IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

ByteDance et TikTok ont dépensé 7 millions de dollars en lobbying et en publicité pour lutter contre une éventuelle interdiction aux États-Unis,
Mais l'avenir de TikTok reste incertain sur ce marché

Le , par Mathis Lucas

11PARTAGES

2  0 
Le géant chinois ByteDance aurait dépensé plus de 2 millions de dollars en lobbying pour contrecarrer les initiatives des États-Unis visant à forcer la vente ou à interdire son réseau social TikTok. Cet investissement substantiel devait servir à empêcher le Congrès américain d'adopter le projet de loi qui vise à forcer la vente de TikTok à un acteur local, sous peine d'être banni du marché américain où l'application revendique plus de 170 millions d'utilisateurs. De son côté, TikTok aurait dépensé jusqu'à 4,5 millions de dollars cette année pour une campagne publicitaire télévisée et numérique visant à repousser la législation qui pourrait interdire l'application.

TikTok lutte depuis plusieurs années pour se maintenir sur le marché américain. Les problèmes de l'application de partage de vidéos courtes ont commencé sous la présidence de Donald Trump et la situation s'est aggravée au cours des derniers mois. L'administration Trump avait allégué que l'application représente une menace pour la sécurité nationale des États-Unis - au même titre que Huawei - en raison de son appartenance à un acteur chinois, ByteDance. Elle s'est échinée pour forcer la vente de TikTok, mais a échoué. L'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche n'a pas apaisé la situation, mais les choses se sont accélérées.

De nombreux projets de loi ont été proposés ces deux dernières années et visent à forcer la vente de TikTok à une entreprise américaine et à bannir l'application si la cession échoue. Mais c'est sans compter sur la détermination de ByteDance et de la Chine qui n'ont aucune envie de voir TikTok aux mains des Américains et sont prêts à déployer tous les efforts nécessaires pour empêcher cela. Un rapport nous apprend cette semaine que ByteDance a battu son propre record en dépensant 2,68 millions de dollars dans des campagnes de lobbying au cours du premier trimestre de l'année pour contrecarrer ces différents projets de loi.


Parallèlement, TikTok a lancé une vaste campagne publicitaire, injectant plus de 4,5 millions de dollars dans des publicités télévisées et numériques. L'objectif principal de cette campagne était de s'opposer aux mesures législatives proposées qui menacent la présence de TikTok aux États-Unis. Cela montre comment TikTok a fait pression sur le Congrès et le bureau exécutif du président américain Joe Biden au cours du dernier trimestre. Le bureau exécutif comprend le Conseil de sécurité nationale, le Bureau de la gestion et du budget et le Bureau du représentant américain pour le commerce, entre autres.

Un porte-parole de TikTok a rappelé que ces dépenses considérables visaient à informer les décideurs politiques des répercussions potentielles des mesures législatives proposées sur l'ensemble de ses 170 millions d'utilisateurs américain. En s'engageant activement dans des activités de lobbying, TikTok souligne son engagement inébranlable à garantir aux Américains un accès durable à sa plateforme. Depuis la présidence de Donald Trump, la Chine met en garde contre la vente forcée ou l'interdiction de TikTok aux États-Unis et menace de représailles. Il convient de rappeler que TikTok n'est pas accessible en Chine sans un VPN.

La Chine affirme que l'interdiction potentielle de TikTok est "un acte d'intimidation" qui se retournerait contre les États-Unis. « Même si les États-Unis n'ont pas trouvé de preuves que TikTok mettait en danger leur sécurité nationale, ils n'ont jamais cessé de s'en prendre à TikTok », a déclaré Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Il a accusé les États-Unis de recourir à l'intimidation lorsqu'ils ne parviennent pas à assurer une concurrence loyale. Il a déclaré que cela perturberait le fonctionnement du marché, saperait la confiance des investisseurs et saboterait l'ordre économique mondial.

« Cela finira par se retourner contre les États-Unis eux-mêmes », a déclaré Wang. Toutefois, certaines critiques n'ont pas manqué de rappeler le traitement des plateformes de médiaux sociaux en Chine. De nombreuses plateformes occidentales font l'objet de censure ou d'interdiction. La Chine bloque notamment l'accès aux applications populaires de médias sociaux comme Facebook, Instagram et YouTube. X (anciennement Twitter) est également interdit, bien que les diplomates chinois utilisent la plateforme pour partager les messages de Pékin au reste du monde. Ainsi, la position de la Chine sur TikTok est vivement critiquée.

En plus de ses efforts de lobbying internes, ByteDance a fait appel à l'expertise de consultants externes pour renforcer ses efforts de représentation. ByteDance a notamment retenu les services du lobbyiste chevronné David Urban, à qui elle a alloué 80 000 dollars au cours du dernier trimestre. TikTok a affecté plus de 400 000 dollars à l'engagement de cabinets de lobbying externes à Washington depuis le début de l'année. Cet effort financier concerté souligne la détermination de TikTok à naviguer dans le paysage réglementaire complexe et à préserver ses intérêts dans un contexte d'examen législatif de plus en plus minutieux.

À en croire les données fédérales sur le lobbying, c'est le montant le plus élevé que la société d'Urban, LGL Advisors, ait reçu de ByteDance au cours d'un trimestre donné. Ni Urban ni sa société n'ont commenté l'affaire. Les données d'OpenSecrets révèlent que le montant le plus élevé que ByteDance ait dépensé en lobbying au cours d'un premier trimestre remonte à 2023 et s'élevait à 1,8 million de dollars. ByteDance et TikTok ont dépensé plus de 8 millions de dollars en lobbying en 2023. Mais malgré ces efforts, le sort de TikTok reste tributaire de l'issue des délibérations législatives et des interventions réglementaires en cours.

En mars, la Chambre des représentants a adopté un projet de loi qui aurait donné à ByteDance environ six mois à ByteDance pour céder l'actif TikTok, mais ce projet de loi est depuis lors au point mort au Sénat. Ce dernier a voté sur le dernier projet de loi TikTok mardi. Le Sénat a d'abord procédé à un vote de procédure le week-end sur un paquet d'aide à l'étranger qui contient la nouvelle loi TikTok. Selon les analystes, le vote du Sénat américain est un signe que le paquet pourrait être sur le point d'être approuvé définitivement.

En conclusion, alors que TikTok et ByteDance intensifient leurs efforts de lobbying, le vote imminent du Sénat revêt une importance capitale, car il déterminera en fin de compte le sort de TikTok le vaste marché américain. L'issue de ces délibérations législatives se répercutera sur l'ensemble du paysage numérique, soulignant l'interaction complexe entre la technologie, la réglementation et la défense des intérêts des entreprises dans la société contemporaine.

Source : rapport sur les activités de lobbying de TikTok et ByteDance (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Le lobbying intense de TikTok et de ByteDance va-t-il empêcher la vente forcée ou l'interdiction de l'application aux États-Unis ?

Voir aussi

Le Sénat américain adopte un projet de loi visant à forcer la vente de TikTok et l'envoie à Biden, TikTok déclare que la législation bafouerait les droits à la liberté d'expression de 170 millions d'Américains

La Chine interdit TikTok et bloque également l'accès à X, YouTube, Facebook, Instagram et aux services de Google, elle est critiquée pour son opposition à l'interdiction de TikTok aux États-Unis

TikTok Lite : l'Europe donne 24 heures à TikTok pour fournir une évaluation des risques concernant sa nouvelle application « addictive et toxique » discrètement lancée en France et en Espagne ce mois-ci

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 15:18
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Environ 20 % des enfants de 5 ans ont leur propre téléphone, et presque tous les enfants en ont un à l'âge de 12 ans.
Purée il y a beaucoup de parents qui ont laissé tombé l'éducation de leurs enfants.
Ils avaient la flemme alors ils leur ont donné un smartphone.

À cause des carrières les parents n'ont plus le temps ni l'énergie de s'occuper de leurs enfants, la solution de simplicité consiste à leur donner une tablette et d'un coup ils ne bougent plus et ne font plus de bruit.

====
Je trouve que les PC de bureau sont moins dangereux que les smartphones, tablettes, PC portable.
Parce que dès que tu sors de la salle qui contient le PC de bureau t'es déconnecté.
En plus c'est plus facile à contrôler, il est possible de fermer à clé la salle qui contient le PC de bureau.
2  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/05/2024 à 17:21
donc allons au bout et faisons de meme pour :
- facebook
- twitter
- instagram

ah non suis-je bete, ces reseaux sont americains, donc en fait c'est bon, c'est sans danger...
3  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/05/2024 à 20:06
Citation Envoyé par CoderInTheDark Voir le message
Et je n'ose pas imaginé l'orthographe et la compréhensibilité de leurs poste à 5 ans.
En fait, c'est le même niveau quand ils sont adultes. Et, ça doit dater d'avant Tiktok, quand on déchiffre lit certains posts sur ce forum...
2  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/05/2024 à 8:07
Citation Envoyé par mith06 Voir le message
Je rajouterais aussi le forum developpez.com tant qu'on y est
Ah NON.
Citation Envoyé par mith06 Voir le message
Promis c'est pour notre bien et celui de nos enfants
Bon OK alors
2  0 
Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/05/2024 à 14:11
et comme les usa peuvent utiliser linkedin, facebook, twitter, instagram pour les utilisateurs mais ils n'ont pas le courage de les dénoncer...

avec les millions d'application américaine et grace au patriot act, cloud act... les américains ont tous les loisirs de prendent tous les informations qu'ils veulent... mais les médias, gouvernement préfère dénoncer la chine... qui est en train de prendre le lead
3  1 
Avatar de RenarddeFeu
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 30/05/2024 à 13:11
Le principal problème de sécurité posé par TikTok, c'est que les services de renseignements américains ne peuvent pas s'en servir pour espionner le monde entier contrairement aux autres applis US.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/04/2024 à 22:17
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Mais c'est sans compter sur la détermination de ByteDance et de la Chine qui n'ont aucune envie de voir TikTok aux mains des Américains et sont prêts à déployer tous les efforts nécessaires pour empêcher cela.
Les USA ne peuvent pas forcer le rachat de ByteDance.
Donc au pire TikTok sera interdit aux USA ce qui n'est pas très grave, il y a d'autres pays au monde. (la Chine interdit des applications US, donc les USA peuvent interdire des applications chinoises)
L'UE a tendance à copier les USA, mais c'est peut-être pas systématiquement le cas.

Les USA n'aiment pas quand une application qui connait du succès ne leur appartient pas.

Il suffit d'attendre un peu et TikTok va peut-être finir comme MySpace.
Les modes passent.
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 29/04/2024 à 19:29
Au moins 42% d'américains ne connaissent pas le premier amendement de leur pays, notamment sur la liberté d'expression.
Voilà comment on en arrive à une dictature.
1  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/05/2024 à 11:12
Qu'est-ce qu'il y a d'extraordinaire en 2024?

On n'arrête pas de lire et entendre dans les médias les responsables du renseignement, autrement dit les "chefs espions" des différents états!

Les espions existent depuis la nuit des temps et depuis la nuit des temps leur principale caractéristique était... La discrétion... Une discrétion qui va jusqu'à ce que le reste du monde n'ait même pas connaissance de leur existence.

Et bien aujourd'hui, l'espion vient étaler ses états d'âme au journal du 20Heures... A moins, à moins que cela ne soit... que de la manipulation!
1  0 
Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 25/04/2024 à 3:34
[QUOTE=Ryu2000;12020015]Les USA ne peuvent pas forcer le rachat de ByteDance.
Donc au pire TikTok sera interdit aux USA ce qui n'est pas très grave, il y a d'autres pays au monde. (la Chine interdit des applications US, donc les USA peuvent interdire des applications chinoises)
/QUOTE]

la chine interdit car gafam ont pas voulu respecter les lois du pays
1  1