IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

TikTok contre-attaque et se prépare à un affrontement juridique majeur si le projet de loi qui la cible est adopté
Un sénateur craint que l'UE en profite pour s'en prendre aux entreprises américaines

Le , par Stéphane le calme

5PARTAGES

5  0 
Dans un contexte de tensions croissantes entre les États-Unis et les entreprises technologiques chinoises, TikTok se prépare à un affrontement juridique majeur. La plateforme de partage de vidéos, propriété de la société chinoise ByteDance Ltd., a annoncé son intention de lutter sur le plan légal contre le projet de loi américain qui exigerait sa vente ou ferait face à une interdiction aux États-Unis.

Dans un mouvement sans précédent, le Comité du Commerce de la Chambre des États-Unis a voté à l’unanimité (50-0) pour approuver un projet de loi qui obligerait ByteDance, propriétaire de TikTok, à vendre l’entreprise ou à perdre l’accès au marché américain. Cette décision fait suite à des inquiétudes croissantes concernant la sécurité nationale et la protection des données des utilisateurs.

Le projet de loi, intitulé “Protecting Americans from Foreign Adversary Controlled Applications Act”, vise à aborder les risques immédiats pour la sécurité nationale posés par TikTok et établit un cadre pour que le pouvoir exécutif protège les Américains contre les applications contrôlées par des « adversaires étrangers » à l’avenir. « Si une application est jugée exploitée par une entreprise contrôlée par un adversaire étranger, comme ByteDance Ltd., qui est sous le contrôle de la République populaire de Chine, l’application doit être cédée dans les 180 jours, est-il indiqué sur une note de comité.

Si le projet de loi est adopté par la Chambre et le Sénat et signé par le président Biden, TikTok pourrait éventuellement être retiré des magasins d’applications aux États-Unis si son propriétaire ne vend pas. Il perdrait également l’accès aux services d’hébergement Web basés aux États-Unis. « Si l'application n'est pas cédée, il sera interdit aux entités aux États-Unis de distribuer l'application via un marché ou un magasin d'applications et de fournir des services d'hébergement Web », indique la note du comité.

Après l'approbation à l'unanimité du commité, la Chambre des représentants des États-Unis doit elle aussi se prononcer cette semaine sur ce projet de loi. De son côté, Biden a déclaré aux journalistes : « si le Congrès l’adopte, je le signerai ». Le projet de loi est confronté à une issue incertaine au Sénat, où certains législateurs ont déclaré qu'ils souhaitaient apporter des modifications à la législation.


Le PDG de TikTok, rejoint par des influenceurs, tente de faire pression contre le projet de loi

Le PDG de TikTok, Shou Chew, s’est rendu au Capitole mardi pour faire pression contre ce projet de loi qui obligerait la maison mère chinoise de l’application à la vendre ou à en subir les conséquences.

La vente de l’application virale est considérée comme le dernier recours pour ByteDance, ont déclaré des personnes proches du dossier, qui ont demandé à ne pas être identifiées en discutant de questions privées. Une telle cession nécessiterait également l’approbation du gouvernement chinois, qui a déclaré l’année dernière qu’il s’opposerait fermement à une vente forcée. Aucun plan n’est définitif et dépendra de la progression de la législation.

Rejoint par des influenceurs de la populaire plateforme de vidéos courtes, Chew a cherché à persuader les sénateurs de rejeter la législation. Un vote à la Chambre des représentants prévu mercredi semble de plus en plus probable pour obtenir l'approbation des deux tiers nécessaires, même si l'ancien président Donald Trump est revenu sur sa position et a laissé entendre qu'il s'opposait à une interdiction.

Un porte-parole de TikTok a refusé de commenter les plans de l’entreprise. La législation « a un résultat prédéterminé : une interdiction totale de TikTok aux États-Unis », a déclaré le porte-parole. L’entreprise a discuté de la possibilité de se séparer de ByteDance en mars 2023. Un tel mouvement n’aurait été poursuivi que si la proposition existante de l’entreprise avec les responsables de la sécurité nationale américaine n’avait pas été approuvée. Il n’y a pas encore eu de résolution publique sur l’examen de la sécurité nationale entrepris par l’administration Biden.


Un sénateur se demande si les pays de l'UE pourrait profiter d'un précédent pour s'en prendre aux entreprises américaines

Le sénateur John Fetterman, un démocrate de Pennsylvanie, a déclaré qu'il faisait partie des personnes contactées par TikTok. « Je leur dis, et j'ai été clair, que je voterai en faveur de cette loi et que vous perdez votre temps », a-t-il déclaré en faisant référence au projet de loi de la Chambre des représentants.

« J'ai dépensé des centaines de dollars sur Drunk Elephant à Sephora à cause de mon préadolescent », a déclaré Fetterman, faisant référence à une marque de soins de la peau qui est devenue virale sur l'application, incitant les adolescents et les préadolescents à inonder les magasins Sephora. « C'est ennuyeux, mais je pense qu'il y a aussi un problème de sécurité. Et s'ils n'ont rien à cacher, alors TikTok devrait être le premier à dire, 'supprimons tout type de connexion possible'. Et je suis d'accord avec cela ».

Mais d'autres sénateurs ont exprimé leur scepticisme quant à la proposition d'interdire TikTok si son propriétaire chinois, ByteDance Ltd, ne le vend pas.

« La question est de savoir quelles sont les conséquences involontaires de cette approche pour les futures entreprises », a demandé le sénateur républicain Thom Tillis, de Caroline du Nord. Selon lui, les pays européens pourraient profiter de ce précédent pour s'en prendre aux entreprises américaines.

Il ne s'agit pas d'interdire TikTok, selon le conseiller du président Joe Biden en matière de sécurité nationale

Jake Sullivan, conseiller du président Joe Biden en matière de sécurité nationale, a déclaré mardi à la presse qu'il ne s'agissait pas d'interdire TikTok.

« Voulons nous que la plateforme TikTok soit détenue par une société américaine ou par la Chine ? », a-t-il demandé. « Voulons-nous que les données de TikTok - celles des enfants, celles des adultes - restent ici, en Amérique, ou aillent en Chine ? » Il a assuré que Biden est « clair » sur sa position relative à la propriété de l'entreprise, mais que « pour ce qui est de la mise en œuvre précise, c'est une question sur laquelle nous sommes restés en contact avec le Congrès ».

Des représentants du FBI, du ministère de la Justice et du bureau du directeur du renseignement national ont informé les membres de la Chambre des représentants sur TikTok à huis clos mardi après-midi.

La propriété chinoise de TikTok pourrait être sauvée par une coalition de démocrates progressistes et de républicains libertaires. Les démocrates progressistes ont déclaré à l'issue de la réunion qu'ils n'étaient pas persuadés que la menace justifiait des limites à la liberté d'expression. « Ils disent que ce n'est pas une interdiction, mais c'en est une », a déclaré le démocrate Maxwell Frost de Floride, premier membre de la génération Z au Congrès.

Bien que Trump ait cherché à interdire TikTok lorsqu'il était président, il a déclaré cette semaine que c'était Facebook, propriété de Meta Inc, et non TikTok, qui constituait la véritable menace. Trump a été banni de Facebook pendant deux ans « après avoir fait l'éloge des personnes impliquées dans les violences au Capitole le 6 janvier », a déclaré Meta, propriétaire de Facebook, à l'époque.

Il a également laissé entendre qu'il craignait de s'aliéner les jeunes Américains qui utilisent l'application.

« Il y a beaucoup de jeunes sur TikTok qui deviendront fous sans cette application », a déclaré M. Trump. « Ce que je n'aime pas, c'est que sans TikTok, Facebook devient plus grand, et je considère Facebook comme un ennemi du peuple, au même titre qu'une grande partie des médias ».

Lobbying de ByteDance

ByteDance a dépensé l'an dernier un montant record de 8,7 millions de dollars pour des activités de lobbying au niveau fédéral, comme le montrent les déclarations de lobbying du Congrès. L'entreprise a mis sur pied une importante équipe de lobbyistes internes et a retenu les services d'une liste de cabinets de lobbying comprenant de nombreux anciens membres du Congrès.

Kellyanne Conway, une ancienne collaboratrice de Trump, a confirmé qu'elle conseillait le Club for Growth, qui s'oppose à l'obligation de cession, sur les résultats de l'enquête d'opinion et qu'elle avait parlé de ces résultats à des membres du Congrès, bien qu'elle ait précisé qu'elle ne le ferait pas cette semaine.

Les vidéos de danse et les tutoriels de maquillage font partie du contenu de base de l'application, qui a également connu un essor des discussions sur l'actualité et la politique. Selon le Pew Research Center, environ 43 % des utilisateurs de TikTok déclarent s'y informer régulièrement, soit deux fois plus qu'il y a trois ans, tout comme un tiers des adultes américains de moins de 30 ans.

Plus tôt dans la journée, le directeur du FBI, Christopher Wray, a réaffirmé sa méfiance à l'égard de la propriété chinoise de TikTok lors de son témoignage devant la commission du renseignement de la Chambre des représentants. « Les Américains doivent se demander s'ils veulent donner au gouvernement chinois la possibilité de contrôler l'accès à leurs données, ce qui pourrait être utilisé pour compromettre leurs appareils », a déclaré Wray.

Un conseiller républicain du Sénat, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat pour discuter des délibérations internes, a déclaré que les membres de cette chambre étaient préoccupés par le projet de loi de la Chambre des représentants, notamment par le fait qu'il pourrait accorder au président une trop grande marge de manœuvre dans la manière dont il serait mis en œuvre, par le fait qu'il singularise une entreprise en particulier et par la question de savoir s'il répondrait aux menaces futures d'entreprises se trouvant dans une situation similaire. Malgré cela, une forte majorité de soutien à la Chambre des représentants pourrait permettre au projet de loi d'avancer rapidement au Sénat.

Parmi les réticents potentiels, on peut citer Le sénateur républicain Rand Paul, du Kentucky, qui a déclaré qu'il s'inquiétait de la manière dont le projet de loi cadrerait avec la liberté d'expression et le premier amendement.

« Je bloquerai tout ce qui est contraire à la Constitution », a déclaré Paul.

Le sénateur Roger Marshall, un républicain du Kansas qui avait soutenu la candidature de Trump à l'élection présidentielle de 2024, a déclaré qu'il soutiendrait le projet de loi de la Chambre des représentants malgré l'opposition de l'ancien président.

« J'en suis arrivé à la conclusion que TikTok est absolument une menace pour la sécurité nationale de notre pays », a déclaré M. Marshall lors d'une interview. « Le président Trump et moi ne serons pas toujours d'accord sur tout, mais nous partageons les mêmes objectifs ».

Et vous ?

Quelle est votre opinion sur la décision de TikTok de se battre en justice contre le projet de loi américain sur le désinvestissement ?
Pensez-vous que les préoccupations de sécurité nationale justifient les actions du gouvernement américain à l’égard de TikTok ?
Comment la vente potentielle de TikTok à une entreprise américaine pourrait-elle affecter l’expérience des utilisateurs ?
Quel impact une interdiction de TikTok aux États-Unis pourrait-elle avoir sur la liberté d’expression en ligne ?
Envisagez-vous des alternatives à TikTok si l’application était interdite dans votre pays ?

Voir aussi :

TikTok ferme son fonds pour les créateurs, d'une valeur de 2 milliards de dollars après avoir suscité des réactions négatives concernant le stockage des données des créateurs en Chine
TikTok refuse de payer suffisamment les artistes et les auteurs pour leurs créations, d'après Universal Music qui menace de supprimer son catalogue de TikTok

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 21/03/2024 à 14:14
Citation Envoyé par Morganbleu Voir le message
Tik tok est Chinois, la Chine ne souhaite pas interdire tik tok mais prévient de bloquer short si les usa bloque tik tok.
Votre titre est faux, est ce volontaire ?
Le titre indique que TikTok, bien que chinois, est interdit en Chine. Il n'y a rien de faux, même si ça semble étrange.
6  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/04/2024 à 21:15
ce que tiktok est capable de faire, il faut considerer sur facebook, insta, whatsapp et tout les autres le font aussi et carrement android
7  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 02/04/2024 à 12:40
Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
Personnellement, je pense que légiférer sur Tiktok est un bon angle d'attaque, un bon premier pas qui ne devrait pas être ignoré/minoré par la présence d'autres acteurs problématiques sur le marché.
Si on mettait une fraction de l'entrain dont les gens font preuve pour relativiser le problème à le résoudre, peut-être que quelque chose aurait été entrepris en Europe depuis ces années.
Une loi bien faite ne légifère pas sur un service en particulier, elle légifère sur des techniques utilisés par des services.
C'est comme ça pour tout : Par exemple, si l'on remarque qu'une voiture Peugeot possède un gros dysfonctionnement au niveau des freins à cause d'un alliage de mauvaise qualité, on va légiférer pour avoir les moyens d'interdire et de contrôler l'utilisation de cet alliage pour l'usage en question, pour toute les voitures. On ne va pas "interdire ou légiférer sur Peugeot". Avec TikTok c'est pareil. Si le gouvernement étasuniens veut légiférer juste sur TikTok, c'est pour des intérêts géostratégiques, qui sont une fin en soi, pas un "bon début".
6  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 16:39
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Le Trumpisme est beaucoup plus sérieux et profond que ce que tu en comprends.
Éclaires ma lanterne, parce que là, comme ça, c'est pas évident.
5  1 
Avatar de nikau6
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 13:37
En France on a plus accès à Rumble, c'est de la censure politique, car ils ne voulaient pas retirer la chaine RT (Russia Today). Le gouvernement Francais n'a jamais été capable de citer le moindre cas, de facon argumenté, de fake news, comme ils disent, venant de cette chaine. C'est simplement un point de vue différent sur l'information mais qui les dérangent donc ils censurent.
Mais également le pouvoir politique francais ne finance que la presse qui pense comme il faut (selon eux). Les autres n'ont rien, pas un rond.
Ils ont éssayé de retirer la license de France Soir pour cause de fake news, sans jamais, encore une fois, avoir été en mesure de démontrer la moindre fake news. C'est de la censure politique.
Et je pourrai continuer encore et encore, les exemples sont tres nombreux.
L'occident n'est plus en mesure de donner des lecons Ã* qui que ce soit.
Lorsque les pouvoirs sont illégitimes, incompétents, et qu'ils se sentent menacés, la censure est toujours de mise. Donc ca va etre de pire en pire en France.
.
8  4 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 1:21
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
TikTok c'est dangereux pour le cerveaux, X( avec Musk ) c'est dangereux pour le pouvoir.

Le premier doit être supprimé, ça n'est parce que ça peut exister que ca doit être autoriser à exister.

Le second relève de la liberté d'expression et doit être préservé à tout prix. C'est le dernier espace oú s'informer pour ceux qui n'ont pas déjà pleins de marques pages dans leurs favoris. Google ne permet plus de s'informer, ni Bing, ni DucDuckGo (c'est Google et Bing), ni tous les autres.
Le problème c'est que les lois qui protègent d'une censure de X sont les mêmes lois qui protègent d'une censure de TikTok. Et c'est totalement logique ; s'y l'on commence à mettre une valeur morale sur la liberté d'expression, on cours droit à l'absence de libertés d'expression. La libertés d'expression, ça commence par respecter celle des autres.

Le net est en train de disparaitre. Tu ne peux plus aller au delà de la dixième page de recherche même si on te dit que ta recherche a généré des centaines de milliers de résultats. Et tu tournes en rond sur les même sites, plus de surprises, plus de blogs, plus rien. Ils ont détruit l'internet, ils le filtrent et limitent ce que l'on peut voir, l'internet tel qu'il existait encore il y a 5 ans n’existe plus.
X est le dernière espace qu'ils n'ont pas compromis.
Je suis d'accord concernant l'appauvrissement du web à cause des moteurs de recherches. Par contre X n'est pas le dernier espace de libertés d'expression, il y en a beaucoup d'autre, sur de nombreux sujets. Par contre c'est sûr que sans avoir de marques pages, c'est compliqué. En fait je n'utilise que rarement les moteurs de recherche, tellement ils sont devenus pourris, la plupart des sites intéressants sont invisibilisés.

D'autre part, X avec Musk, ça a surtout été un beau sabotage ; il est de plus en plus difficile de le consulter avec une instance différente : https://status.d420.de/rip
Le but de Musk est qu'il faille obligatoirement avoir un compte et s'y connecter pour lire les Tweets. La politique qu'il applique va totalement contre la vie privée, bien plus qu'avec ses prédécesseurs.
3  0 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 9:23
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Essayer de faire comprendre ca à un démocrate c'est peine perdu.
Les démocrates ont un rapport au réel et à la vérité qui est très particulier. Est vrai ce qui leur fait plaisirs de croire comme étant vrai, et est faux ce qui leur déplait.
Ils subissent un tel endoctrinement, le système c'est engouffré si profondément à l’intérieur de leurs cerveaux, que leur rapport au réel relève quasiment de la psychiatrie.
C'est pas genre la politique en général ça, celle qu'on nous vomi en public j'entend ?

Et j'y inclus aussi la presse, le militantisme etc qui sont jonchés de toute cette mauvaise foi.
3  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 14:03
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Quand je parle des démocrates, je parle surtout des électeurs democrates. Qui sont quand même largement plus atteind que tous les autres.
Alors que dire des électeurs républicains, capables de voter Trump !
6  3 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 16:22
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Le vote Trump demande plus d'intelligence que le vote Biden. Deja parce que tu dois faire un effort pour passer au dela de la propagande de 95% des medias. Ca demande d'etre capable de penser un minimum par sois même.
Le vote Biden tu te laisses porter sans réfléchir par la propagande, c'est facile, tu t'auto-convainc à bon compte que tu es quelqu'un de bien, d'intelligent, qui fait tout comme il faut parce que les medias te flatte Alors qu'en fait tu n'as fait aucun effort pour comprendre quoi que ce soit.

Quand tu choisis Trump tu as tout le système contre toi, les médias, une bonne partie des republicains, la finance, les néo-conservateur, les minorités agissantes, l'OTAN, et j'en passe... Ca demande un minimum de caractère et des capacités à argumenter pour faire face.
Avoir du caractère n'a jamais été un critère d'intelligence.
Le vote Trump demande d'avoir du caractère... bof. Tu te laisses mener par les complotistes, tu laisses ton naturel raciste (pour la plupart d'entre) s'exprimer sans risque (le vote est secret aux USA aussi) et tu planes en entendant Trump dire que les USA sont les maîtres du monde, et tu es super content de pouvoir polluer tout ce que tu veux, puisque ton maître à penser à déclarer que le changement climatique n'existe pas.

Je ne dirais pas ici ce que je pense de ce genre d'individu, c'est politiquement incorrect et interdit pas la modération.
4  1 
Avatar de RenarddeFeu
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 12:04
Le gouvernement chinois fait la chasse au contenu trash sur Douyin. Ça n'est pas de sa faute si les gouvernements occidentaux sont mous et passifs, que tout et n'importe-quoi est posté sur TikTok.
5  2