IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les États-Unis s'attaquent aux lacunes dans les restrictions sur les exportations de puces d'IA vers la Chine
Et prévoient d'introduire de nouvelles lignes directrices de restrictions

Le , par Jade Emy

7PARTAGES

5  0 
Les États-Unis prendront des mesures pour empêcher les fabricants de puces américains de vendre à la Chine des semi-conducteurs qui contournent les restrictions gouvernementales, a déclaré un responsable américain, dans le cadre des actions à venir de l'administration Biden pour bloquer davantage d'exportations de puces d'intelligence artificielle. Les nouvelles règles viendront s'ajouter aux vastes restrictions américaines sur les livraisons de puces avancées et d'équipements de fabrication de puces vers la Chine, dévoilées en octobre dernier. Les mises à jour sont attendues cette semaine, selon d'autres personnes au fait du dossier, bien que de tels calendriers ne soient pas toujours respectés.

Les nouvelles règles bloqueront certaines puces d'intelligence artificielle qui se situent juste en dessous des paramètres techniques actuels, tout en exigeant des entreprises qu'elles signalent les livraisons d'autres puces, a déclaré le fonctionnaire, qui a fourni des informations sous le couvert de l'anonymat. Les dernières mesures de répression des exportations de technologies vers la Chine coïncident avec les efforts déployés par les États-Unis pour dégeler les relations difficiles entre les deux plus grandes économies du monde. Plusieurs hauts responsables de l'administration Biden ont rencontré leurs homologues chinois au cours des derniers mois, et la dernière série de règles risque de compliquer les efforts diplomatiques.

L'administration Biden a déclaré qu'elle avait conçu les restrictions à l'exportation pour empêcher les puces et les équipements américains de renforcer l'armée chinoise. Pékin a accusé les États-Unis d'abuser des contrôles à l'exportation pour supprimer des entreprises chinoises. Ces restrictions marquent un tournant historique dans la politique technologique des États-Unis et de la Chine. L'année dernière, les restrictions gouvernementales ont empêché Nvidia, le fabricant de puces le plus précieux au monde, d'expédier deux de ses puces d'IA les plus avancées à des clients chinois, des puces qui sont devenues la norme de l'industrie pour le développement de chatbots et d'autres systèmes d'IA.

Mais Nvidia a rapidement mis sur le marché chinois de nouvelles variantes moins sophistiquées qui contournaient les contrôles américains à l'exportation. L'une d'entre elles, baptisée H800, offre autant de puissance de calcul à certains paramètres utilisés dans les travaux d'IA que la puce H100 de l'entreprise, plus puissante mais bloquée. Toutefois, certains aspects clés des performances sont limités.


Les États-Unis prévoient maintenant d'introduire de nouvelles lignes directrices pour les puces d'IA qui restreindront certaines puces d'IA avancées pour les centres de données qui ne sont pas actuellement prises en compte, a déclaré le fonctionnaire américain. Bien que le fonctionnaire ait refusé d'identifier les puces supplémentaires qui seront effectivement interdites, le H800 de Nvidia est un semi-conducteur dont des sources ont suggéré que l'administration souhaitait le bloquer.

En juin, le directeur financier de l'entreprise a déclaré que si le H800 et une puce apparentée appelée A800 faisaient l'objet d'une restriction, ils ne pensaient pas que cela aurait un impact matériel immédiat sur leurs résultats financiers. Les puces destinées aux produits de consommation tels que les ordinateurs portables seront exemptées des nouvelles restrictions, a déclaré le fonctionnaire. Toutefois, les entreprises devront informer le ministère du commerce lorsqu'elles passeront des commandes pour les puces grand public les plus puissantes, afin de s'assurer qu'elles ne sont pas utilisées de manière à menacer la sécurité nationale, selon le fonctionnaire.

Afin d'empêcher la Chine d'exporter des puces d'IA que les États-Unis considèrent comme trop puissantes, le fonctionnaire a déclaré que les États-Unis prévoyaient de supprimer l'un des paramètres (le "paramètre de la bande passante") qu'ils ont utilisé pour restreindre les exportations de certaines puces d'IA destinées aux centres de données. En supprimant ce paramètre, une autre ligne directrice entre en vigueur, élargissant le champ des puces couvertes. Cela signifierait probablement que la vitesse à laquelle les puces d'IA communiquent entre elles serait réduite. Ce point est important car l'entraînement des plus grands modèles d'IA est impossible sur une seule puce et nécessite de nombreuses puces reliées entre elles. Si l'on ralentit la vitesse à laquelle elles communiquent, le développement de l'IA devient plus difficile et plus coûteux.

Les États-Unis prévoient également d'introduire un paramètre de "densité de performance" afin d'empêcher les contournements futurs, a déclaré le fonctionnaire.

Une technologie en constante évolution

Les règles actualisées visent également à couvrir les puces d'IA au fur et à mesure de l'évolution de la technologie. Les États-Unis exigeront des entreprises qu'elles informent le gouvernement des semi-conducteurs dont les performances sont légèrement inférieures aux lignes directrices avant de les expédier en Chine, a indiqué le fonctionnaire. Le gouvernement décidera au cas par cas si ces semi-conducteurs présentent un risque pour la sécurité nationale, mais ils pourront être expédiés à moins que le fabricant de puces ne soit informé du contraire.

Les mises à jour des règles d'octobre 2022 pourraient également combler une lacune qui permet aux entreprises chinoises d'accéder aux puces d'intelligence artificielle américaines par l'intermédiaire d'unités chinoises situées à l'étranger. Les règles ne devraient pas inclure de restrictions sur l'accès aux services américains d'informatique dématérialisée ou à ceux des alliés, mais les États-Unis solliciteront des commentaires sur les risques d'un tel accès et sur la manière dont ils pourraient être traités, a déclaré le fonctionnaire.

L'administration Biden a fait part à Pékin de son intention de mettre à jour les règles controversées ce mois-ci dans le cadre d'une politique visant à stabiliser les relations entre les deux superpuissances.

Source : L'administration Biden aux États-Unis

Et vous ?

Quel est votre avis sur ces nouvelles restrictions ?
Selon vous, ces nouvelles mesures offriraient-elles aux États-Unis un meilleur contrôle sur ces puces d'IA ?

Voir aussi :

Les États-Unis étendent les restrictions à l'exportation de puces d'IA aux pays du Moyen-Orient

La technologie des puces RISC-V devient un nouveau champ de bataille dans la guerre technologique qui oppose les États-Unis à la Chine

Les États-Unis veulent entraver l'industrie chinoise des puces électroniques en adoptant de nouvelles règles d'exportation radicales, mais la Chine dénonce ces règles et exige qu'elles soient levées

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de seedbarrett
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 22/02/2024 à 17:02
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
En attendant, les services publics fonctionnent chez nous et pas chez eux
Ca marche chez nous ?? L'école est un désastre, les hôpitaux de même et malgré nos cotisations on va devoir payer nos médicament générique. L'autre jour j'ai fais une prise de sang sur ordonnance : 50€. Malgré toutes les cotisations tous les mois, je dois quand même payer. Imagine si j'étais au smic, et bien j'irais pas me soigner.

Tu me diras que c'est mieux d'en avoir en ruine que pas du tout, c'est pas entièrement faux, mais là c'est juste un foutage de gueule. Et je parle même pas de la justice, du ferroviaire, de l'énergie, des routes, des retraites, du long terme ..
6  0 
Avatar de kmedghaith
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 9:38
La Chine rattrape son retard technologique à grands pas et ceci en partie à causes des sanctions US et EU.
Vu la taille de l'appareil industriel et sa croissance, les "experts" économiques estiment ... qu'on est foutus.
6  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 11:31
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est clair que les nations européennes sont foutues.... Maintenant elles n'achètent plus d'énergie Russe.
Cette affirmation est fausse!

1. Les pays européens dont la France achètent toujours de l'uranium à la Russie pour leur centrales nucléaires. En 2022, la France a acheté à la Russie 312 tonnes d'uranium enrichi, pour un montant de 358 millions d'euros!!!

2. Les pays européens achètent toujours de gaz à la Russie soit directement, soit via des pays intermédiaires. Auditionné par le sénat français ce lundi 29 avril 2024, le PDG de TotalEnergie Patrick Pouyanné a avoué « Si l’on bannit le GNL russe, les prix du gaz en Europe vont repartir à la hausse ». « Il y a une importation de GNL russe en Europe : 14 millions de tonnes en 2022 et en 2023. On importe actuellement en Europe entre 105 et 110 millions de tonnes, c’est donc 12 à 13 % des importations »

https://www.publicsenat.fr/actualite...-totalenergies

3. Les pays européens achètent toujours du pétrole à la Russie en passant par des intermédiaires comme l'Inde ou comme certaines anciennes républiques de l'URSS dont le nom se termine en "...stan" qui bien que n'ayant pas la moindre goutte de pétrole sur leur sol sont devenus depuis le début de la guerre en Ukraine des exportateurs de pétrole pour les européens... D'après vous, ils l'obtiennent où le pétrole qu'ils nous vendent?????

En conclusion, quand on affirme des choses, il ne faut pas se limiter aux discours officiels des politiques, ni de certaines chaînes d'info qui font plus dans la propagandes que dans l'information...
5  0 
Avatar de Rolllmops
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/02/2024 à 14:46
On vit quand-même dans un monde formidable où non seulement on ne taxe pas les entreprises qui font des milliards de bénéfices, mais en plus on les subventionne avec de l'argent public.
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 20:42
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Le financement annoncé par le ministère américain du commerce soutiendra les plans du fabricant de puces visant à investir plus de 100 milliards de dollars aux États-Unis au cours des cinq prochaines années. L'entreprise prévoit d'étendre sa présence dans l'industrie américaine des semi-conducteurs avec des sites de fabrication de puces en Arizona, au Nouveau-Mexique, dans l'Ohio et dans l'Oregon.
Les USA ont compris qu'ils n'étaient plus la première puissance mondiale et donc ils réagissent. (c'est un peu grâce aux USA si la Chine est si puissante aujourd'hui )

Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Intel affirme que ses investissements dans les usines américaines de semi-conducteurs devraient créer plus de 10 000 emplois dans l'entreprise et environ 20 000 emplois dans le secteur de la construction. L'entreprise a ajouté que les usines soutiendraient également plus de 50 000 emplois indirects pour les fournisseurs et les industries adjacentes.
Ça c'est excellent.
Il faut construire des usines dans son propre pays, c'est le plus important.
Il faut produire le maximum de chose dans son pays. En plus c'est mieux pour l'écologie

Le protectionnisme c'est le top !
La mondialisation et la super spécialisation c'est nul.
Sinon on va dire "la France ne produit plus d'œufs, à la place on va importer des œufs ukrainien" et les producteurs d'œufs Français n'auront plus qu'à se suicider, parce qu'ils sont endettés et ils ne pourront pas rembourser.

====
Il me semble qu'il existe des règles de l'UE qui interdisent à un gouvernement d'investir dans des entreprises de son propre pays (enfin c'est pas exactement ça, mais de loin ça ressemble un peu).
5  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 11:48
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Cette affirmation est fausse!
Bon écoutez, on va dire que c'était une figure de style. (peut-être une hyperbole ou un truc comme ça)

- On n'importe moins d'énergie Russe
- Si elle passe pas des intermédiaires, elle coute plus cher
- L'industrie allemande prend très cher, donc il y a forcément quelque chose qui a changé quelque part (même en France le prix de l'électricité a bondit)
- Un des "tuyaux" de Nord Stream 2 est toujours fonctionnel, la Russie est prête à envoyer du gaz, pourtant on ne l'utilise pas

Il n'y avait pas de besoin de saboter les Nord Stream, puisque la décision "nous arrêtons d'utiliser Nord Stream" a été prise.
Ça profite aux USA puisqu'on va augmenter nos importations d'énergie US et diminuer nos importations d'énergie Russe.



Pétrole, gaz : en 2022, les Etats-Unis sont devenus les premiers fournisseurs de la France
Les Etats-Unis devancent désormais la Norvège et la Russie, qui fournit encore l'Hexagone en gaz à hauteur de 15%, d'après le « Chiffres clés de l'énergie 2023 » publié jeudi. Une conséquence directe du déclenchement de la guerre en Ukraine par la Russie et des embargos énergétiques décidés par les Occidentaux.
Les USA ne vont pas laisser les nations de l'UE se remettre pote avec la Russie quand la guerre sera terminée.
Alors qu'il est dans l'intérêt des nations européennes de commercer avec la Russie.
C'est dommage de perde un partenaire comme ça.
4  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 16:27
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Et qui fabrique les puces Nvidia? La chine, enfin Taiwan.
Taïwan c'est vraiment pas la Chine !
2  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 16/01/2024 à 14:52
Il faut tendre vers l'autonomie, un peu comme la Russie. (aujourd'hui la seule difficulté sont les semi-conducteurs que la Russie doit acheter en Chine, parce qu'elle ne les produit pas)
L'économie Russe a été mise à genoux par Bruno Lemaire.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/01/2024 à 15:18
Citation Envoyé par mith06 Voir le message
L'économie Russe a été mise à genoux par Bruno Lemaire.


Grâce aux sanctions la Russie a gagné plus d'argent en exportant moins de pétrole et de gaz !
Elle a développé son économie pour produire le maximum afin d'importer le moins possible.

Maintenant même dans les médias mainstream ils reconnaissent que les sanctions n'ont fait du mal qu'aux nations européennes.

Nous sommes en récession alors que l'économie Russe va bien.
En même temps nous n'avons pas de pétrole, ni de gaz, donc forcément…
5  3 
Avatar de Rolllmops
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/02/2024 à 14:21
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ce n'est pas exactement ça.
Les grosses entreprises font de l'optimisation fiscale, ça consiste à exploiter des failles afin de payer moins d'impôts.
C'est la même chose. Le fait qu'une pratique immorale soit légale ne la rend pas moins immorale et désastreuse pour l'économie mondiale.

Dans les années 70, le fait d'être alcoolisé au volant était une circonstance atténuante en cas d'accident. C'était une très mauvaise loi et on l'a changée. De la même manière, il faut changer les lois qui permettent aux multinationales de faire des milliards de bénéfices partout dans le monde tout en ne déclarant rien voir des pertes quand il s'agit de payer des impôts.

Il ne faut par ailleurs pas oublier que quand on se plonge réellement dans les montages financiers de ces sociétés, ils sont souvent loin d'être si légaux que ça...
2  0