IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google a demandé à la deuxième plus haute juridiction européenne de supprimer l'amende de 1,49 milliard d'euros infligée par les autorités antitrust de l'UE
Pour avoir abusé de sa position dominante

Le , par Sandra Coret

27PARTAGES

4  0 
Google, filiale d'Alphabet, a demandé lundi à la deuxième plus haute juridiction européenne de supprimer l'amende de 1,49 milliard d'euros (1,6 milliard de dollars) infligée par les autorités antitrust de l'UE il y a trois ans pour avoir gêné ses rivaux dans le domaine de la publicité en ligne.

Cette affaire est l'une des trois qui ont abouti à un total de 8,25 milliards d'euros d'amendes antitrust de l'Union européenne sur le moteur de recherche internet le plus populaire au monde.

Dans sa décision de 2019, la Commission européenne a déclaré que Google avait abusé de sa position dominante pour empêcher les sites web d'utiliser des courtiers autres que sa plateforme AdSense, qui fournissait des annonces de recherche. La Commission a déclaré que les pratiques illégales se sont produites de 2006 à 2016.

Google a ensuite contesté la décision de l'UE devant le Tribunal de première instance de Luxembourg. L'entreprise exposera ses arguments lors d'une audience de trois jours qui débutera lundi.

L'évaluation par l'autorité européenne de la concurrence de la position dominante de Google et la décision de la Commission selon laquelle les annonces de recherche et les annonces hors recherche ne se font pas concurrence étaient erronées, a déclaré Google dans un document judiciaire.


L'entreprise a également reproché à la Commission d'avoir qualifié d'abusives les clauses d'exclusivité, de placement prioritaire et de publicité minimale de Google.

Google a subi un revers l'année dernière lorsqu'il a perdu sa bataille judiciaire contre une décision antitrust de 2,42 milliards d'euros concernant l'utilisation de son propre service de comparaison de prix pour obtenir un avantage déloyal sur ses petits rivaux européens.

L'affaire AdSense porte le numéro T-334/19.

Source : la Commission européenne

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Droits voisins : Google fait appel de l'amende « disproportionnée » de 500 millions d'euros pour atteinte aux droits d'auteurs, une procédure qui n'aura aucune incidence sur la date butoir

Google condamné à une amende de 2 millions d'euros par le tribunal de commerce de Paris, pour pratiques abusives envers les développeurs d'applications mobiles sur Play Store

Antitrust : Bruxelles inflige une amende de 1,49 milliard d'euros à Google, après 3 ans d'enquête sur ses restrictions sur AdSense

Un juge de l'UE soulève l'éventualité d'une augmentation de l'amende de 2,4 milliards d'euros imposée à Google en 2017, après l'appel en justice effectué par la firme pour réviser l'amende

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/05/2022 à 4:14
Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
Bah alors Google

La levée de l'amende va dépendre de si les juristes de Google arrivent à entourlouper encore une fois les juges.
Google n'est pas vraiment un monopole. Le véritable problème est ailleurs. Les dernières élection américaine ont mis en évidence l'existance d'un véritable cartel de l'information. Et Alphabet (le propriétaire de Google) est la plus grosse pièce de cartel.
0  0 
Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/05/2022 à 4:19
Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message


Se pose aussi l'introduction de Google sur le marché du jeu-vidéo avec Stadia qui, en principe, devrait donner plus d'informations ce jour (ou dans les prochains jours) : soit ils réussissent à vendre leur affaire, soit pas du tout. En revanche, c'est déjà mal barré quand on voit que Google annonce que 25 Mb / s est suffisant pour ne pas subir de perte de débit mais vu que l'infrastructure réseau pour les pays du Nord est à la rue avec une répartition inégale de la fibre sans compter le problème lié aux abonnements (en France, on a de la chance contrairement aux USA).
Et c'est sans compter que si cette technologie devient populaire cela risque de réduire la sérieusement ralentir le web pour tout le monde. L'ensemble des pays devraient interdire la ventes de ce type de jeux pour cette raison.
0  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/05/2022 à 10:10
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Et c'est sans compter que si cette technologie devient populaire cela risque de réduire la sérieusement ralentir le web pour tout le monde. L'ensemble des pays devraient interdire la ventes de ce type de jeux pour cette raison.
Mouais... On disait la même chose du streaming audio, puis vidéo (ça ne m'étonnerait même pas qu'on ait dit ça quand les images ont été ajouté au www...). Aujourd'hui Youtube est le plus gros consommateur de bande passante, netflix & co roulent sur l'or et l'infrastructure évolue et tient le choc.

L'important est qui finance l'infrastructure. Si ces services génèrent du pognon ET des contraintes, ils est important de les faire participer.
0  0 
Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/05/2022 à 18:32
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message

L'important est qui finance l'infrastructure. Si ces services génèrent du pognon ET des contraintes, ils est important de les faire participer.
Bien justement ce sont les consommateurs. Et au Canada, ce n'est pas gratuit. Grande surface et petite population, c'est une mauvaise combinaison pour maintenir les prix abordables. Dans mon cas, internet me coûte plus cher que mon électricité. Et je suis également contre cette tendance vers des contrats à la Adobe.
0  0