IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Chambre des représentants des États-Unis adopte un projet de loi controversé qui impose un dilemme à TikTok : sa vente forcée à une entité américaine ou son interdiction sur le territoire

Le , par Stéphane le calme

5PARTAGES

5  0 
La Chambre des représentants des États-Unis a adopté un projet de loi qui pourrait mener à l’interdiction de l’application vidéo populaire TikTok sur le territoire américain, à moins que l’entreprise ne se sépare de sa société mère liée à la Chine, ByteDance. Le projet de loi, intitulé “Protecting Americans from Foreign Adversary Controlled Applications Act”, a été approuvé par un vote bipartisan écrasant de 352 voix contre 65. Si elle est promulguée, la loi donnerait à TikTok environ cinq mois pour se séparer de ByteDance, sinon les magasins d’applications aux États-Unis seraient interdits d’héberger l’application sur leurs plateformes.

Mercredi, la Chambre des représentants des États-Unis a adopté par 352 voix contre 65 un projet de loi qui pourrait bloquer TikTok aux États-Unis. Quinze républicains et 50 démocrates ont voté contre, et un démocrate a voté présent. Cette mesure est la dernière d'une série de mesures prises par Washington pour répondre aux préoccupations de sécurité nationale des États-Unis concernant la Chine, qu'il s'agisse de véhicules connectés, de puces d'intelligence artificielle ou de grues installées dans les ports américains.

Les législateurs américains soutiennent que ByteDance est soumis au gouvernement chinois, qui pourrait exiger à tout moment l’accès aux données des consommateurs de TikTok aux États-Unis. Ces inquiétudes découlent d’un ensemble de lois chinoises sur la sécurité nationale qui obligent les organisations à aider à la collecte de renseignements.

Une décision qui a rendu TikTok furieuse. Un porte-parole de l'entreprise déclaré : « Ce processus était secret et le projet de loi a été bloqué pour une seule raison : il s'agit d'une interdiction. Nous espérons que le Sénat prendra en compte les faits, écoutera ses électeurs et se rendra compte de l'impact sur l'économie, les 7 millions de petites entreprises et les 170 millions d'Américains qui utilisent notre service ».

Les législateurs insistent sur le fait que la « loi sur la protection des Américains contre les applications contrôlées par des adversaires étrangers » n'est pas une interdiction. Au contraire, ils affirment que la loi donne à TikTok un choix : soit se séparer des propriétaires de ByteDance basés en Chine, soit faire face aux conséquences de la suspension de TikTok aux États-Unis.

Jake Sullivan, conseiller du président Joe Biden en matière de sécurité nationale, a déclaré mardi à la presse qu'il ne s'agissait pas d'interdire TikTok.

« Voulons nous que la plateforme TikTok soit détenue par une société américaine ou par la Chine ? », a-t-il demandé. « Voulons-nous que les données de TikTok - celles des enfants, celles des adultes - restent ici, en Amérique, ou aillent en Chine ? » Il a assuré que Biden est « clair » sur sa position relative à la propriété de l'entreprise, mais que « pour ce qui est de la mise en œuvre précise, c'est une question sur laquelle nous sommes restés en contact avec le Congrès ».

Le projet de loi, qui a fait l'objet d'un vote accéléré après avoir été approuvé à l'unanimité par une commission la semaine dernière, donne à la société chinoise ByteDance 165 jours pour se désengager de TikTok. Dans le cas contraire, les magasins d'applications, y compris l'Apple App Store et Google Play, seraient légalement empêchés d'héberger TikTok ou de fournir des services d'hébergement web aux applications contrôlées par ByteDance.


Le directeur général de TikTok ne compte pas en rester là

Le PDG de TikTok, Shou Chew, s’est rendu au Capitole mardi pour faire pression contre ce projet de loi qui obligerait la maison mère chinoise de l’application à la vendre ou à en subir les conséquences.

Rejoint par des influenceurs de la populaire plateforme de vidéos courtes, Chew a cherché à persuader les sénateurs de rejeter la législation, sans succès.

Peu après le vote, le directeur général de TikTok, Shou Zi Chew, a déclaré que le vote était « décevant » et que l'entreprise ferait « tout ce qui est en son pouvoir » pour protéger la plateforme, y compris « l'exercice des droits légaux ».

Chew a déclaré que TikTok avait investi pour assurer la sécurité des données et préserver la plateforme des influences extérieures.

« Ce projet de loi donne plus de pouvoir à une poignée d'autres entreprises de médias sociaux, qui prendront également des milliards de dollars dans les poches des créateurs et des petites entreprises », a-t-il déclaré dans un message vidéo. « Il mettra en péril plus de 300 000 emplois américains et vous privera de votre TikTok ».

Le vote de la Chambre représente la menace la plus concrète pour TikTok dans une bataille politique en cours sur les allégations selon lesquelles l'entreprise basée en Chine pourrait collecter des données sensibles sur les utilisateurs et censurer politiquement le contenu. TikTok a déclaré à plusieurs reprises qu'elle ne partageait pas et ne partagerait pas les données des utilisateurs américains avec le gouvernement chinois.


Malgré ces arguments, TikTok a fait l'objet d'une tentative d'interdiction par Donald Trump en 2020 et d'une interdiction au niveau de l'État du Montana en 2023. Les tribunaux ont bloqué ces deux interdictions en invoquant des violations du premier amendement, et Trump est depuis revenu sur sa position, s'opposant désormais à l'interdiction de TikTok.

En effet, bien que Trump ait cherché à interdire TikTok lorsqu'il était président, il a déclaré cette semaine que c'était Facebook, propriété de Meta Inc, et non TikTok, qui constituait la véritable menace. Trump a été banni de Facebook pendant deux ans « après avoir fait l'éloge des personnes impliquées dans les violences au Capitole le 6 janvier », a déclaré Meta, propriétaire de Facebook, à l'époque.

Il a également laissé entendre qu'il craignait de s'aliéner les jeunes Américains qui utilisent l'application.

« Il y a beaucoup de jeunes sur TikTok qui deviendront fous sans cette application », a déclaré M. Trump. « Ce que je n'aime pas, c'est que sans TikTok, Facebook devient plus grand, et je considère Facebook comme un ennemi du peuple, au même titre qu'une grande partie des médias ».

Avant le vote, le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Wang Wenbin, a accusé les États-Unis de pratiques « hégémoniques », « lorsque l'on ne peut pas réussir dans une concurrence loyale ».

« Ces dernières années, bien que les États-Unis n'aient jamais trouvé de preuve que TikTok représentait une menace pour la sécurité nationale des États-Unis, ils n'ont jamais cessé de s'en prendre à TikTok », a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse régulière mercredi. « Les actes d'intimidation des États-Unis perturbent l'ordre commercial international normal et finiront par se retourner contre eux », a-t-il poursuivi.

En mars 2023, le Comité sur les investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS), dirigé par le Trésor, a demandé à ByteDance de vendre ses parts dans TikTok sous peine de voir l'application interdite, mais aucune mesure n'a été prise.


Le Sénat, dernier obstacle au projet de loi ?

L’adoption de ce projet de loi par la Chambre n’est que la première étape. Le Sénat devra également adopter la mesure pour qu’elle devienne loi, et les législateurs de cette chambre ont indiqué qu’elle ferait l’objet d’un examen approfondi. Le leader de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, a déclaré qu’il devrait consulter les présidents des comités concernés pour déterminer la voie à suivre pour le projet de loi.

L'avenir du projet de loi est en tout cas moins certain au Sénat. Certains sénateurs démocrates se sont publiquement opposés au projet de loi, invoquant des problèmes de liberté d'expression, et ont suggéré des mesures qui répondraient aux préoccupations relatives à l'influence étrangère sur les médias sociaux sans cibler TikTok en particulier. « Nous avons besoin de restrictions sur les médias sociaux, mais ces restrictions doivent s'appliquer à tous les domaines », a déclaré la sénatrice Elizabeth Warren.

Le sénateur démocrate Mark Warner, qui a proposé l'année dernière un projet de loi distinct visant à donner à la Maison Blanche de nouveaux pouvoirs sur TikTok, a déclaré qu'il avait « quelques inquiétudes quant à la constitutionnalité d'une approche qui nomme des entreprises spécifiques », mais qu'il examinerait « attentivement ce projet de loi ».

Le président Joe Biden a déclaré qu’il signerait le projet de loi s’il était adopté par le Congrès. Le vote de la Chambre est prêt à ouvrir un nouveau front dans la longue querelle entre les législateurs et l’industrie technologique. Les membres du Congrès ont longtemps été critiques envers les plateformes technologiques et leur influence expansive, se heurtant souvent aux dirigeants sur les pratiques de l’industrie. Mais en ciblant TikTok, les législateurs mettent en évidence une plateforme populaire auprès de millions de personnes, dont beaucoup sont plus jeunes, à quelques mois seulement d’une élection.

Avant le vote de la Chambre, un haut responsable de la sécurité nationale de l’administration Biden a tenu une séance d’information à huis clos mardi avec les législateurs pour discuter de TikTok et des implications pour la sécurité nationale. Les législateurs tentent de concilier ces préoccupations de sécurité avec le désir de ne pas limiter la liberté d’expression en ligne.

TikTok a longtemps nié qu’il pourrait être utilisé comme un outil du gouvernement chinois. La société a déclaré qu’elle n’avait jamais partagé de données d’utilisateurs américains avec les autorités chinoises et qu’elle ne le ferait pas si cela lui était demandé. À ce jour, le gouvernement américain n’a également fourni aucune preuve montrant que TikTok a partagé de telles informations avec les autorités chinoises.

Quoiqu'il en soit, il existe de potentiels problèmes antitrust : le marché des services de médias sociaux est très concentré, ce qui pourrait rendre difficile pour TikTok de trouver un acheteur que les autorités américaines de régulation de la concurrence pourraient accepter, selon les experts antitrust.

Sources : projet de loi, vote (vidéo dans le texte)

Et vous ?

Pensez-vous que la vente forcée de TikTok à une entreprise non chinoise résoudrait les problèmes de sécurité nationale soulevés par les législateurs américains ?
La protection des données des utilisateurs devrait-elle primer sur la liberté d’expression en ligne ?
Comment les gouvernements devraient-ils équilibrer la sécurité nationale avec les droits des citoyens à utiliser des applications populaires comme TikTok ?
Quelles pourraient être les conséquences à long terme d’une interdiction de TikTok aux États-Unis pour l’industrie technologique mondiale ?
Si TikTok était interdit, quelle plateforme pensez-vous pourrait prendre sa place et pourquoi ?
Les entreprises technologiques devraient-elles être tenues responsables de l’utilisation potentielle de leurs plateformes par des gouvernements étrangers ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 21/03/2024 à 14:14
Citation Envoyé par Morganbleu Voir le message
Tik tok est Chinois, la Chine ne souhaite pas interdire tik tok mais prévient de bloquer short si les usa bloque tik tok.
Votre titre est faux, est ce volontaire ?
Le titre indique que TikTok, bien que chinois, est interdit en Chine. Il n'y a rien de faux, même si ça semble étrange.
6  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/04/2024 à 21:15
ce que tiktok est capable de faire, il faut considerer sur facebook, insta, whatsapp et tout les autres le font aussi et carrement android
7  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 02/04/2024 à 12:40
Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
Personnellement, je pense que légiférer sur Tiktok est un bon angle d'attaque, un bon premier pas qui ne devrait pas être ignoré/minoré par la présence d'autres acteurs problématiques sur le marché.
Si on mettait une fraction de l'entrain dont les gens font preuve pour relativiser le problème à le résoudre, peut-être que quelque chose aurait été entrepris en Europe depuis ces années.
Une loi bien faite ne légifère pas sur un service en particulier, elle légifère sur des techniques utilisés par des services.
C'est comme ça pour tout : Par exemple, si l'on remarque qu'une voiture Peugeot possède un gros dysfonctionnement au niveau des freins à cause d'un alliage de mauvaise qualité, on va légiférer pour avoir les moyens d'interdire et de contrôler l'utilisation de cet alliage pour l'usage en question, pour toute les voitures. On ne va pas "interdire ou légiférer sur Peugeot". Avec TikTok c'est pareil. Si le gouvernement étasuniens veut légiférer juste sur TikTok, c'est pour des intérêts géostratégiques, qui sont une fin en soi, pas un "bon début".
6  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 16:39
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Le Trumpisme est beaucoup plus sérieux et profond que ce que tu en comprends.
Éclaires ma lanterne, parce que là, comme ça, c'est pas évident.
5  1 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 9:23
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Essayer de faire comprendre ca à un démocrate c'est peine perdu.
Les démocrates ont un rapport au réel et à la vérité qui est très particulier. Est vrai ce qui leur fait plaisirs de croire comme étant vrai, et est faux ce qui leur déplait.
Ils subissent un tel endoctrinement, le système c'est engouffré si profondément à l’intérieur de leurs cerveaux, que leur rapport au réel relève quasiment de la psychiatrie.
C'est pas genre la politique en général ça, celle qu'on nous vomi en public j'entend ?

Et j'y inclus aussi la presse, le militantisme etc qui sont jonchés de toute cette mauvaise foi.
3  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 14:03
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Quand je parle des démocrates, je parle surtout des électeurs democrates. Qui sont quand même largement plus atteind que tous les autres.
Alors que dire des électeurs républicains, capables de voter Trump !
6  3 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 16:22
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Le vote Trump demande plus d'intelligence que le vote Biden. Deja parce que tu dois faire un effort pour passer au dela de la propagande de 95% des medias. Ca demande d'etre capable de penser un minimum par sois même.
Le vote Biden tu te laisses porter sans réfléchir par la propagande, c'est facile, tu t'auto-convainc à bon compte que tu es quelqu'un de bien, d'intelligent, qui fait tout comme il faut parce que les medias te flatte Alors qu'en fait tu n'as fait aucun effort pour comprendre quoi que ce soit.

Quand tu choisis Trump tu as tout le système contre toi, les médias, une bonne partie des republicains, la finance, les néo-conservateur, les minorités agissantes, l'OTAN, et j'en passe... Ca demande un minimum de caractère et des capacités à argumenter pour faire face.
Avoir du caractère n'a jamais été un critère d'intelligence.
Le vote Trump demande d'avoir du caractère... bof. Tu te laisses mener par les complotistes, tu laisses ton naturel raciste (pour la plupart d'entre) s'exprimer sans risque (le vote est secret aux USA aussi) et tu planes en entendant Trump dire que les USA sont les maîtres du monde, et tu es super content de pouvoir polluer tout ce que tu veux, puisque ton maître à penser à déclarer que le changement climatique n'existe pas.

Je ne dirais pas ici ce que je pense de ce genre d'individu, c'est politiquement incorrect et interdit pas la modération.
4  1 
Avatar de RenarddeFeu
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 12:04
Le gouvernement chinois fait la chasse au contenu trash sur Douyin. Ça n'est pas de sa faute si les gouvernements occidentaux sont mous et passifs, que tout et n'importe-quoi est posté sur TikTok.
5  2 
Avatar de nikau6
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 13:37
En France on a plus accès à Rumble, c'est de la censure politique, car ils ne voulaient pas retirer la chaine RT (Russia Today). Le gouvernement Francais n'a jamais été capable de citer le moindre cas, de facon argumenté, de fake news, comme ils disent, venant de cette chaine. C'est simplement un point de vue différent sur l'information mais qui les dérangent donc ils censurent.
Mais également le pouvoir politique francais ne finance que la presse qui pense comme il faut (selon eux). Les autres n'ont rien, pas un rond.
Ils ont éssayé de retirer la license de France Soir pour cause de fake news, sans jamais, encore une fois, avoir été en mesure de démontrer la moindre fake news. C'est de la censure politique.
Et je pourrai continuer encore et encore, les exemples sont tres nombreux.
L'occident n'est plus en mesure de donner des lecons Ã* qui que ce soit.
Lorsque les pouvoirs sont illégitimes, incompétents, et qu'ils se sentent menacés, la censure est toujours de mise. Donc ca va etre de pire en pire en France.
.
8  5 
Avatar de nikau6
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 13:55
Fianlement les US ont peur que la Chine ne fasse comme eux. Ils ont peur que le gouvernement Chinois ne demande à ByteDance de leurs fournir des données sur les utilisateurs Américains. Alors que le gouvernement US a lui un accès total aux serveurs de Meta, Google, et autres.

Ils ont peur que la Chine n'utilise TikTok comme un outil de propagande, alors que le net, créé par l'armée américaine, a été des le départ concu pour etre un outil de propagande qui permettait de toucher les populations du monde entier sans passer par les médias respectifs de chaque pays (meme si ca a fini par se retourner contre les créateurs et maintenant les géants du net filtrent à fond ce que l'on peut y voir afin d'eviter qu'une population trop bien informée ne veuille dégager le personel politique en place en occident ).

Facebook a été un outil tres efficace entre les mains du deep state pour provoquer des changements de régimes dans tout un tas de pays. Donc oui, le gouvernement Chinois se protège ce qui se comprend ( de leur point de vue. Le pouvoir Chinois n'est pas mon idéal, loin s'en faut ).
5  2