IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Scandale Ponzi cryptomonnaie FTX, comment Sam Bankman-Fried a détruit la vie de ses amis après les avoir manipulés et escroqués,
Il tente de rejeter la faute sur l'ancienne équipe juridique de FTX

Le , par Mathis Lucas

7PARTAGES

7  0 
Le procès de Sam Bankman-Fried, le roi déchu de la cryptomonnaie, se poursuit et les derniers témoignages ont révélé la façon dont il a détruit la vie de ses proches. Son ancienne bourse de cryptomonnaies FTX, qui s'avère une gigantesque escroquerie, lui a permis de siphonner les fonds des clients en les transférant vers son fonds spéculatif Alameda Research et en les utilisant parfois pour acquérir des maisons et d'autres biens personnels et faire des dons politiques et caritatifs. Il est accusé d'avoir manipulé tout le monde, y compris ses amis et ses plus proches collaborateurs, antidaté des transactions sur FTX pour créer des bilans truqués à montrer aux investisseurs, etc.

La faillite de FTX a ruiné les clients et détruit la vie des proches de Bankman-Fried

Jusqu'au début du mois d'octobre 2022, FTX était encore l'une des trois plus grandes bourses de cryptomonnaies au monde et les analystes prédisaient qu'elle pouvait détrôner la plus grande d'entre elles, Binance. Cependant, des rumeurs sur son insolvabilité ont déclenché une course aux guichets et FTX s'est brusquement effondrée et a déposé le bilan le 11 novembre 2022. La procédure de faillite a alors révélé que FTX n'était que la face visible d'une vaste opération d'escroquerie qui a fait de Bankman-Fried, 31 ans, un milliardaire et le "roi de la cryptomonnaie". Son procès est en cours et les témoignages révèlent les méandres d'une tragédie grecque.


Bankman-Fried est accusé de sept chefs d'accusation : deux chefs d'accusation de fraude électronique et cinq chefs d'accusation d'association de malfaiteurs. Il a été bien démontré que Bankman-Fried a présidé aux diverses formes de fraude qui ont eu lieu à Alameda Research et FTX, en orchestrant certaines d'entre elles et en s'y engageant directement. Un drame simultané de vies ruinées se joue dans la salle d'audience. En plus des clients et des investisseurs lésés, la tournure des événements semble révéler que tous ceux qui aimaient le plus Bankman-Fried dans le monde sont maintenant pris dans l'affaire. Nous avons :

  • Adam Yedidia, le colocataire de Bankman-Fried à l'université, qui a témoigné en bénéficiant de l'immunité parce qu'il craignait d'avoir travaillé à son insu sur un code ayant contribué à la fraude. « Je t'aime Sam. Je ne vais nulle part », a-t-il envoyé par texto à un moment donné. C'était avant qu'il ne se rende compte que FTX avait volé des fonds de clients, et il a alors démissionné ;
  • Gary Wang, cofondateur de FTX et d'Alameda Research et autre camarade de chambre à l'université. Il était également le directeur de la technologie de FTX. Wang s'est présenté à la barre après Yedidia et a parlé des privilèges secrets qu'il avait créés pour Alameda dans le code de FTX ;
  • Nishad Singh, un ami de longue date de la famille, qui a avoué ce qui ressemblait fort à un détournement de fonds classique. Il a déclaré qu'il avait antidaté des transactions sur FTX pour aider à créer des bilans truqués à montrer aux investisseurs. Il a plaidé coupable de six chefs d'accusation, notamment de fraude électronique, de blanchiment d'argent et de complot concernant ses dons politiques ;
  • Caroline Ellison, l'ex-petite amie de Bankman-Fried. Elle a parlé des sept faux bilans qu'elle avait créés. Elle a été claire : « Alameda a pris les fonds des clients. Bankman-Fried le savait et les a même investis contre son avis » ;
  • Joe Bankman, le père de Bankman-Fried. Il fait partie des personnes incluses dans le groupe Signal où le cercle restreint de FTX élaborait des stratégies pendant les derniers jours de la bourse ;
  • Mind the Gap, le comité d'action politique de Barbara Fried, la mère de Bankman-Fried. Le comité fait partie des entités qui ont reçu de l'argent des clients de FTX sous forme de dons politiques. Selon un expert financier appelé par l'accusation, Fried et Bankman vivaient ensemble dans une maison des Bahamas achetée pour eux avec des fonds d'investisseurs de FTX. Bankman et Fried auraient également reçu 10 millions de dollars de fonds de clients de FTX ;
  • l'organisation à but non lucratif de Gabe Bankman-Fried, Guarding Against Pandemics, qui a reçu des millions de FTX. Il a également participé à un groupe de discussion de Signal, Donations Processing, qui, selon Singh, a été utilisé pour coordonner le transfert de l'argent de FTX et d'Alameda à diverses causes politiques. Dans ce chat, on peut le voir recommander que certains dons soient faits "dans l'obscurité" pour éviter les problèmes de relations publiques. Singh a également déclaré que Gabe avait demandé à un assistant de s'envoler pour les Bahamas avec une pile de chèques en blanc à signer par Singh.


L'on n'a pas besoin d'être un expert pour comprendre que la vie de toutes les personnes qui avaient de l'argent bloqué sur FTX au moment de son effondrement a été bouleversée. Et même si la procédure de faillite leur permet d'être remboursés, il s'agit toujours d'argent auquel ils auraient dû avoir accès à tout moment. Cela peut signifier des maisons qui n'ont pas été achetées, des procédures médicales qui n'ont pas été effectuées et des économies perdues. Cela dit, bien que le procès ait révélé que FTX n'était qu'une escroquerie qui lui a permis de voler les fonds des clients, il a également révélé comment Bankman-Fried a fait démolir la vie de ses proches.

Wang, Singh et Ellison sont désormais des criminels. Même s'ils ne purgent jamais leur peine - et ils peuvent très bien être emprisonnés ou assignés à résidence - leur vie est irrémédiablement changée, notamment en raison des obligations de restitution auxquelles ils sont soumis. Il leur est interdit d'occuper certains types d'emplois. Et il y a la publicité. Les réputations de Bankman, Fried et Gabe Bankman-Fried sont ternies ; dans les arènes politiques où ils ont opéré, ils sont soudain indésirables. « C'est une véritable tragédie grecque, précipitée par le défaut de caractère d'un seul homme : l'arrogance de Sam Bankman-Fried », a écrit un critique.

Bankman-Fried dit n'avoir pas lu entièrement les conditions d'utilisation de FTX

Jeudi, en l'absence du jury, Bankman-Fried a déclaré que les avocats de sa bourse de cryptomonnaies, aujourd'hui en faillite, étaient impliqués dans des décisions clés au cœur de l'affaire. Il cherche à se distancer de la responsabilité de tout acte répréhensible. Bankman-Fried, qui s'est présenté à la barre des témoins quelques heures après que l'accusation a terminé son réquisitoire présenté pendant 12 jours de procès, a fait un témoignage qui correspond à l'argument de la défense selon lequel il a agi de bonne foi lorsqu'il dirigeait FTX. Malgré les preuves et les témoignages accablants de ses anciens associés, Bankman-Fried rejette toutes les accusations.

Il a déclaré que les avocats de FTX avaient participé à l'élaboration des politiques de conservation des documents, à la mise en place d'un système permettant aux clients de FTX de déposer leurs fonds sur un compte bancaire d'Alameda Research et à l'élaboration des prêts que lui-même et d'autres cadres ont contractés auprès d'Alameda Research. Les procureurs ont déclaré que Bankman-Fried ne devrait pas être autorisé à suggérer que l'implication des avocats dans la prise de décision est la preuve qu'il n'avait pas d'intention criminelle. Pourtant, ses anciens collaborateurs estiment qu'il leur a ordonné à plusieurs reprises de commettre des délits.

Lors du contre-interrogatoire par les procureurs, Bankman-Fried a souvent eu du mal à indiquer des conversations spécifiques dans lesquelles les avocats approuvaient ses actions. S'il est condamné, Bankman-Fried pourrait passer le restant de sa vie derrière les barreaux, car il encourt jusqu'à 110 ans de prison. Selon les procureurs américains, le roi déchu de la cryptomonnaie a utilisé les fonds détournés pour soutenir Alameda Research, réaliser des investissements spéculatifs et faire don de plus de 100 millions de dollars à des campagnes politiques américaines. Bankman-Fried a en outre soutenu des causes caritatives avec l'argent des clients de FTX.

Jeudi, le juge fédéral Lewis Kaplan a décidé que Bankman-Fried témoignerait dans un premier temps en l'absence des jurés, afin de pouvoir déterminer quelles parties de son témoignage seraient recevables en tant que preuves. Bankman-Fried se serait exprimé clairement et avec assurance au début de son audition, mais il a vacillé sous le feu des questions de la procureure Danielle Sassoon, qui lui a demandé quand il avait consulté des avocats sur les prêts d'Alameda Research auprès de FTX et ce qu'il leur avait dit lorsqu'il l'avait fait. Bankman-Fried a eu du mal à répondre à la question et le juge lui a ordonné à un moment donné de cesser d'être évasif.

« Écoutez la question et répondez directement », a demandé Kaplan à Bankman-Fried à un moment donné. Interrogé sur le fait qu'Alameda Research était autorisée à dépenser les fonds des clients de FTX, Bankman-Fried a répondu : « je ne dirais pas cela comme ça. Je ne le dirais pas comme ça, mais... oui ». Lorsqu'on lui a demandé de citer une clause d'un contrat conclu entre les deux entreprises qui lui donnait cette impression, Bankman-Fried serait resté silencieux pendant environ une minute. Selon plusieurs sources, il a fini par indiquer une ligne qui disait que "les fonds pouvaient être détenus ou transférés". Le procès n'a pas diffusé direct.

Bankman-Fried a déclaré qu'il pensait qu'en vertu des conditions de service de FTX, Alameda Research était autorisée, dans de nombreuses circonstances, à emprunter des fonds à FTX. Bankman-Fried a déclaré qu'il n'avait fait que "survoler" certaines parties des conditions d'utilisation de FTX. « J'ai lu certaines parties en profondeur. J'ai survolé certaines parties », a déclaré Bankman-Fried après que Kaplan lui a demandé s'il avait lu l'intégralité des conditions d'utilisation. Bankman-Fried a défendu certaines de ses décisions qui avaient été remises en question par les procureurs, notamment la suppression automatique de certains chats de groupe.

Il estime que cela était conforme aux politiques de conservation des documents mises en place par son équipe juridique. L'équipe de défense de Bankman-Fried a fait valoir qu'il suivait des pratiques commerciales "raisonnables", car ses entreprises se développaient rapidement. Après l'effondrement de ses sociétés l'année dernière, il a admis dans des interviews accordées aux médias qu'il avait commis des erreurs de gestion, mais il a affirmé qu'il n'avait jamais eu l'intention de frauder.

Bankman-Fried fait face aux accusations accablantes de ses ex-collaborateurs

En 2019, seulement quelques mois après la création de FTX, Gary Wang a supervisé l'écriture d'un code appelé "allow_negative" qui donnait à Alameda Research des "privilèges spéciaux" qui n'étaient pas accordés aux autres utilisateurs. Ce code, qui a été activé en juillet, a permis à Alameda Research d'éviter d'être liquidée par la gestion des risques de FTX. Aucun autre client négociant sur FTX n'avait de tels privilèges. Le témoignage de Wang suggère que la fraude chez FTX a commencé très tôt puisque le jour même où "allow_negative" a été activé, Bankman-Fried a tweeté que le compte d'Alameda Research "était comme celui de tout le monde".

Wang a également mis en place une énorme ligne de crédit pour Alameda Research, qui n'a été égalée par aucun autre client de la bourse de cryptomonnaies. Le témoignage de Wang a révélé comment la fraude s'est amplifiée au fils des ans, petit à petit. Tout d'abord, il était acceptable de puiser dans les bénéfices de FTX. Ensuite, il était permis d'en prendre davantage. Ensuite, il était permis d'en prendre encore plus. Premièrement, il s'agissait d'une petite ligne de crédit destinée à fournir des liquidités à Alameda Research. Puis une plus grande. Puis une ligne de crédit illimitée. Ellison affirme qu'elle a été surprise au début, mais qu'ensuite, elle s'est habituée.

« Lorsque j'ai commencé à travailler chez Alameda, je ne pense pas que je vous aurais cru si vous m'aviez dit que j'enverrais de faux bilans à nos investisseurs ou que je prendrais l'argent des clients, mais avec le temps, je me suis senti plus à l'aise avec cette situation », a déclaré Ellison. Selon Singh, plus d'un milliard de dollars ont été dépensés pour l'appui de célébrité ; cela a rendu FTX très célèbre. Les dons politiques ont permis à Bankman-Fried d'influencer les plus hautes sphères du pouvoir américain. Ellison a ajouté que certains investissements ont permis également à Bankman-Fried de renforcer sa position dans le monde de la technologie.

Les témoignages ont révélé qu'Alameda Research dévorait aussi les péchés de FTX. Lorsque FTX subissait des pertes de plusieurs centaines de millions de dollars parce qu'un trader avait exploité son système, Wang transférait la perte sur le bilan d'Alameda Research. Le fonds d'assurance de FTX, censé empêcher les traders de se retrouver coincés par les pertes d'autres traders, était inventé ; Alameda Research se contentait de payer la note. Même cela n'était pas suffisant. Singh estime avoir amélioré le bilan de FTX avec des transactions antidatées en décembre 2021 pour faire passer le chiffre d'affaires de FTX "au-dessus de la ligne" à 1 milliard de dollars.

Lorsque Singh a découvert l'utilisation de l'argent des clients, en 2022, il était déjà compromis. Dans un témoignage bref et explosif, l'ancien avocat de FTX, Can Sun, a démontré quelle était l'une des personnes clés sur lesquelles Bankman-Fried pouvait compter. Pendant les jours de novembre 2022 où la bourse de cryptomonnaies a implosé, Bankman-Fried essayait de lever des fonds auprès de plusieurs investisseurs, dont la société de capital-risque Apollo. Cette dernière voulait une explication sur ce qui s'était passé, et Bankman-Fried est donc venu voir Sun pour lui demander de trouver des justifications convaincantes pour les fonds manquants.

Le juge devra décider si Bankman-Fried sera autorisée à blâmer les avocats de FTX lorsque le jury sera de retour dans la salle d'audience. Selon les experts, il s'agit d'une "défense de conseil". Cela permet à Bankman-Fried de faire valoir qu'il a demandé conseil aux avocats de la société, qu'il a reçu l'avis que sa conduite était légale et qu'il s'est appuyé sur cet avis en toute bonne foi. Cependant, les experts pensent qu'il est peu probable que Bankman-Fried puisse s'en sortir aussi facilement. « Le dossier de l'accusation est assez accablant et Bankman-Fried ne peut pas échapper à toutes ces preuves en faisant simplement l'ignorant. C'est trop facile », a écrit un critique.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du témoignage de Sam Bankman-Fried ? Est-il crédible ?
Est-il vraiment possible qu'il n'ait pas lu entièrement les conditions d'utilisation de FTX ?
Que pensez-vous de sa défense consistant à rejeter la faute sur l'ancienne équipe juridique de FTX ?
Bankman-Fried pourrait-il s'en tirer malgré les témoignages accablants de ses anciens collaborateurs ?
Les anciens collaborateurs de Bankman-Fried l'ont-ils chargé afin d'échapper à de lourdes peines de prison ?

Voir aussi

L'ancien PDG de FTX dirigeait l'entreprise comme son fief personnel et une quantité importante des actifs de la plateforme a été volée ou a disparu, selon un avocat de la société

Un ancien cadre supérieur de la bourse de cryptomonnaies FTX témoigne avoir su que 8 milliards de dollars de fonds clients avaient disparu, le trou financier était "énorme", a déclaré M. Singh

Un code Python caché a été utilisé pour falsifier les chiffres des fonds d'assurance de la bourse de cryptomonnaies FTX, d'après le témoignage de Gary Wang, ancien directeur de la technologie de FTX

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Gluups
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 1:28
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Le directeur général du fonds spéculatif de cryptomonnaies Hyperverse, qui s'est effondré, ne semble pas exister
l'escroquerie aurait coûté plus de 1,3 milliard de dollars aux investisseurs

La société australienne de cryptomonnaies Hyperverse s'est effondrée il y a environ deux ans emportant dans sa chute plus de 1,3 milliard de dollars appartenant aux investisseurs. Mais la chose la plus troublante dans l'histoire, c'est qu'une enquête a révélé que le directeur général de l'entreprise n'existe peut-être pas. L'enquête rapporte que les qualifications du mystérieux directeur général de Hyperverse, un certain Steven Reece Lewis, semblent toutes avoir été falsifiées dans le but d'inciter les investisseurs à injecter de l'argent dans l'entreprise. Son profil indique qu'il a travaillé chez Adobe et Goldman Sachs, mais ces entreprises n'ont aucune trace de lui.
Voilà le genre de chose qu'il est intéressant de vérifier avant de donner des sous, plutôt qu'après les avoir perdus.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Plus précisément, il s'agit d'un personnage fictif et ses qualifications ont toutes été inventées dans le but d'inciter les investisseurs à injecter de l'argent dans le projet HyperVerse. Cependant, lors du lancement d'HyperVerse entre fin 2021 et début 2022, une personne a bel et bien été payée pour jouer le rôle de Steven Reece Lewis : il s'agit de l'Anglais Stephen Harrison vivant en Thaïlande. Resté muet depuis l'effondrement d'HyperVerse, Stephen Harrison est récemment sorti de son silence et a déclaré qu'il a été payé pour jouer le rôle, recevant 180 000 bahts thaïlandais (environ 4 ;665 euros) sur neuf mois et un costume gratuit en guise de paiement.
Oh, mais alors si il a reçu un costume, tout va bien !
3  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 10:22
Citation Envoyé par Gluups Voir le message

Oh, mais alors si il a reçu un costume, tout va bien !
Fillion est bien d'accord avec toi !
2  0 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 13:11
Ce qui serait un peu gros, ce serait de le prendre comme seul coupable.

C'est un montage très classique. Certaines citées état en Asie pour ne pas les nommer sont spécialisées dans l'hébergement de ce genre de fraudes financières. C'est des montages avec des dizaines de sociétés écran imbriquées qui ont 0 fonds propres. S'il y a une enquête, les autorités locales traînent des pieds pendant des années pour donner le nom du propriétaire de la société écran (mais pour les dizaines d'autres il faut ouvrir une autre procédure à chaque fois). Le "propriétaire" de la société, c'est toujours un pauvre type auquel on a donné 3 sous pour qu'il mette son nom sans comprendre ce qu'il signe.
Quand on veut tracer l'argent, il ne fait que transiter d'une société écran à l'autre.

Ce type, c'est juste un comédien en effet, parmi d'autres prête-nom qui ont été recrutés.

Donc, les investisseurs de 1er ordre qui choisissent ce genre de sociétés, il savent (ou devraient) savoir dans quoi ils mettent la main. Ensuite, ce sont eux qui trouvent des client pigeons pour leur faire confiance.

Et mon agent m'a dit : "beaucoup de personnes font cela dans le métier. C'est tout à fait normal"
c'est sans doute la seule chose vraie que son agent lui a révélée.
2  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 28/10/2023 à 19:52
Bankman-Fried dit n'avoir pas lu entièrement les conditions d'utilisation de FTX
1  0 
Avatar de Gluups
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 16:57
Voilà un chapeau qui m'a rappelé un certain nombre de nos présidents de la république.
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/04/2024 à 1:29
Il prend le risque d'avoir plus, là où 25 ans c'est peu comparer à ce qu'il aurais été susceptible d'avoir.
1  0 
Avatar de Flodelarab
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 13:10
Citation Envoyé par Pyramidev Voir le message
des gens utilisent cette plateforme pour blanchir de l'argent.
Alors que l'€uro, lui, n'a jamais servi a blanchir de l'argent. C'est bien connu.

Pyramidev, non seulement tu ne comprends pas tes propres paroles, mais en plus cela n'a rien à voir avec FTX. Dans ce fil de discussion, on parle de FTX.
0  0 
Avatar de Gluups
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 16:21
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Pour l'or il faut également pouvoir justifier sa provenance (et payer "des pénalités" en plus de pouvoir dater sa rentrée en possession pour calculer les dites plus-values.
Ah bien entendu, si c''est les palettes disparues de la Banque de France, c'est mieux d'avoir un alibi.
0  0 
Avatar de Gluups
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 01/01/2024 à 0:52
Si la question se pose d'un deuxième procès, c'est que l'intéressé a fait appel ?

Auquel cas, à moins que les Américains aient une façon particulière de fonctionner, c'est le code de procédure civile, qui décide.

Sinon c'est remarquable que l'intéressé clame qu'il ait agi de bonne foi, puisque dans l'énoncé des faits c'est moins sa crapulerie qui choque, que sa mauvaise foi.

N.B. Il était temps de dire "l'année prochaine". Une demi-heure plus tard, ce n'est plus le cas.
Bonne année à tous.
0  0 
Avatar de Gluups
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 29/01/2024 à 6:59
Il semble que les autorités aient décidé de s'attaquer au problème :
lepoint.fr
0  0