IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les législateurs américains votent par 50 voix contre 0 pour forcer la vente de TikTok malgré les appels furieux des utilisateurs
TikTok doit « rompre ses relations avec le Parti communiste chinois »

Le , par Stéphane le calme

1PARTAGES

6  0 
Dans un mouvement sans précédent, le Comité du Commerce de la Chambre des États-Unis a voté à l’unanimité (50-0) pour approuver un projet de loi qui obligerait ByteDance, propriétaire de TikTok, à vendre l’entreprise ou à perdre l’accès au marché américain. Cette décision fait suite à des inquiétudes croissantes concernant la sécurité nationale et la protection des données des utilisateurs.

Le projet de loi, intitulé “Protecting Americans from Foreign Adversary Controlled Applications Act”, vise à aborder les risques immédiats pour la sécurité nationale posés par TikTok et établit un cadre pour que le pouvoir exécutif protège les Américains contre les applications contrôlées par des « adversaires étrangers » à l’avenir. « Si une application est jugée exploitée par une entreprise contrôlée par un adversaire étranger, comme ByteDance Ltd., qui est sous le contrôle de la République populaire de Chine, l’application doit être cédée dans les 180 jours, est-il indiqué sur une note de comité.

Si le projet de loi est adopté par la Chambre et le Sénat et signé par le président Biden, TikTok pourrait éventuellement être retiré des magasins d’applications aux États-Unis si son propriétaire ne vend pas. Il perdrait également l’accès aux services d’hébergement Web basés aux États-Unis

« Si l'application n'est pas cédée, il sera interdit aux entités aux États-Unis de distribuer l'application via un marché ou un magasin d'applications et de fournir des services d'hébergement Web », indique la note du comité.


TikTok réagit en envoyant des messages aux utilisateurs pour les inciter à combattre le projet de loi

TikTok redouble d'efforts pour lutter contre le nouveau projet de loi qui pourrait entraîner la suspension de l'application aux États-Unis. L'application a alerté ses millions d'utilisateurs américains sur cette mesure, qui obligerait ByteDance à vendre TikTok pour que l'application reste disponible dans les magasins d'applications américains.

« TikTok risque d'être fermé aux États-Unis », indique la notification push. « Appelez votre représentant maintenant ». Un message dans l'application demande ensuite aux utilisateurs de « s'exprimer maintenant - avant que votre gouvernement ne prive 170 millions d'Américains de leur droit constitutionnel à la liberté d'expression ». Il fournit également aux utilisateurs un raccourci pour appeler le bureau de leur représentant s'ils saisissent leur code postal.


Capture d'écran du message push diffusé par TikTok

Les alertes push auraient déjà un effet spectaculaire. Olivia Beavers, journaliste à Politico, a déclaré que les membres du personnel de la Chambre des représentants ont signalé que leurs bureaux étaient inondés d'appels : « C'est tellement grave. Nos téléphones n'ont pas arrêté de sonner. Ce sont des adolescents et des personnes âgées qui disent qu'ils passent toute leur journée sur l'application et que nous ne pouvons pas la leur enlever », aurait déclaré un membre du personnel du House GOP (Parti républicain).

Un membre du personnel a déclaré sur X que « nous recevons beaucoup d'appels de lycéens qui demandent ce qu'est un membre du Congrès ».

Malheureusement pour TikTok, son plan visant à susciter une résistance au projet de loi n'a peut-être pas l'effet escompté. Selon Beavers, l'avalanche d'appels pourrait en fait se retourner contre eux, ce qui aurait pour effet d'accroître le soutien au projet de loi parmi les membres du Congrès. Dans un post sur X, le représentant Mike Gallagher, qui préside le comité restreint qui a présenté le projet de loi, a déclaré que les notifications push « interféraient avec le processus législatif » : « Nous avons ici un exemple d'une application contrôlée par un adversaire qui ment au peuple américain et qui interfère avec le processus législatif du Congrès ».

La présidente de la commission du commerce de la Chambre des représentants, Cathy McMorris Rodgers (R-Wash.), a déclaré que TikTok, en invitant les utilisateurs à appeler les législateurs, montrait « en temps réel comment le Parti communiste chinois peut utiliser des plateformes comme TikTok pour manipuler le peuple américain ».

« Ce n'est qu'un petit avant-goût de la façon dont le PCC utilise les applications qu'il contrôle pour manipuler des dizaines de millions de personnes afin de faire avancer son programme. Ces applications présentent une menace évidente à la sécurité nationale des États-Unis et nécessitent l'action décisive que nous prendrons aujourd'hui », a-t-elle déclaré avant le vote.

L'ACLU s'oppose au projet de loi TikTok

L'Union américaine des libertés civiles (American Civil Liberties Union) s'oppose au projet de loi TikTok, affirmant qu'il « violerait les droits du premier amendement de centaines de millions d'Américains qui utilisent l'application pour communiquer et s'exprimer quotidiennement ».

« Nous sommes profondément déçus que nos dirigeants tentent une fois de plus d'échanger nos droits au premier amendement contre des arguments politiques faciles en cette année électorale », a déclaré Jenna Leventoff, conseillère politique principale à l'ACLU. « Même si les auteurs du projet de loi affirment que l'interdiction de TikTok ne vise pas à supprimer la liberté d'expression, on ne peut nier que c'est exactement ce qu'elle ferait. Nous demandons instamment aux législateurs de voter contre ce projet de loi anticonstitutionnel ».

L'ACLU a expliqué à plusieurs reprises que l'interdiction de TikTok aurait de profondes répercussions sur le droit constitutionnel à la liberté d'expression, car des millions d'Américains utilisent l'application tous les jours pour s'informer, communiquer, défendre leurs intérêts et se divertir. Et les tribunaux sont d'accord. En novembre 2023, un tribunal fédéral du Montana a jugé que la tentative d'interdiction de l'État violerait les droits à la liberté d'expression des Montanais et a bloqué son entrée en vigueur.

À l'instar de l'interdiction de TikTok dans le Montana, cette législation interdirait aux magasins d'applications et aux fournisseurs d'accès à Internet de proposer TikTok tant que la société reste sous contrôle étranger. La législation proposée permettrait également au président de bloquer d'autres applications détenues par des intérêts étrangers et considérées comme une menace pour la sécurité nationale.

Promoteur du projet de loi : « Ce n'est pas une interdiction »

Le parrain du projet de loi, le représentant Mike Gallagher (R-Wis.), a exprimé sa colère contre TikTok pour avoir dit à ses utilisateurs que le projet de loi interdirait complètement l'application, soulignant que le projet de loi n'interdirait l'application que si elle n'était pas vendue.

« Si vous lisez vraiment le projet de loi, vous verrez qu'il ne s'agit pas d'une interdiction. Il s'agit d'un désinvestissement », a déclaré Gallagher. Il a également précisé que son projet de loi mettait la décision « carrément entre les mains de TikTok pour rompre leur relation avec le Parti communiste chinois ».

TikTok a publié une déclaration qualifiant le projet de loi « d'interdiction pure et simple de TikTok, même si les auteurs essaient de la dissimuler ». La commission du commerce de la Chambre des représentants a répondu à l'affirmation de TikTok en la qualifiant de « nouveau mensonge ».

Bien que le texte du projet de loi puisse potentiellement englober d'autres applications à l'avenir, il cite spécifiquement TikTok, propriété de ByteDance, comme une « application contrôlée par des adversaires étrangers ».

« Il est illégal pour une entité de distribuer, de maintenir ou de mettre à jour (ou de permettre la distribution, le maintien ou la mise à jour) une application contrôlée par des adversaires étrangers », indique le projet de loi. Une application serait autorisée à rester sur le marché américain après une cession si le président détermine que la vente « ferait en sorte que l'entreprise concernée ne soit plus contrôlée par un adversaire étranger ».

Conclusion

Le vote 50-0 de la commission de l’énergie et du commerce représente l’élan le plus significatif pour une répression américaine contre TikTok, qui compte environ 170 millions d’utilisateurs américains, depuis lors, le président Donald Trump a tenté en vain d’interdire l’application en 2020.

Les efforts antérieurs étaient restés au point mort l’année dernière en raison du lobbying intense de l’entreprise.

Le leader de la majorité parlementaire, Steve Scalise, a déclaré que les législateurs voteraient la semaine prochaine « pour forcer TikTok à rompre ses liens avec le Parti communiste chinois ».

TikTok, qui affirme ne pas avoir partagé et ne partagerait pas les données des utilisateurs américains avec le gouvernement chinois, estime que le projet de loi équivaut à une interdiction et qu'il n'est pas clair si la Chine approuverait une vente ou s'il pourrait être cédé dans six mois. « Cette législation a un résultat prédéterminé : une interdiction totale de TikTok aux États-Unis », a déclaré l'entreprise après le vote. « Le gouvernement tente de priver 170 millions d'Américains de leur droit constitutionnel à la liberté d'expression. Cela portera préjudice à des millions d'entreprises, privera les artistes d'un public et détruira les moyens de subsistance d'innombrables créateurs à travers le pays ».

Sources : note du comité, projet de loi, message push de TikTok, ACLU

Et vous ?

Pensez-vous que la vente forcée de TikTok est une mesure nécessaire pour la sécurité nationale ?
Si vous êtes concernés, comment la perte de TikTok affecterait-elle votre consommation de médias sociaux ?
Quelles pourraient être les conséquences pour les créateurs de contenu qui dépendent de TikTok pour leur revenu ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 21/03/2024 à 14:14
Citation Envoyé par Morganbleu Voir le message
Tik tok est Chinois, la Chine ne souhaite pas interdire tik tok mais prévient de bloquer short si les usa bloque tik tok.
Votre titre est faux, est ce volontaire ?
Le titre indique que TikTok, bien que chinois, est interdit en Chine. Il n'y a rien de faux, même si ça semble étrange.
6  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/04/2024 à 21:15
ce que tiktok est capable de faire, il faut considerer sur facebook, insta, whatsapp et tout les autres le font aussi et carrement android
7  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 02/04/2024 à 12:40
Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
Personnellement, je pense que légiférer sur Tiktok est un bon angle d'attaque, un bon premier pas qui ne devrait pas être ignoré/minoré par la présence d'autres acteurs problématiques sur le marché.
Si on mettait une fraction de l'entrain dont les gens font preuve pour relativiser le problème à le résoudre, peut-être que quelque chose aurait été entrepris en Europe depuis ces années.
Une loi bien faite ne légifère pas sur un service en particulier, elle légifère sur des techniques utilisés par des services.
C'est comme ça pour tout : Par exemple, si l'on remarque qu'une voiture Peugeot possède un gros dysfonctionnement au niveau des freins à cause d'un alliage de mauvaise qualité, on va légiférer pour avoir les moyens d'interdire et de contrôler l'utilisation de cet alliage pour l'usage en question, pour toute les voitures. On ne va pas "interdire ou légiférer sur Peugeot". Avec TikTok c'est pareil. Si le gouvernement étasuniens veut légiférer juste sur TikTok, c'est pour des intérêts géostratégiques, qui sont une fin en soi, pas un "bon début".
6  1 
Avatar de Prox_13
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/03/2024 à 10:02
TikTok, X et Facebook, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. La seule différence est le propriétaire, dans quelles poches vont l'argent, mais le but est bien le même: Rendre ses utilisateurs addicts aux contenus proposés.

Le principal souci de TikTok est le format qu'il propose, qui fait des ravages sur les capacités de concentration/attention.
Le principal souci de X est la bulle politique dans laquelle il enferme ses utilisateurs.
Facebook j'ai arrêté d'y toucher depuis le Covid, pour des raisons évidentes à l'époque.

Franchement ça dégoute de voir que les gens essaient de défendre l'un contre l'autre quand les trois sont aussi merdiques les uns que les autres. On dirait les élections présidentielles
4  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 16:39
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Le Trumpisme est beaucoup plus sérieux et profond que ce que tu en comprends.
Éclaires ma lanterne, parce que là, comme ça, c'est pas évident.
5  1 
Avatar de nikau6
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 13:37
En France on a plus accès à Rumble, c'est de la censure politique, car ils ne voulaient pas retirer la chaine RT (Russia Today). Le gouvernement Francais n'a jamais été capable de citer le moindre cas, de facon argumenté, de fake news, comme ils disent, venant de cette chaine. C'est simplement un point de vue différent sur l'information mais qui les dérangent donc ils censurent.
Mais également le pouvoir politique francais ne finance que la presse qui pense comme il faut (selon eux). Les autres n'ont rien, pas un rond.
Ils ont éssayé de retirer la license de France Soir pour cause de fake news, sans jamais, encore une fois, avoir été en mesure de démontrer la moindre fake news. C'est de la censure politique.
Et je pourrai continuer encore et encore, les exemples sont tres nombreux.
L'occident n'est plus en mesure de donner des lecons Ã* qui que ce soit.
Lorsque les pouvoirs sont illégitimes, incompétents, et qu'ils se sentent menacés, la censure est toujours de mise. Donc ca va etre de pire en pire en France.
.
8  4 
Avatar de Pyramidev
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/03/2024 à 22:08
Je n'ai pas testé TikTok. Est-il aussi horrible pour le cerveau qu'on le dit ? Je pense notamment à la vidéo suivante de 8 minutes publiée par Léo Duff l'an dernier :


En général, quand on critique la consommation de certains divertissements ou médias, c'est pour le manque de richesse intellectuelle.
Là, TikTok est carrément présenté comme une drogue qui dépouille ses consommateurs de leurs facultés cognitives.
3  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2024 à 16:25
Tout ceci est une mascarade. il y a juste un moyen d'influence et de richesse ultra populaire sur lequel il n'ont aucun controle.

Le pretexte de protection du peuple americains me fait sourire.
Les americiaisn sont juste des vaches a lait dans les faits et considérés comme tels aux plus hauts niveau du gouverment depuis toujours.
Ils savent qu'il peuvent tous oser tant que le peuple est derriere eux.. meme si c'est basé sur des fake news
3  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 1:21
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
TikTok c'est dangereux pour le cerveaux, X( avec Musk ) c'est dangereux pour le pouvoir.

Le premier doit être supprimé, ça n'est parce que ça peut exister que ca doit être autoriser à exister.

Le second relève de la liberté d'expression et doit être préservé à tout prix. C'est le dernier espace oú s'informer pour ceux qui n'ont pas déjà pleins de marques pages dans leurs favoris. Google ne permet plus de s'informer, ni Bing, ni DucDuckGo (c'est Google et Bing), ni tous les autres.
Le problème c'est que les lois qui protègent d'une censure de X sont les mêmes lois qui protègent d'une censure de TikTok. Et c'est totalement logique ; s'y l'on commence à mettre une valeur morale sur la liberté d'expression, on cours droit à l'absence de libertés d'expression. La libertés d'expression, ça commence par respecter celle des autres.

Le net est en train de disparaitre. Tu ne peux plus aller au delà de la dixième page de recherche même si on te dit que ta recherche a généré des centaines de milliers de résultats. Et tu tournes en rond sur les même sites, plus de surprises, plus de blogs, plus rien. Ils ont détruit l'internet, ils le filtrent et limitent ce que l'on peut voir, l'internet tel qu'il existait encore il y a 5 ans n’existe plus.
X est le dernière espace qu'ils n'ont pas compromis.
Je suis d'accord concernant l'appauvrissement du web à cause des moteurs de recherches. Par contre X n'est pas le dernier espace de libertés d'expression, il y en a beaucoup d'autre, sur de nombreux sujets. Par contre c'est sûr que sans avoir de marques pages, c'est compliqué. En fait je n'utilise que rarement les moteurs de recherche, tellement ils sont devenus pourris, la plupart des sites intéressants sont invisibilisés.

D'autre part, X avec Musk, ça a surtout été un beau sabotage ; il est de plus en plus difficile de le consulter avec une instance différente : https://status.d420.de/rip
Le but de Musk est qu'il faille obligatoirement avoir un compte et s'y connecter pour lire les Tweets. La politique qu'il applique va totalement contre la vie privée, bien plus qu'avec ses prédécesseurs.
3  0 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 9:23
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Essayer de faire comprendre ca à un démocrate c'est peine perdu.
Les démocrates ont un rapport au réel et à la vérité qui est très particulier. Est vrai ce qui leur fait plaisirs de croire comme étant vrai, et est faux ce qui leur déplait.
Ils subissent un tel endoctrinement, le système c'est engouffré si profondément à l’intérieur de leurs cerveaux, que leur rapport au réel relève quasiment de la psychiatrie.
C'est pas genre la politique en général ça, celle qu'on nous vomi en public j'entend ?

Et j'y inclus aussi la presse, le militantisme etc qui sont jonchés de toute cette mauvaise foi.
3  0