IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La société X d'Elon Musk poursuit le groupe de surveillance des médias Media Matters au sujet d'un rapport sur le contenu pro-nazi du site de médias sociaux
Après un exode dévastateur des annonceurs

Le , par Anthony

16PARTAGES

7  0 
La société de médias sociaux X poursuit un groupe de surveillance des médias à la suite d'un rapport accusant la plateforme de placer des publicités de grandes entreprises à côté de contenus néo-nazis et nationalistes blancs.

Dans une plainte déposée lundi 20 novembre, X accuse Media Matters de manipuler l'algorithme du site pour "chasser les annonceurs de la plateforme et détruire X Corp".

Media Matters a "malicieusement" présenté les publicités apparaissant à côté de documents néo-nazis et nationalistes blancs comme typiques, alors qu'elle suivait en réalité certains comptes de manière exclusive et qu'elle actualisait "sans fin" le flux pour produire le contenu souhaité, selon la plainte déposée auprès d'un tribunal fédéral du Texas.

Le procureur général du Texas, Ken Paxton, un républicain, a annoncé peu après que son bureau enquêterait sur Media Matters au sujet d'une "activité frauduleuse potentielle".

Le propriétaire de X, Elon Musk, a menacé ce week-end d'intenter une action en justice "thermonucléaire" contre Media Matters et toute personne "ayant participé à cette attaque frauduleuse contre notre entreprise".


X, anciennement Twitter, a connu un exode d'annonceurs depuis que Media Matters a publié la semaine dernière un rapport affirmant que des publicités pour de grandes marques telles qu'Apple, IBM et Oracle ont été diffusées à côté d'un contenu qui "fait l'apologie d'Adolf Hitler et de son parti nazi".

L'exode des annonceurs, dont Apple, Disney, IBM et Lions Gate Entertainment, survient également dans un contexte de controverse après que M. Musk a approuvé, la semaine dernière, un message accusant les Juifs d'attiser la haine contre les Blancs et de soutenir l'immigration de "hordes de minorités".

Le commentaire de M. Musk selon lequel ce billet était la "vérité vraie" a déclenché une tempête de critiques, y compris de la part de la Maison Blanche, qui a condamné son "odieuse promotion de la haine antisémite et raciste".

La directrice générale de X, Linda Yaccarino, a déclaré dans un message lundi que "pas un seul utilisateur authentique" de X n'avait vu de publicités à côté du contenu mentionné par Media Matters et que les données "l'emportent sur les manipulations ou les allégations".

"Ne vous laissez pas manipuler. Restez avec X", a écrit Yaccarino sur X.


M. Musk, qui a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars l'année dernière, a déclaré dans un message faisant référence à l'enquête menée au Texas que la fraude était passible de sanctions pénales et civiles, après avoir qualifié Media Matters de "mal absolu".

Media Matters, fondé en 2004 par David Brock, un agent du parti démocrate américain, ne s'est pas manifesté dans l'immédiat.

Le président-directeur général de Media Matters, Angelo Carusone, a déclaré dans un message sur X que cette "poursuite frivole" visait à faire taire les critiques de la plateforme.

"Media Matters soutient ses reportages et espère gagner devant les tribunaux. Allons-y !" a déclaré M. Carusone.

Source : "As Musk endorses antisemitic conspiracy theory, X has been placing ads for Apple, Bravo, IBM, Oracle, and Xfinity next to pro-Nazi content" par Media Matters for America

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Une analyse indique que l'exode des annonceurs devrait avoir un impact considérable sur les recettes publicitaires de X, ils accusent Elon Musk de soutenir et d'amplifier les discours antisémites

X suspend un compte pro-nazi après que deux marques ont cessé de faire de la publicité, le compte partageait des messages faisant l'éloge d'Hitler et du parti nazi

La plupart des plus gros annonceurs ont cessé d'acheter des publicités sur Twitter/X d'Elon Musk, selon des données qui semblent contredire les propos tenus par la PDG de l'entreprise Linda Yaccarino

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 9:46
J'étais plutôt impressionné de la témérité de Musk, jusqu'au moment où il tombe d'accord avec Netanyahu alors que ce dernier parle de déradicaliser un territoire qui ne leur appartient pas et dont ils sont la source originelle de radicalisation, parfait parallèle avec Vladimir Poutine qui "dénazifie" l'Ukraine après avoir instigué la guerre du Donbass.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Il s’est également rendu en Israël, où il a rencontré et parlé avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Lorsque Netanyahu a déclaré qu’il voulait « déradicaliser » et « reconstruire » Gaza, Musk a proposé son aide. Musk a déclaré à Sorkin sur scène que sa visite en Israël était prévue avant ses tweets et ne faisait pas partie d’une « tournée d’excuses ».
Peut-être que Musk a touché un bon petit chèque israélien pour garder sa langue dans sa poche
3  0 
Avatar de lvr
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/12/2023 à 17:53
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Moi je reprend juste leur terme…
C'est toi qui sais... Moi je pencherais pour le petit mot de la fin du lien que tu avais posté:
Le terme «woke» est désormais utilisé par des personnalités à droite sur l’échiquier politique pour se moquer des causes dites «progressistes».
2  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 9:19
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Linda Yaccarino [...] a pris la parole sur X peu de temps après le discours de son CTO pour dire ceci :
Petit détail : Elon Musk n'est pas que le CTO de X, il est aussi son propriétaire et sa tête de proue.
Ce qui fait que le travail de la CEO est impossible, comment essayer de sauver une entreprise dont le premier sponsor et propriétaire la saborde et dit qu'il s'en fout.
Est ce que je penses que Musk a raison? Non, il a raison de dire qu'il s'est planté en réagissant au Tweet original, mais inviter ses financeurs principaux à aller se faire foutre est une erreur bête. Il a raison de ne pas s'excuser à chaque fois, il a raison de dire qu'il ne le fera pas mais sa réaction fait vraiment penser au chien acculé qui attaque tout ce qui s'approche.
1  0 
Avatar de lvr
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 15:08
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ici c'est du chantage de la part de Apple, Google, Amazon, Disney, Warner Bros, IBM, Paramount, Lionsgate, etc, qui essaient de forcer Musk à remettre leur propagande woke.
Ils veulent que les algorithmes de Twitter redeviennent un outils de propagande qui va pousser leur idéologie.
Tu construisais un discours cohérent, qui s'est effondré dès que tu as utilisé le mot "woke". Dommage.
Ce terme "woke" - et ce qu'il sous-tend (une opposition entre des idées conservatrices et des idées progressistes) est à sortir de ton discours (du moins si tu veux être entendu et écouté par d'autres personnes que celles adeptes d'une polarisation bien/mal, gentils/méchants) : il décrédibilise les idées que tu voudrais défendre et et fait passer celui qui l'utilise pour peu amène d'argumenter son discours sans dénigrer son opposant. Ce terme me fait fort penser au terme "bobo" utilisé pour dénigrer toute personne qui ne voue pas un culte immuable à la voiture en ville. Bref dommage.
1  0 
Avatar de seedbarrett
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 17:19
Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
J'étais plutôt impressionné de la témérité de Musk, jusqu'au moment où il tombe d'accord avec Netanyahu alors que ce dernier parle de déradicaliser un territoire qui ne leur appartient pas et dont ils sont la source originelle de radicalisation, parfait parallèle avec Vladimir Poutine qui "dénazifie" l'Ukraine après avoir instigué la guerre du Donbass.
C'est rien, c'est la nostalgie de l'appartheid quand il était enfant en afrique du sud
1  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/11/2023 à 7:59
Citation Envoyé par Anthony Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
On peut vraiment plus rien dire dans ce monde aseptisé, 1984 est à nos portes, c'est quand même scandaleux de ne pas pouvoir montrer son soutien à Adolf sans risquer de se faire taper sur les doigts.

Blague à part, ce n'est que le combats entre deux lobbys, l'un veut achever Twitter, l'autre essaye de survivre.
Le premier tape là où ça fait mal alors que le deuxième n'a d'autre choix que se défendre et réagir.
Raison probable pour laquelle les réseaux sociaux se "wokisent" en essayant d'éviter chaque scandale en en faisant un peu trop.
Mais j'ai bien envie de retourner le stigmate est de dire que les réacs sont les nouveaux wokistes qui se scandalisent pour un rien.
1  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 15:13
Citation Envoyé par lvr Voir le message
Tu construisais un discours cohérent, qui s'est effondré dès que tu as utilisé le mot "woke". Dommage.
[VIDÉO] Elon Musk trouve des t-shirts «woke» chez Twitter et s’en moque
Quelle ne fut pas sa surprise alors de découvrir, dans des armoires au siège social de Twitter, des piles de t-shirts portant la mention «stay woke» (restez éveillé).
https://twitter.com/elonmusk/status/1595250835096621057
Les anciens employés de Twitter portaient des t-shirt "stay woke".
Moi je reprend juste leur terme…

Il y a des gens qui se revendiquent woke, ce n'est pas ma faute...
2  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/12/2023 à 19:43
Citation Envoyé par lvr Voir le message
Moi je
C'est n'importe quoi !

Il y a des gens qui se revendiquent woke.
Ce n'est pas l'extreme droite qui a inventé le terme.
Ce n'est pas un terme péjoratif, ce n'est pas insultant, ce n'est pas méprisant.

Il y a des gens qui sont fiers d'être woke, eux aussi quand ils utilisent le terme "woke" c'est d'extreme droite ?
Je ne comprend pas ce délire avec ce mot...

Dans les locaux de Twitter il y avait des t-shirts "# stay woke".

====
Quoi qu'il en soit les entreprises comme Apple, Google, Amazon, Disney, Warner Bros, IBM, Paramount, Lionsgate aiment bien l'idéologie woke et apparemment c'est pas trop le delire d'Elon Musk.
C'est pour ça que ces entreprises ne font plus de pub sur Twitter.
Elles n'aiment pas la liberté d'expression, elles preferent quand les algorithmes mettent leur idéologie en avant et masque le reste.
2  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 9:44
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Musk échangeait avec le journaliste Andrew Ross Sorkin. Sorkin a demandé à Musk s'il essayait de récupérer les annonceurs qui avaient retiré les publicités de X après sa prise de parole sur la plateforme.

« J'espère qu'ils arrêteront. Ne faites pas de publicité [sur X] », a déclaré Musk en réponse à la question de Sorkin (voir la vidéo).

Perplexe, Sorkin a demandé : « Vous ne voulez pas qu'ils fassent de la publicité [sur X] ? »

« Non », a répondu Musk. « Que voulez-vous dire ? » a demandé Sorkin.

« Si quelqu'un essaie de me faire chanter avec de la publicité, ou avec de l'argent, qu'il aille se faire foutre », a déclaré Musk.

Sorkin a répondu « mais » et s'est tu. Musk n’avait pas fini. « Allez vous faire foutre. C'est clair ? J'espère que ça l'est. Hé, Bob ! » a déclaré Musk, s'adressant apparemment au PDG de Disney, Bob Iger, qui avait précédemment déclaré lors de la conférence que la publicité sur X « n'était pas nécessairement une association positive » et que Disney « a donc décidé de retirer notre publicité ».
Ça me rappelle Jésus quand il parlait de tendre l'autre joue.
En fait ça voulait dire qu'il ne faut pas se soumettre aux menaces.
Si quelqu'un vous casse la gueule et vous demande de faire quelque chose pour qu'il arrête, il faut dire "continue je ne ferai pas ce que tu me demandes".
Enfin c'est une interprétation de "tendre l'autre joue".

Ici c'est du chantage de la part de Apple, Google, Amazon, Disney, Warner Bros, IBM, Paramount, Lionsgate, etc, qui essaient de forcer Musk à remettre leur propagande woke.
Ils veulent que les algorithmes de Twitter redeviennent un outils de propagande qui va pousser leur idéologie.

Du coup ça rappelle aussi Astérix et Obélix, Twitter c'est le petit village qui résiste à l'envahisseur.
En envoyant ces entreprises se faire foutre, il a probablement gagné en popularité.
C'est toujours sympa de voir quelqu'un qui essaie de résister au système.
1  2