IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les impressionnantes casseroles judiciaires d'Elon Musk de 2023 : il est attendu au tribunal pour les nombreux procès au sujet de Twitter désormais X

Le , par Stéphane le calme

2PARTAGES

9  0 
Elon Musk, le milliardaire à la tête de Tesla, SpaceX et X Corp., n’est pas étranger aux affaires judiciaires. Depuis qu’il a racheté Twitter et l’a rebaptisé X, il a fait l’objet de plusieurs plaintes, certaines de sa part et d’autres contre lui. D'ailleurs, son histoire avec X/Twitter commence par un procès; Musk tentait alors de rompre un accord de fusion de 44 milliards de dollars et Twitter a intenté une action en justice qui n'a donné à Musk d'autre choix que de conclure l'accord. Voici un résumé des principaux procès impliquant Musk, son entreprise et ses tweets controversés.

Musk poursuit le cabinet d'avocats qui a aidé Twitter à le contraindre à racheter l'entreprise

Musk en voulait apparemment au cabinet d’avocats qui a aidé Twitter à le forcer à finaliser la fusion. En juillet, X Corp. a poursuivi Wachtell, Lipton, Rosen & Katz pour tenter de récupérer les 90 millions de dollars que Twitter avait versés au cabinet avant que Musk ne finalise l'acquisition.

« Cette action en réparation équitable découle d'un effort de Wachtell visant à modifier fondamentalement ses modalités d'honoraires en tant que conseiller juridique au crépuscule de sa représentation de Twitter pour obtenir un paiement de bonus inapproprié en violation de ses obligations fiduciaires et éthiques envers son client », a affirmé la plainte intentée par X Corp., la société qui a succédé à Twitter. « Wachtell a exploité une entreprise cliente laissée sans protection par des fiduciaires boiteux qui avaient perdu leur motivation à agir dans le meilleur intérêt de Twitter en attendant sa vente imminente à Elon Musk et ses entités, X Holdings I, Inc. et X Holdings II, Inc. »

Lorsque Musk a tenté de se retirer de son engagement d’acheter Twitter, la société a embauché Wachtell en juillet 2022 pour gérer le procès qui a finalement forcé Musk à finaliser la fusion. Musk a finalement honoré le contrat de fusion en octobre lorsqu’il est devenu évident qu’il perdrait probablement devant les tribunaux.

L'accord Musk/Twitter a été conclu le 27 octobre. Wachtell aurait facturé à Twitter 90 millions de dollars pour plusieurs mois de travail, dont 84,3 millions de dollars ont été payés le jour de la clôture de la fusion. Les frais de 90 millions de dollars comprenaient des factures antérieures totalisant près de 18 millions de dollars, selon la plainte.

« Conscient que personne ayant un intérêt économique dans le bien-être financier de Twitter ne s'occupait du magasin, Wachtell s'est arrangé pour remplir ses poches avec les fonds de la caisse enregistreuse de l'entreprise pendant que les clés étaient remises aux Parties d'Elon Musk [ndlr. les entités détenues par Elon Musk] », indique la plainte. La majeure partie de cet argent a été versée à Wachtell quelques heures avant la clôture de la fusion.


Poursuites pour factures impayées

Alors que Twitter a payé la facture juridique de Wachtell avant que Musk ne puisse bloquer le paiement, des dizaines de poursuites allèguent que X a refusé de payer les factures dues à d'autres sociétés qui ont commencé à fournir des services à Twitter avant le rachat de Musk.

Les poursuites ont été déposées par des éditeurs de logiciels, des propriétaires, des sociétés de planification d'événements, une compagnie de jets privés, un rénovateur de bureaux, des consultants et d'autres sociétés. Les poursuites ont aidé certaines entreprises à obtenir des paiements via des règlements, mais X a continué à lutter contre de nombreuses allégations.


Le procès des ex-employés

Les employés licenciés après la fusion se battent depuis un an pour obtenir une indemnité de départ de Musk. Une plainte en recours collectif déposée en novembre 2022 visait à obtenir des dommages-intérêts financiers, alléguant que les employés licenciés n'avaient pas reçu d'indemnités de départ ni le préavis requis par les lois fédérale et californienne sur les notifications d'adaptation et de recyclage des travailleurs (WARN).

En janvier 2023, Twitter a remporté une décision d'un tribunal fédéral qui a contraint les plaignants à recourir à l'arbitrage, mais la société d'Elon Musk a ensuite refusé de payer sa part des frais d'arbitrage. Ce n'est qu'en septembre que X Corp. a accepté de négocier un règlement sur les demandes d'arbitrage d'environ 2 000 anciens employés.

« Après 10 mois de pressions dans toutes les directions, nous avons réussi à amener Twitter à la table », écrivait à l'époque l'avocate Shannon Liss-Riordan dans une note adressée à ses clients. « Twitter veut jouer le rôle de médiateur avec nous dans une tentative globale de régler toutes les réclamations que nous avons déposées ».

Depuis lors, il n'y a pas eu de progrès significatif dans les négociations, a déclaré Liss-Riordan le 18 décembre. « Il n'y a pas eu de résolution. Nous avançons avec notre douzaine de procès devant les tribunaux et environ 2 000 arbitrages individuels », a-t-elle déclaré. Le 22 décembre, un juge du tribunal de district américain du district nord de Californie a rejeté la requête de Twitter visant à rejeter une plainte pour rupture de contrat liée aux primes impayées des employés.

Un autre recours collectif déposé en juin alléguait que X n'avait pas versé les primes promises aux employés actuels et anciens restés dans l'entreprise après l'acquisition de Musk. La requête de X visant à rejeter cette affaire est en cours.

Dans une autre affaire encore, l'ancien PDG de Twitter, Parag Agrawal, et deux autres dirigeants licenciés par Musk ont poursuivi l'entreprise en justice en avril pour obtenir 1,1 million de dollars pour frais juridiques que X a refusé de rembourser. En octobre, la juge Kathaleen McCormick de la Cour de la chancellerie du Delaware a statué que l'entreprise de Musk devait payer les dépenses.

Enfin, l'ancien responsable de la sécurité de Twitter, Alan Rosa, a poursuivi Elon Musk et X Corp. plus tôt ce mois-ci, alléguant qu'il avait été illégalement licencié pour s'être opposé aux fortes coupes budgétaires mises en œuvre peu après le rachat du réseau social par Musk. Rosa a déclaré qu'il avait tenté de résoudre ses réclamations par arbitrage, mais qu'il avait finalement intenté une action en justice parce que X « avait refusé de payer sa part des frais d'arbitrage malgré l'ordre du JAMS [Judicial Arbitration and Mediation Services] de le faire ».

Woodfield, un ancien ingénieur réseau senior qui avait travaillé au bureau de Twitter à Seattle, allègue dans sa plainte que le Twitter de Musk (maintenant connu sous le nom de X) avait promis, puis n'avait pas payé son indemnité de départ, et, plus tard, a retardé le règlement alternatif des différends en ne payant pas les frais nécessaires pour avancer dans le système d'arbitrage JAMS.

Selon le site Web de JAMS, « Pour les affaires bipartites, les frais de dépôt sont de 2 000 $ » et « Pour les affaires fondées sur une clause ou un accord requis comme condition d'emploi, l'employé n'est tenu de payer que 400 $. »

Puisque JAMS a décidé que ces frais de base s’appliquaient à tous les niveaux aux 2 200 cas d’arbitrage de X, cela s’élèverait à environ 3,5 millions de dollars, et d’autres frais pourraient éventuellement suivre.


Un procès en UE contre X en vertu du DSA

Musk a également dû faire face à des actions en justice de la part de l’Union européenne, qui a mis en place de nouvelles lois sur les fausses informations et la propagande russe. En septembre, l’UE a adressé un avertissement à Musk pour qu’il se conforme à ces lois, après avoir constaté que X - anciennement connu sous le nom de Twitter - avait le taux le plus élevé de publications contenant de la désinformation de toutes les grandes plateformes de médias sociaux.

Le Centre de lutte contre la haine numérique (CCDH) a publié un rapport suggérant que X (anciennement Twitter) ne parvient pas à supprimer les publications qui violent ses propres règles communautaires en matière de désinformation, d'antisémitisme, d'islamophobie et d'autres discours de haine. Les chercheurs de l’étude du CCDH ont signalé aux modérateurs X le 31 octobre 200 messages « haineux » sur la guerre entre Israël et le Hamas qui enfreignaient les règles de la plateforme, constatant que 98 % des messages restaient toujours en ligne après avoir accordé sept jours pour traiter les rapports.

S'appuyant sur cette étude, l’UE a accusé X de ne pas faire assez pour vérifier la véracité des informations diffusées sur son réseau et de ne pas supprimer les comptes liés à des acteurs étrangers malveillants. L’UE a également reproché à X de ne pas coopérer avec les autorités nationales chargées de lutter contre la désinformation. En décembre, la Commission européenne a lancé une action en justice contre X en vertu de sa loi phare pour les plateformes en ligne, la loi sur les services numériques (DSA). La Commission a affirmé que X ne respectait pas ses obligations de retirer les contenus illégaux, tels que les discours de haine, l’incitation à la violence, la pornographie infantile et le terrorisme, de sa plateforme. La Commission a également reproché à X de ne pas fournir aux utilisateurs des informations suffisantes sur la manière dont il modère les contenus et de ne pas leur offrir des voies de recours efficaces en cas de suppression injustifiée de leurs publications.

Musk poursuit Media Matters

Musk a à plusieurs reprises blâmé des tiers pour les problèmes financiers de X, qui sont en grande partie dus au fait que les annonceurs ne veulent pas être associés à des contenus offensants et controversés qui étaient auparavant plus fortement modérés avant que Musk ne supprime le personnel de l'entreprise.

L'une des baisses les plus importantes des dépenses publicitaires s'est produite après un rapport du 16 novembre de Media Matters selon lequel les publicités d'entreprise étaient placées « à côté de contenus vantant Adolf Hitler et son parti nazi ». X Corp de Musk a répondu en poursuivant Media Matters quelques jours plus tard, affirmant que le groupe « avait manipulé les algorithmes régissant l'expérience utilisateur sur X pour contourner les mesures de protection et créer des images des publications payantes des plus grands annonceurs de X à côté de contenus racistes et incendiaires ».

La plainte a été déposée devant le tribunal de district américain du district nord du Texas. Il n’y a pas encore de mises à jour significatives sur l’affaire.

X Corp. avait déjà intenté une action en justice similaire contre le Centre à but non lucratif pour contrer la haine numérique (CCDH), affirmant que le groupe « avait obtenu un accès inapproprié » aux données et avait « fait une sélection parmi les centaines de millions de messages publiés chaque jour sur X » afin « d'affirmer à tort qu'elle disposait d'un support statistique montrant que la plateforme est submergée de contenus nuisibles ».

Le CCDC a déposé une requête pour rejeter le procès de X le 16 novembre, affirmant que ses actions constituaient « une activité de collecte d'informations en faveur des discours et des reportages protégés des accusés du CCDH ». La requête et l'affaire sont toujours en attente devant le tribunal de district américain du district nord de Californie.

La SEC américaine intente un procès contre Elon Musk pour l'obliger à témoigner

Tout comme Tesla, le réseau social anciennement appelé Twitter a été pris dans les batailles de longue date de Musk avec la Securities and Exchange Commission. La SEC a poursuivi Musk en octobre, affirmant qu'il avait refusé de comparaître pour une troisième série de témoignages dans le cadre d'une enquête visant à déterminer s'il avait violé les lois fédérales sur les valeurs mobilières avec ses achats d'actions Twitter en 2022.

Musk a répondu en novembre en demandant au tribunal de bloquer l'assignation à comparaître de la SEC et a affirmé que l'agence le « harcelait ». Musk a rapidement perdu sa tentative d'éviter de témoigner, puisqu'une juge fédérale a déclaré ce mois-ci qu'elle rendrait une ordonnance obligeant Musk à témoigner si les parties ne s'entendaient pas sur la logistique de sa prochaine déposition.

L'enquête se concentre en partie sur la façon dont Musk, avant d'acheter purement et simplement Twitter, a acquis une participation de 9 % dans la société et n'a pas divulgué cette participation dans les 10 jours, comme l'exige la loi américaine. La SEC a déclaré qu'elle enquêtait également sur les « déclarations et documents déposés par la SEC en 2022 concernant Twitter » de Musk et qu'elle avait acquis des milliers de documents sur lesquels elle souhaitait interroger Musk.


Musk poursuivi pour diffamation

Musk a été poursuivi pour diffamation début octobre par Benjamin Brody, 22 ans, dont le procès a déclaré que Musk avait amplifié de fausses allégations provenant « d'un compte Twitter anonyme d'extrême droite » qui accusait Brody d'être impliqué dans un groupe néo-nazi.

« Dans un autre exemple de la série de calomnies d'Elon Musk, il a faussement déclaré au monde que Ben Brody avait participé à une violente bagarre de rue au nom d'un groupe extrémiste néo-nazi », indique la plainte. « Musk a également déclaré à tort que la participation présumée de Ben Brody à la bagarre extrémiste signifiait que l'incident était probablement une opération sous fausse bannière visant à tromper le public américain ».

Le dossier de Brody contre Musk demande au moins 1 million de dollars et est en attente devant le tribunal de district du comté de Travis, au Texas.

X n'a pas payé d'indemnités de départ. Plus de 2 200 anciens employés poursuivent l'ancien Twitter. Les frais d'arbitrage s'élèvent à plus de 3 millions de dollars, sans compter les indemnités
X/Twitter est la plus grande source de désinformation, prévient Bruxelles. Un nouveau rapport suggère que la plateforme ne parvient pas à supprimer les publications qui violent ses propres règles

Sources : La Commission adresse une demande d'informations à X au titre du règlement sur les services numériques, rapport de transparence Twitter DSA, Media Matters, CCDC

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de cette situation ?
Rachat de Twitter par Elon Musk, bon deal, ego mal placé qui a conduit à un flop, ou est-il encore trop tôt pour décider ?
Quel est la poursuite (contre Musk ou par Musk) qui vous intéresse le plus ? Dans quelle mesure ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 29/03/2024 à 9:15
On est en train de vivre un moment complétement délirant dans le monde occidental. Ca fait plus de 20 ans qu'on a un peu tous compris que le mondialisme nous a conduit dans une spirale ou le moindre homme politique est potentiellement corruptible.

On sait tous que Macron à vendu Alstom, vendu bien des boites dans des secteurs stratégiques aux américains AVANT d'être un homme politique quand il était à la banque Rotshild mais OSER dire ouvertement que c'est un agent américain, ou demander à ce qu'on prouve qu'il ne l'est pas, c'est complotiste.

Nous fermons les yeux sur le réel toute la journée et la moindre personne qui ose un peu poser une question est immédiatement rangée du côté des idiots qui croient que la terre est plate. Alors qu'on est en face de gens qui magouillent quasiment ouvertement devant nous et qui nous disent ensuite qu'on hallucine. Non mais regardez ce qu'à fait Bruno le Maire à l'économie Française, c'est bien un des seuls trucs qu'il arrive à mettre à genoux ! C'est de pire en pire !

Le sabotage de Nord Stream, qui nous à mis dans une merde noire et fait grimper les prix de tout les biens de consommation en Europe, on sait toujours pas qui la fait, mais on a des vidéos de Biden qui nous dit à l'époque de Gerard Shroder que faire des affaires avec les Russes c'est mal et qu'ils FERAIENT TOUT POUR NOUS EN EMPECHER.

Donc ce pont, qui saute comme par hasard à un moment totalement anodin, ça m'étonne pas que ça enflamme Twitter, c'est le plus gros port commercial des USA qui est fermé à cause de ça, donc les américains ont peut-être droit à un peu plus d'explications plutôt qu'une claque sur le dessus la tête en mode "exagère pas raconte pas n'importe quoi c'est un accident des plus tragiques".

Je suis complotiste ?
13  3 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/03/2024 à 9:01
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Que pensez-vous du déferlement de la désinformation et des théories du complot sur X ?
Les théories en tout genre n'ont pas attendu internet pour exister.
La mort de Coluche ou Diana en ont fait fantasmer plus d'un.
La seule différence c'est la rapidité et le nombre, mais c'est sur tout les domaines que ce soit des bonnes, mauvaises, fausses, partielles, ou des nouvelles sans intérets...
7  0 
Avatar de Pyramidev
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/03/2024 à 18:42
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Emmanuel Macron est au pouvoir principalement grâce aux scores élevés des partis d'extrême-droite qui font du complotisme un fond de commerce. Les gens un peu raisonnable qui auraient voulus voter pour un parti plus intéressant n'ont donc pas le choix, c'est le banquier ou la fasciste. La prochaine fois, leurs voix ne suffiront peut-être plus à sauver la situation.
Entre les deux tours des élections présidentielles de 2022, les principaux médias ont soudainement commencé à présenter Marine Le Pen comme une dangereuse fasciste. En fait, pour évaluer qui est le plus dangereux, il faut avant tout surveiller qui vote quoi. Je ne sais pas ce qu'aurait donné Marine Le Pen au pouvoir. Peut-être qu'elle nous aurait fait une Meloni. Mais, de toute façon, dans mon précédent message, je parlais du premier tour, pas du deuxième, même si j'ai voté contre Emmanuel Macron au deuxième tour des présidentielles de 2022. Voter pour Emmanuel Macron, ce n'est pas anodin.

Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Par exemple, la majorité des gens est contre de nombreuses mesures qui frapperaient les plus riches car ils vivent dans l'espoir erroné qu'ils pourraient peut-être être riches un jour, alors que les études en économie montrent que les chances d'y parvenir sont extrêmement faibles et qu'ils auraient donc tout intérêt à militer pour une déconcentration des capitaux.
Pourrais-tu citer des exemples de mesures pour lesquelles la majorité des gens sont contre ? Est-ce en Belgique, en France ou bien les deux ?
Je lis que, en 2021, deux tiers des Français étaient favorables à un impôt sur la fortune des millionnaires.

Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Ils se soulèvent également en ce moment contre la plupart des mesures écologiques visant à atténuer le réchauffement climatique alors que le réchauffement climatique est déjà l'une des causes principales de l'augmentation des prix dans un grand nombre de secteurs, ce qui frappe leur pouvoir d'achat bien plus que quelques taxes sur les émissions carbones.
Si tu parles des Gilets jaunes, c'est normal. Le gouvernement français ne veut pas lutter contre le réchauffement climatique.

Si le gouvernement français cherchait à lutter contre le réchauffement climatique, il prendrait en priorité des mesures qui sont favorables à la fois au peuple français et au climat, par exemple en mettant en place des mesures protectionnistes pour relocaliser la production.

Ensuite, une fois que les mesures à la fois favorables pour les Français et pour le climat sont prises, on peut discuter des mesures favorables au climat mais qui demandent des sacrifices sur le train de vie actuel des Français. La difficulté est qu'il faudrait que les pays qui polluent le plus fassent des efforts aussi pour que ça serve à quelque chose. Mais on n'en est pas encore à ce stade-là.

Le stade actuel, c'est que le gouvernement français soutient activement un modèle extrémiste de libre-échange pour l'intérêt des plus riches, contre le climat et contre le peuple français. Du coup, quand le gouvernement français demande aux Français pauvres d'être encore plus pauvres au nom de l'écologie, c'est juste du foutage de gueule et c'est normal que des gens se révoltent.
6  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/04/2024 à 15:02
Ce qui me surprend dans tes propos Rolllmops, c'est que, en y regardant de plus près, tu agis envers les religions, de la même manière que ce que tu leur reproche.

L'intégrisme religieux est à bannir, mais l'intégrisme anti-religieux l'est aussi. Tout ce qui est extrême, en fait, est à bannir. Dans tout, il faut faire preuve de modération et de tolérance.

Je comprends parfaitement que des personnes aient besoin de croire en quelque chose. Qu'ils nomment ce quelque chose, Dieu n'a pas d'importance. Qu'ils aient besoin de guides spirituels ne me gênent pas.

Les religions ont commis (et commettent encore) des atrocités qu'il est bien évidemment légitime de condamner. Mais condamner les religions sur des actes d'intégristes qui se revendiquent de ces dernières n'est pas juste.

Toutefois considérer que la religion est une tare de l'humanité, n'est pas correct. Comme tu le dis toi-même, la religion a souvent servi à expliquer ce que l'homme ne comprend pas. La question qui se pose alors, est : Est-ce qu'aujourd'hui l'Homme a une connaissance absolue ?
Je répondrai, pour ma part, non. Du coup, la religion garde sa place pour nombre de personne, car elle permet de se rassurer. Si certaines personnes ont besoin de croire dans le divin, pour se rassurer, quelle importance.
Je condamne fermement, le prosélytisme, car il tend à vouloir endoctriner par la force, s'il le faut. Mais, que mon voisin avec qui je joue au bridge aille à l'église tous les dimanche, ne me regarde pas. C'est sa vie, ses choix. Si par contre, il essaie de me convertir, je le remettrai à sa place, poliment et calmement. Et je pense que si j'essayais de faire de même en le ridiculisant sur sa croyance, il aurait le même droit de m'envoyer paitre ailleurs !

Modération et tolérance. Je pense que ce sont les deux mots à retenir pour que le monde se porte mieux.
6  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/03/2024 à 8:28
- Rendre un compte obligatoire pour voir le contenu.
- Virer pleins d'options
- Ajouter masse de trucs payants
- Augmenter le nombre de pubs en laissant les pires pubs passer
- Limiter le partage des tweets
- Une modération presque inexistante

Bha.... ça fait que je me tourne de plus en plus vers d'autres plateforme. Il y a toujours de trucs cool que je trouve moins facilement ailleurs, mais un jour même pour ça va être compliqué d'y retourner.
7  2 
Avatar de Pyramidev
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/04/2024 à 21:30
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
La discrimination n'est jamais "saine". Chaque peuple a été immigré à un moment ou l'autre de son histoire. Les frontières sont des délimitations arbitraires et taxer correctement les hauts revenus, les hauts patrimoines et les grosses entreprises permettrait largement d'accueilir correctement du monde. Si tu n'avais pas eu la chance de naître dans un pays riche, tu ferais également tout ton possible pour trouver une meilleure vie ailleurs, c'est universel. La France n'a de toute façon pas les moyens de se passer de ses immigrés qui sont pour la plupart des gens qui travaillent. Et peut-être que si les occidentaux n'avaient pas pillé les pays aujourd'hui sous-développés aux siècles précédents, ces gens n'auraient pas eu à quitter leur pays d'origine.
Tu sembles être pour une abolition des frontières au nom de l'antiracisme.

En outre, tu te plains que beaucoup d'êtres humains sont irrationnels et intolérents.
Pour le côté irrationnel, tu tapes beaucoup sur les religions. Je ne vais pas entrer dans le débat sur les religions. Mais, de manière générale, c'est vrai qu'il y a beaucoup d'irrationalité chez l'être humain.
Tu te plains aussi de l'intolérence, en particulier la xénophobie que tu nommes "racisme" :

Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Si tu votes RN, c'est qu'au minimum la discrimination des droits des citoyens sur la base de leur nationalité ne te dérange pas. C'est donc une forme de racisme. Et oui, il y a beaucoup de racistes en France, il y a beaucoup de racistes dans le monde de manière générale. Je ne vois pas en quoi ça te surprend.
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Ca n'a aucun rapport parce que le racisme n'est pas une question de telle couleur n'aime pas telle autre couleur, c'est une situation dans un territoire donné, d'une population qui est discriminée par une autre. En France, les arabes ou les noirs sont discriminés de manière systémique par les français. S'il y a des noirs ou des arabes qui n'aiment pas les blancs ou toute autre ethnie à 5000km on s'en fout, c'est un problème chez eux et absolument pas une excuse pour reproduire le même comportement. Il y a des cons partout, on n'est pas censés les prendre comme exemple.
Mais, du coup, penses-tu qu'abolir les frontière ou même simplement accueillir un très grand nombre d'immigrés d'un coup avec une culture différente est une bonne idée dans un monde où beaucoup d'être humains sont intolérents ?

Voici justement un exemple d'actualité à Montpellier avec Samara :

Article de Libération : Montpellier : ce que l'on sait de la violente agression d'une adolescente devant son collège

Extrait :

La mère de la victime, sur RMC, a aussi relié son agression à ses habitudes vestimentaires : «Samara se maquille un peu. Et cette jeune fille [qui aurait agressé Samara, ndlr] est voilée. Toute la journée, elle la traitait de «kouffar», qui veut dire «mécréant» en arabe. Ma fille, elle s'habille à l’européenne. Toute la journée, c'était des insultes, on la traitait de «kahba», ça veut dire «pute» en arabe».
Le témoignage de la mère de Samara dans Les Grandes Gueules :


L'abolition des frontières, ça ne marche pas avec l'être humain.
L'immigration n'est pas toujours un problème. Elle peut même être bénéfique, mais il faut doser comme il faut.
5  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/04/2024 à 8:39
Le mec se défend quand même dans un procès pour diffamation en se justifiant que Twitter serait la plateforme de la vérité alors même que le message qu'il a posté est faux.
Le nombre de contradiction dans cette simple phrase est hallucinant mais ce n'est pas ce genre de détail qui va désarçonner Musk.
Ce mec est vraiment hors sol.

Après je comprends aussi la difficulté de se défendre quand il a tout fait de travers sur le sujet.
Mais c'est peut être dans ces moments qu'il faut assumer ses conneries et essayer de ne plus les refaire...
5  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/04/2024 à 15:58
Quel est votre avis sur le sujet ?

A mon avis beaucoup de gens ont pas réalisé que ce que présentait l'occident comme étant la tolérance/l'esprit d'ouverture est en fait l'antichambre du fascisme le plus abject, ou ce que l'on peut dire ou non est étroitement contrôlé par des intérêts financier et certaines catégories de personnes qui avancent bien masqués. Quel pays libre a besoin de la loi pour établir ce qui est vrai ou pas ?

C'est assez prodigieux ce politiquement correct permanent alors que les Français se font taper dessus à chaque fois qu'ils osent un peu la ramener, mais tout d'un coup si on se range derrière certaine catégorie "acceptée" par le système on peut tout dire, voir tout et son contraire comme le démontre la flopée de haine contre les arabes du hamas ou pleins de français se sont lâché sur X en mode il faut nuke la bande de Gaza. Mais du coup c'est pas raciste ? L'actualité chasse le bon sens, surtout quand des ventes d'armes se profile.

Mais dire que Macron est un agent américain qui a vendu des entreprises stratégiques aux cowboys c'est pas correct. Comme de dire que l'immigration massive fait le jeu des mondialistes et pas le bonheur du porte feuille/de la fiche de paie des Français.

Plus que jamais la vérité est une notion à géométrie variable dans la tête de certains.

Alors ils tapent sur Musk, car ils ne savent faire que ça, dénoncer ce qui les gène dans la construction d'une société ou tout dialogue social qui dépasserait des cadres qu'ils imposent serait tout simplement illégal car "intolérant".

Le wokisme est la salle d'attente du fascisme et du refus de la différence, de la vraie altérité (entre peuple, entre culture), pas du sexe ou de je sais pas quelle égalité à la noix.

Et il va falloir se faire à une idée que jusque la on avait bien intégrée : on sera jamais copain avec tout le monde, on l'est déjà pas, alors pas la peine en plus de se rajouter en contrainte de faire semblant de l'être.
5  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/05/2024 à 20:26
Je ne dis pas qu'il n'a pas fait des trucs biens dans le passé, et Paypal et SpaceX sont quand mêmes des réussites, mais la décider tout seul du changement de domaine vers X sans avoir pris la peine de demander à un expert SEO son avis qui lui aurait clairement expliqué que c'est une idée totalement débile, on voie bien qu'il est passé en phase mégalomane et qu'il est devenu dangereux pour lui et les autres. On a vu la situation de son état mental dégradé encore il y a peu quand il a décidé de faire un caprice et de virer tout le staff de Supercharger, c'est n'importe quoi.

Au stade ou il en est c'est du ressort d'un psychiatre
4  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 29/03/2024 à 17:57
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Non, on lève les yeux aux ciels quand les gens affirment des choses sans avoir le moindre début de preuve.
Donc des gens qui affirment des choses sans avoir le moindre début de preuve ça vous choque plus que Macron qui à vendu Alstom, vendu bien des boites dans des secteurs stratégiques aux américains AVANT d'être un homme politique quand il était à la banque Rotshild.

Ce n'est pourtant pas théorique, se sont des faits, qui avant, aurai été passible de jugement pour trahison.

Oui... Et probablement pas bien malin, aussi.

Il est d'ailleurs assez amusant de constater que developpez.com a subi exactement le même sort que Twitter : sous chaque news, on retrouve systématique les commentaires d'une bêtise sans nom des mêmes 3-4 complotistes officiels du forum et les gens normaux ont tout simplement cessé d'intervenir. Trop fatiguant de se lancer éternellement dans les mêmes débats stériles face à des personnes immunisées contre la logique.
Vous n'allez pas bien loin avec votre mépris social.
Si vous prenez les gens pour des cons, vous ne récolterez que du mépris, voir pire. Et c'est logique.

Quand à la comparaison developpez.net/Twitter, c'est juste loufoque. J'ai déjà parlé du problème de Twitter il n'y a pas longtemps :

A titre personnel, je ne peu pas consulter X/Twitter plus de cinq minute sans me sentir mal (voir même désespérer de la nature humaine), tant je trouve les avis polarisés et haineux. Si je tombe sur un compte où je me retrouve politiquement dans une catégorie, il suffit dans 90% des cas que je défile le compte pour trouver des tweets qui appellent limites à la haine (donc bien plus que simplement un propos avec lequel je ne suis pas d'accord). Finalement, il n'y a que certains petits comptes que je trouve modéré (ou des gros compte qui prennent soin de ne pas faire trop de politique).
Je peux en revanche largement consulter developpez.net plus d'une heure sans me sentir mal ; on est clairement sur une communauté différente.

D'ailleurs vous le dite vous-même :

Est-ce que Twitter intervient quand quelqu'un porte une accusation de pédophilie sur le profil d'une personne sans le moindre début de preuve (c'est la grande mode actuelle, tout ceux qui ne sont pas d'accord sont des pédophiles) ?
J'en doute fortement.
J'ai remarqué en effet la même chose que vous sur Twitter, mais je n'ai jamais vu ça sur developpez.net.

De plus, vous confondez diffamation (gratuite de surcroit) et théorie non prouvé. La diffamation utilise des théories non prouvés, même toute les théories non prouvés non sont pas diffamantes.
Et au delà de ça, en effet ceux qui accusent leur contradicteurs d'être pédophiles rendent impossible le débat, mais ceux qui accusent leur contradicteurs d'être "complotistes, bête, immunisé contre la logique..." ferment presque autant le débat.
4  1