Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Personne ne lit les règles de protection de la vie privée ! Le sénateur américain Sherrod Brown publie une proposition de loi
Qui transfère la responsabilité des utilisateurs vers les entreprises

Le , par Nancy Rey

98PARTAGES

9  0 
Le sénateur américain Sherrod Brown, membre de la commission sénatoriale des banques, du logement et des affaires urbaines, a rendu public jeudi 18 juin, un projet de loi sur la protection de la vie privée nommé Data Accountability and Transparency Act of 2020 (la loi sur la responsabilité et la transparence des données de 2020).

La proposition de Brown crée un nouveau cadre qui donnerait aux Américains le pouvoir de tenir pour responsable les entreprises, les grandes sociétés technologiques et le gouvernement de la manière dont ils collectent et protègent les données personnelles. Le projet de loi rejette le modèle actuel, inefficace, de consentement pour la vie privée et met plutôt en place des limites strictes sur la collecte, l'utilisation et le partage des données personnelles des Américains. Le projet de loi contient de solides protections des droits civils afin de garantir que les informations personnelles ne soient pas utilisées à des fins discriminatoires, ainsi qu'une interdiction de l'utilisation de la technologie de reconnaissance faciale. La proposition de Brown établit également une nouvelle agence indépendante dédiée à la protection des droits à la vie privée des Américains.


Le sénateur américain Sherrod Brown

« À l'heure actuelle, nous ne protégeons pas la vie privée des gens, cela signifie que nous ne protégeons pas leurs droits civils. Nous avons plus que jamais besoin d'une législation qui permette aux Américains de contrôler leurs informations personnelles. Personne ne devrait avoir à s'inquiéter d'être espionné, tout comme personne ne devrait s'inquiéter de voir ses informations achetées, vendues ou volées. Ma proposition changerait le cadre fondamental de la vie privée dans ce pays. Cela aurait dû être fait depuis longtemps, les Américains ont besoin et méritent de savoir que leurs informations personnelles sont en sécurité maintenant et à l'avenir », a déclaré le sénateur Brown.

Plus précisément, la proposition de loi sur la responsabilité et la transparence des données de 2020 prévoit :

  • interdire la collecte, l'utilisation ou le partage des données personnelles, sauf si la loi l'autorise expressément ;
  • interdire l'utilisation de la technologie de reconnaissance faciale ;
  • interdire l'utilisation de données personnelles à des fins de discrimination en matière de logement, d'emploi, de crédit, d'assurance et de logement public ;
  • obliger toute personne utilisant des algorithmes décisionnels à fournir de nouveaux rapports de responsabilité ;
  • créer une nouvelle agence indépendante qui se consacre à la protection de la vie privée des personnes et à la mise en œuvre de DATA 2020. La nouvelle agence aura un pouvoir de réglementation, de supervision et d'application, la capacité d'imposer des sanctions civiles en cas de violation de la loi, et un bureau des droits civils dédié à la protection des personnes contre la discrimination ;
  • la proposition donne aux particuliers et aux procureurs généraux des États fédérés le pouvoir de faire respecter la protection de la vie privée et ne fait pas obstacle aux lois plus protectrices des États ;
  • la proposition exigerait que le PDG certifie sa conformité à la loi, elle prévoit des sanctions pénales et civiles potentielles pour le PDG et le conseil d'administration des entreprises.


Le sénateur Brown a travaillé avec un groupe diversifié d'experts en matière de protection de la vie privée ainsi qu'avec des organisations de défense des droits civils et des consommateurs.

« Ce projet de loi établit un nouveau programme audacieux pour la vie privée. S'il devient loi, les utilisateurs n’auront plus à patauger dans un océan de conditions de service illisibles et de politiques de protection de la vie privée trompeuses. Nous pouvons compter sur une Agence pour la responsabilité et la transparence des données pour nous protéger contre les escroqueries, la discrimination et la surveillance. Le projet de loi place le fardeau de la politique de protection de la vie privée là où il aurait toujours dû être : sur les régulateurs pour nous protéger contre la collecte de données. Ce projet de loi est désormais la référence en matière de réforme de la protection de la vie privée : tout effort futur dans ce domaine doit être évalué à la lumière de ce projet », Frank Pasquale, professeur de droit à la Carey School of Law de l'université du Maryland.

« La loi de 2020 sur la responsabilité et la transparence en matière de données établit une norme solide pour la protection des données. La collecte de données personnelles s'est considérablement développée au cours des dix dernières années, mais nous ne disposons pas de normes fédérales complètes en matière de protection des données. Les violations de données, le vol d'identité, le piratage et l'utilisation abusive des données sont en augmentation. Le projet de loi du sénateur Brown crée des droits exécutoires en matière de protection de la vie privée et limite la quantité de données que les entreprises peuvent recueillir et conserver à notre sujet. Il est essentiel qu'il crée une agence de protection des données pour garantir le respect de ces règles. L'EPIC soutient fermement la loi sur la responsabilité et la transparence des données de 2020 », Caitriona Fitzgerald, directrice associée intérimaire et directrice politique de l'Electronic Privacy Information Center (EPIC).

« Le projet de loi sur la responsabilité et la transparence en matière de données du sénateur Brown rejette le régime de notification et de consentement qui sert bien les collecteurs de données, mais qui ne répond pas aux besoins des consommateurs. Au lieu de ce système, qui compte sur les utilisateurs pour qu'ils cèdent leurs données pour de vagues utilisations en aval, le sénateur Brown propose un nouveau paradigme : il limite la collecte de données à certaines utilisations autorisées, et à celles-ci seulement », Ed Mierzwinski, directeur principal du programme fédéral pour les consommateurs.

« Le projet de loi sur la vie privée du sénateur Brown est l'un des plus solides et des plus complets présentés au Congrès. Il contient de fortes interdictions sur les pratiques injustes et discriminatoires en matière de données, protège les droits civils, dispose d'un solide pouvoir de réglementation pour une nouvelle agence de protection de la vie privée et garantit que les personnes peuvent faire valoir leurs droits devant les tribunaux. En apportant les changements importants à l'écosystème des données dont nous avons besoin, le projet de loi du sénateur Brown contribuerait à mettre fin à certaines des pratiques abusives qui ont rendu la surveillance commerciale si omniprésente et si rentable », a écrit Free Press Action.

Le sénateur Brown s'est longtemps battu pour protéger les données des consommateurs. Il a récemment envoyé une lettre à l'administration Trump pour exprimer son inquiétude quant à l'utilisation de la technologie de reconnaissance faciale, pour recueillir des informations sur les Américains qui se sont joints à la protestation contre l'injustice raciale systémique. Il a également envoyé des lettres à Zoom Vidéo et à la Federal Trade Commission (FTC) au sujet de la technologie de réunion virtuelle de l'entreprise. Il s'est également joint à ses collègues Bob Menendez , Kamala Harris , Richard Blumenthal et Cory Booker pour remettre en question les informations concernant la plateforme de filtrage de Verily. Enfin, le sénateur Brown s'est joint aux membres de la Chambre et du Sénat pour demander au ministère américain du Logement et du Développement urbain de revoir les politiques concernant l'utilisation des technologies de reconnaissance faciale dans les logements sociaux.

Source : Banking senate.gov 1, 2, 3

Et vous ?

Que pensez-vous de la proposition de loi du sénateur Brown ?
À votre avis, cette proposition de loi sera-t-elle adoptée par le Congrès américain ?

Voir aussi :

Les USA envisagent une importante enquête antitrust sur Apple, Amazon, Google et Facebook, une menace qui fait chuter le prix des actions

USA : l'enquête visant à déterminer si Google abuse de sa position dominante dans le secteur de la publicité pourrait s'élargir et englober la recherche et Android

Facebook serait en train de mettre en place American Edge, un groupe de défense des intérêts de la Big Tech, en réaction à l'ouverture d'une enquête antitrust visant les géants de la technologie

Les e-mails d'Apple, Facebook, Amazon, Google, Google exigés dans l'enquête du panel de la Chambre des Etats-Unis, pour élucider leurs pratiques commerciales et leurs acquisitions antérieures

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de scandinave
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 22/06/2020 à 10:11
:clap :clap: clap.

Je ne connaissais pas ce monsieur, mais j'applaudis des deux mains. Enfin une loi qui propose quelque chose de concret et si appliquée changera beaucoup de chose. Bon par contre, je doute fort que cela passe le vote. Vu les intérêts menacé par ce type de loi. C'est toutes la silicone valley, et l'industrie de la publicité en ligne ,qui devrait revoit son modèle économique, google et facebook en priorité. Mais ce serait quand même un superbe tournant dans l'histoire
4  0 
Avatar de walfrat
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/06/2020 à 9:05
Ce n'est qu'une question de temps, qui sait, peut-être auront nous bientôt une fuite de données des "grands" contenant les données de Trump. Ce serait sans doute le meilleur moyen d'obtenir une interdiction rapide
0  0 
Avatar de tanaka59
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/06/2020 à 12:44
Bonjour

Que pensez-vous de la proposition de loi du sénateur Brown ?
L’idée de « case à cocher » au lieu d’un gros baratin que personne ne lie est une très bonne idée sur le papier.

Dans les faits c’est bien plus compliqué. Une entreprise X va collecter des infos , ne pas trop envoyer de mails histoire d’être dans les clous. Par contre les boites de trading et de brokking d’emailing et marketing vont racheter massivement la data (excemple Experian, Criteo … ) .

Facebook, Twitter, Amazon … ne font que recroiser des BDD entre elles. Pour reconstituer et retrouver des profils …

À votre avis, cette proposition de loi sera-t-elle adoptée par le Congrès américain ?
Oui … et non respecter. Comme d’habitude on va pondre une loi très belle sur le papier pour le consommateur. Les utilisateurs continueront de cliquer betement sur « tout cocher » sans rien lire et par fainéantise.
0  0