l'inclusion, et le film de 2019 « Picture Character: An Emoji Documentary » présentait des émojis iDiversicons® », a déclaré le co-fondateur et président d'Unicode, le Dr Mark Davis, tout en faisant l'éloge du travail de Mme Parrott.

Ses idées uniques ont donné vie à la technologie émojis iDiversicons

Cub Club Investment (CCI) a vu le jour peu de temps après que Mme Parrott a été mise à pied par un entrepreneur de la NASA JSC. Devenue « Native App Developer », elle a donné vie à sa vision de la diversité tout en rassemblant des ressources comprenant « un programmeur, un artiste et une équipe vidéo expérimentée pour donner vie à notre vision unique des iDiversicons ».

La première publication des émojis iDiversicons sur l’App Store d’Apple avait eu lieu le 11 octobre 2013, avec des versions compatibles avec iPhone, iPad et aussi iPod Touch. CCI est titulaire de plus de 20 droits d'auteur pour la protection de divers caractères émojis et dispose de trois brevets en cours d'homologation. Dans le cadre du procès, CCI s'est attaché à décrire les rencontres et les communications qui ont eu lieu en 2013, 2014 et 2015 entre Mme Parrott et le Consortium Unicode, le groupe responsable des émojis personnalisés, dont Apple est membre.


Une comparaison entre les iDiversicons de Katrina Parott et les émojis d'iOS 13.3 d'Apple

Les réactions des internautes

Cette affaire n'est pas non plus passée sous silence par les internautes, qui sont nombreux à donner leurs points de vue. Et il paraît que ces derniers ne sont pas du même avis que la plaignante.

Ceux-ci ont fait part de leur mécontentement en évoquant que iDiversicons n'a « rien d'innovant ». D'autres ont accusé la femme d'être également une « voleuse », tandis que certains se sont demandé pourquoi elle avait déposé une plainte contre Apple au lieu du Consortium Unicode, car « les émojis sont réglementés par le Consortium Unicode, et non par Apple ou Google ou qui que ce soit d'autre ».

Source : Plainte

Et vous ?

Quel est votre avis sur cette affaire ?

Voir aussi :

Apple censure l'émoji du drapeau taïwanais pour les utilisateurs iOS de la ville de Hong-Kong, mais il y a toujours un moyen de l'utiliser
Le nombre d'affaires juridiques impliquant des emoji a augmenté de façon exponentielle, les tribunaux sont-ils préparés ?
La version 13.0 de la norme Unicode est disponible, avec 5390 nouveaux caractères, y compris 4 nouveaux scripts et 55 nouveaux caractères émoji
Unicode donne la liste finale des emoji avec la version Emoji 12.0, l'un d'eux est bien parti pour s'ajouter dans la liste des emoji suggestifs
Apple multiplie ses attaques en justice contre le logo en forme de poire d'une petite entreprise de cinq personnes, l'éditeur d'iOS poursuit désormais Prepear aux USA et au Canada

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de foxzoolm
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/09/2020 à 19:24
Y a pas eu une histoire entre apple et samsumg concernant les icons a bord arrondi ?
elle est ou l'innovation la ?
de memoire samsumg a du versé un tas de biff pour ne pas se faire expulser du marché US.
donc la dame la, elle est totalement legitime a attaquer Apple...

elle tape la ou y a du fric, pas conne...

il serait bon qu'Apple se prennent une bonne grosse tolle histoire de les calmer dans leurs délire...
perso ca me fait bien rigoler de voir les kéké poser leurs Iphone smic retournés sur la table coté logo pour utiliser leurs androids scredos...
Il est vraiment temps qu"Apple se fasse taper méchamment sur les doigts... rien que pour sa propre survie...
7  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/09/2020 à 14:29
Citation Envoyé par Axel Lecomte Voir le message
En avril 2015, la firme de Cupertino a lancé à son tour sa propre palette de modificateurs de clavier à cinq tons de peau, ce qui a fait chuter considérablement les téléchargements des iDiversicons de Parrott.
Le principe de palette de couleur ça n'a rien de nouveau. Dans les jeux vidéo ça existe depuis un bail.
C'est facile de faire en sorte qu'un personnage ait plusieurs couleurs :

C'est un peu le même principe que les jeux de coloriage par numéros.


Citation Envoyé par Axel Lecomte Voir le message
Quel est votre avis sur cette affaire ?
Ça vaut le coup d'essayer, on sait jamais, sur un mal entendu ça pourrait lui rapporter quelque chose.
Maintenant que les émoticônes de toutes les couleurs sont directement présent, il y a peu de gens qui vont acheter l'application iDiversicons.
4  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 22/09/2020 à 8:13
Elle se réveille 5ans après en gros ?
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/09/2020 à 11:41
Citation Envoyé par Axel Lecomte Voir le message

Une comparaison entre les iDiversicons de Katrina Parott et les émojis d'iOS 13.3 d'Apple
Je trouve que ce que propose iDiversicons depuis 2013 ressemble beaucoup à ce qu'Apple propose en 2020.
Aux USA c'est la foire au procès, d'ailleurs Apple en a fait plein, c'est de bonne guerre je trouve.

Apple attaque Samsung en justice et l'accuse de copier "servilement" le look-and-feel de l'iOS
Apple intente une action en justice contre une petite entreprise à cause de son logo en forme de poire, Et exige que la société change le logo qui serait similaire à celui d'Apple
LA FORME RECTANGLE AUX COINS ARRONDIS APPARTIENT À APPLE
Pour mieux protéger le design de ses produits, la firme de Cupertino a breveté... le rectangle aux coins arrondis. Cette idée jugée excessive pourra être contestée devant un tribunal.
Apple a volé des tonnes de choses et en parallèle la société a attaqué plein d'entreprises, c'est un peu dégueulasse.
2  0 
Avatar de Jesus63
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/09/2020 à 13:57
Honnêtement, qui voudrait être publiquement affiché pour avoir été la personne ayant collé un procès pour copyrighter une palette de couleur?
Est-ce vraiment une affaire de genre ?...
2  0 
Avatar de Ehma
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/09/2020 à 8:51

il serait bon qu'Apple se prennent une bonne grosse tolle histoire de les calmer dans leurs délire...
...
Il est vraiment temps qu"Apple se fasse taper méchamment sur les doigts... rien que pour sa propre survie...
Je trouve aussi !

Elle se réveille 5ans après en gros ?
Ca m'est déjà arrivé.

Mais c'est aussi, peut-être dans son cas, le temps que la presse n'en fasse écho, le temps aussi de lancer les démarches... Ca c'est le retour que l'on en a.
1  0 
Avatar de Jesus63
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/09/2020 à 11:29
Quel est votre avis sur cette affaire ?

"Le Congrès aura le pouvoir [...] Pour promouvoir le progrès des sciences et des Arts utiles, il assurera aux auteurs et inventeurs un droit exclusif vis-à-vis de leurs écrits et découvertes respectifs." Patent Act of 1790

On raconte que le ridicule ne tue pas, et pourtant jusqu'à ce jour, j'ai toujours gardé espoir. Malheureusement, le verdict est sans appel; Défendre des palettes de couleur pour émoji comme étant une découverte technologique n'est pas fatal.

Mais peu à peu, on se rend compte que le système Copyright est devenu une arme plus qu'un rempart, et la balance pèse généralement en faveur des truands que des victimes. Loin de moi l'idée de dire qu'Apple est honnête, mais j'ai beaucoup de mal à intégrer le fait que colorier une image soit copyrighté. Il faut être très faible intellectuellement pour considérer que du coloriage est le fruit d'un effort de réflexion, le cœur d'activité potentiel d'une entreprise, ou juste être très peu scrupuleux.

En somme, si tu n'as que ça à protéger, tu n'as rien à protéger.
1  0 
Avatar de Shalien
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/09/2020 à 12:08
Une femme... Mettre son nom dans le titre aurait été bien .
2  1 
Avatar de 4sStylZ
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/09/2020 à 16:44
Mon avis ? 

Je me fous comportement des histoires de brevets d’émoticônes dont l'on peut colorer la peau.
0  0