IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Parlement britannique a porté atteinte à la vie privée, à la sécurité et à la liberté de tous les utilisateurs d'Internet aujourd'hui
D'après l'EFF

Le , par Jade Emy

1PARTAGES

7  0 
Le Parlement britannique a adopté le projet de loi sur la sécurité en ligne (Online Safety Bill - OSB), qui prétend faire du Royaume-Uni "l'endroit le plus sûr" du monde pour être en ligne. En réalité, le projet de loi sur la sécurité en ligne conduira à un Internet beaucoup plus censuré et verrouillé pour les utilisateurs britanniques. Le projet de loi pourrait permettre au gouvernement de porter atteinte non seulement à la vie privée et à la sécurité des résidents du Royaume-Uni, mais aussi à celles des internautes du monde entier.


Une porte dérobée qui compromet le cryptage

Une disposition du projet de loi permet à l'Ofcom, l'autorité britannique de régulation des télécommunications, d'exiger des entreprises technologiques qu'elles recherchent les contenus pédopornographiques de leurs utilisateurs, et ce même pour les messages et les fichiers cryptés de bout en bout afin de protéger la vie privée des utilisateurs. Tel qu'il a été adopté, l'OSB permet au gouvernement d'obliger les entreprises à mettre au point une technologie capable de scanner sans tenir compte du cryptage ; en d'autres termes, de créer une porte dérobée.

Ces types de systèmes d'analyse côté client s'apparentent à des "bogues dans nos poches", et un groupe d'experts en sécurité informatique de premier plan est parvenu à la même conclusion que l'EFF : ils nuisent à la protection de la vie privée et à la sécurité de tout un chacun. C'est pourquoi l'EFF s'oppose fermement à l'OSB depuis des années.

Avoir une conversation privée est un droit humain fondamental. Ce droit est encore plus important pour les personnes les plus vulnérables. Si le Royaume-Uni utilise ses nouveaux pouvoirs pour scanner les données des citoyens, les législateurs porteront atteinte à la sécurité dont les citoyens ont besoin pour se protéger des harceleurs, des voleurs de données, des gouvernements autoritaires et autres. Paradoxalement, les législateurs britanniques ont créé ces nouveaux risques au nom de la sécurité en ligne.

Le gouvernement britannique a fait récemment quelques déclarations indiquant qu'il se rendait compte que le contournement du chiffrement de bout en bout n'était pas compatible avec la protection de la vie privée des utilisateurs. Mais compte tenu du texte de la loi, ni les déclarations privées du gouvernement aux entreprises technologiques, ni ses faibles assurances publiques ne suffisent à protéger les droits de l'homme des Britanniques ou des internautes du monde entier.


Censure et classement par âge

Les plateformes en ligne devront retirer les contenus que le gouvernement britannique considère comme inappropriés pour les enfants. Si elles ne le font pas, elles s'exposent à de lourdes sanctions. Le problème, c'est qu'au Royaume-Uni comme aux États-Unis, les gens ne sont pas d'accord sur le type de contenu qui est dangereux pour les enfants. Confier cette décision à des organismes de réglementation gouvernementaux conduira à des décisions de censure politisées.

Le OBS conduira également à des systèmes de vérification de l'âge préjudiciables. Cela viole les principes fondamentaux de l'accès anonyme et simple qui existent depuis le début de l'Internet. Il ne devrait pas être nécessaire de montrer sa carte d'identité pour accéder à Internet. Les systèmes de vérification de l'âge destinés à empêcher les enfants d'accéder à Internet conduisent invariablement les adultes à perdre leur droit à la liberté d'expression et à l'anonymat, ce qui est parfois nécessaire.

Dans les mois à venir, nous observerons le type de réglementation que le gouvernement britannique publiera pour décrire comment il utilisera ces nouveaux pouvoirs pour réguler l'internet. Si les régulateurs revendiquent le droit d'exiger la création de dangereuses portes dérobées dans les services cryptés, nous nous attendons à ce que les services de messagerie cryptée tiennent leurs promesses et se retirent du Royaume-Uni si le gouvernement de ce pays compromet leur capacité à protéger les autres utilisateurs.

Source : EFF

Et vous ?

Pensez-vous que les inquiétudes de l'EFF sont crédibles ou pertinentes ?
Quel est votre avis sur ce projet de loi ?

Voir aussi :

Le Parlement britannique adopte Online Safety Bill, son projet de loi sur la sécurité en ligne. La « clause espion » visant à scanner les téléphones à la recherche de CSAM n'est pas supprimée

Contrairement au UK, l'Allemagne s'oppose aux projets de l'UE visant à affaiblir le chiffrement grâce à une analyse côté appareil, au nom de la lutte contre les abus sexuels d'enfants en ligne

Apple se joint à l'opposition contre le projet de loi britannique visant à affaiblir le chiffrement pour permettre aux forces de l'ordre de lutter contre la pédopornographie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Prox_13
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/10/2023 à 11:25
Ouiiii ouiiii, évidemment. C'est pour les enfants, c'est ça? Comme les fois d'avant? Ils nous prennent vraiment pour des bons.
9  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 23/04/2024 à 11:41
Je vois que qu'effectivement c'est toujours dans les tuyaux...

Décidément l'Europe c'est vraiment pas l'amour des peuples et des nations, c'est bel et bien l'antichambre du quatrième Reich.

Et dire qu'ils sont aussi en train de pousser à la création d'un état européen pour définitivement nous spolier des états nations, on sera vraiment tout nus si ils arrivent à passer ça.
9  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/10/2023 à 14:27
Citation Envoyé par petitours Voir le message
Je fais partie de ces gens là et pourtant j'ai pleinement conscience du sujet.
1) Nos échanges privés sont déjà copieusement scrutés, pas par une organisation démocratique sous le contrôle d'élus qui changent régulièrement mais par des entreprises privées à but très lucratif.
2) Qu'est ce que j'en ai à faire que cette organisation publique scrute mes échanges ? Entre les nouvelles que je donne à ma famille et les mots doux que j’envoie à madame, rien qui ne soit pas diffusé largement sur d'autres canaux non informatiques
3) Rien empêche de chiffrer ce qui est réellement à chiffrer (et pas via les outils des plateformes gratuites à but lucratif...)
4) Le chiffrement privé servant à rien c'est une dépense énergétique et environnementale dont on doit se passer
5) Tant mieux si ça permet de stopper quelques pédophiles. Récemment le déchiffrement de communications a permis de stopper un réseau de trafic d'arme et de drogue en France, ça aurait été idiot de s'en priver pour protéger le récit du petit fils Paul qui a fait ses premiers pas dans le jardin.
Désolé de ne pas être d'accord avec toi. Certes, ce que tu dis est juste.
Toutefois, j'émettrais les réserves suivantes.
1) Si tu envoies des photos de tes enfants en maillot de bain à tes parents ou beaux-parents, seras-tu content de voir les flics débarqués avec un mandat de perquisition chez toi, et toi et ta femme embarqués pour pédophilie ?
2) Si les enquêteurs veulent déchiffrer des conversations, qu'ils demandent aux juges de leur délivrer une autorisation. Autorisation qui exigera qu'une enquête prouve qu'il y a un risque potentiel.
3) Si le chiffrement est interdit, tu ne pourras pas chiffrer ce qui est réellement à chiffrer.
4) Quelles garanties avons-nous que nos discussions ne soient utilisées contre nous à un quelconque moment. Ex. Mettons que Jean et Paul discutent politique, Paul critiquant telle ou telle loi. Et, voilà que le fils de Paul se voit refuser une bourse, une entrée en université, ... que sais-je encore. Évidemment, officiellement ça n'aura aucun lien, mais en réalité ?

En bref, je dirais que la porte ouverte à toutes les fenêtres... Et une fois ouverte, pas facile de les refermer. Et, ça, c'est en supposant que l'on reste dans un pays "démocratique" (ce qu'il est de moins en moins), imaginons une seconde le pays basculant dans un état plus... dictatorial.
8  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/05/2024 à 13:41
Citation Envoyé par BugFactory Voir le message
A quelques jours des élections européennes, sait on quelles sont les positions des différents candidats à ce sujet ?

(J'ai cherché mais mon Google Fu semble insuffisant.)
aucun partis politique ne s’intéresse à la tech et aucun candidat n'a de connaissance dans ce milieu, la raison est simple: ce sujet n’intéresse pas la majorité des électeurs et donc aucun intérêt d'en parler.

Le seul partis politique à ma connaissance qui parle de tech (sans dire de connerie sur ce sujet comme le pare feu libre office) c'est le partis pirate.
L'UPR étant assez actif que sur le net et évité comme la peste sur les télés, je suppose qu'ils doivent avoir des positions cohérentes sur la tech aussi puisque c'est leurs seul outil de communication.

Coté partis principaux, j'imagine que LFI doit vouloirs des logiciels gratuits et open source et le RN des logiciels 100% français, mais c'est juste des trucs balancé au pifs sans réel actions si il étaient élus.

Sinon LREM, Macron a dit que les jeux vidéos étaient la cause des violences, avant de dire que finalement les éditeurs étaient les bienvenue en France et il a dit aussi qu'il allait faire de la France un pays de l'IA, voila c'est un près tous coté majorité

Le mieux pour l’Europe serait de forcer les USA à nommer Bruno Lemaire PDG d'Apple et Thierry Breton PDG de Microsoft, comme ça on aura la garantie que ces boites feront faillite d'ici 5ans
8  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/10/2023 à 19:40
Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
Le sujet est très délicat en termes de vie privée, de libertés publiques, oui.
Mais les enculeurs de nourrissons doivent être attrapés et sanctionnés, aussi.
Ça tombe bien, les enculeurs de nourrissons opèrent dans le monde analogique. Le monde numérique est encore moins coupable qu'une camionnette servant à kidnapper un enfant. Pourtant, personne en pense à installer une caméra dans une camionnette, alors que c'est un outils finalement plus plus dangereux qu'un ordinateur.
6  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/10/2023 à 18:36
Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
Les enculeurs de nourrissons sont sur le (dark) web, et y diffusent leurs exploits, et ils se font attraper, et c'est tant mieux.
Curieux que personne ici ne saisisse l'horreur de ces pratiques...
Et le dark web n'est pas concerné par ce que demande Europol. Par contre nos vies personnelles, elles sont directement concernées.
Cette demande, sous couvert de protéger des enfants, n'a pour but que de fliquer le plus grand monde. C'est une peu le coefficient social chinois. Aujourd'hui, on va faire comme si c'était pour traquer les pédophiles, demain on parlera des terroristes, puis des activistes, puis des personnes qui ne votent pas bien...

L'écran de fumée est connu, archi-connu.

C'est étonnant que certains arrivent encore à s'y faire prendre.
6  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/10/2023 à 11:04
La plus part des gens avec j'en parle ne voient pas de problème à ce que tous leur messages privés soient scanné...
On a la politique que l'on mérite...
8  2 
Avatar de seedbarrett
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 12/10/2023 à 17:48
J'ai hate que leur système à la con sois piraté et que l'intégralité des mais de TOUS LES EUROPEENS se retrouvent leakés.
Ryu a 100% raison, c'est -encore- un cheval de troie. On commence à avoir l'habitude, la loi qui interdit de filmer les flics c'était comme seul but de cacher les violences policières. Là encore, le but c'est juste de traquer le citoyen honnête.

MAis quand on voit la réaction de certain, aka "je fais rien de mal, prend mes accès root a toutes mes machines" alors qu'on est sensé être entre professionnels je commence à croire qu'on mérite ce qui nous arrive.
6  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/10/2023 à 9:23
Décidément l'Europe me désespère de plus en plus.
6  0 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 17/10/2023 à 15:05
On ne pèse peut être pas autant qu'on en aurait envie, mais dire que la France pèse rien dans l'Union européenne... c'est se moquer du monde.

Il y a au moins 20 autres pays qui pèse moins, largement moins que la France dans l'UE.
6  0