Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple a désactivé l'application iPhone de Clearview AI pour avoir enfreint les règles sur la distribution,
En encourageant le téléchargement par le biais du programme Apple Developer Enterprise

Le , par Stan Adkens

47PARTAGES

3  0 
Clearview, une application de reconnaissance faciale, qui a été la source d'une récente controverse, a été mise hors ligne par Apple, a rapporté BuzzFeedNews. Cette décision de la société a été prise après la publication d'un rapport accusant Clearview AI de se soustraire à l'App Store en distribuant son logiciel iPhone à ses clients via des outils qui ne sont censés être utilisés qu'au sein des entreprises. L’enquête, menée par BuzzFeedNews et publiée la semaine dernière, a révélé que l'entreprise encourageait les utilisateurs potentiels à télécharger son application iPhone à un endroit réservé, sans passer par l'App Store officiel.

Clearview AI est une société de reconnaissance faciale qui prétend avoir constitué une base de données de milliards de photos et a travaillé avec des milliers d'organisations dans le monde. La startup utilise une technologie d'intelligence artificielle pour relier des photos de son énorme collection tirée de Google, Facebook, Instagram et d'autres médias sociaux à des individus spécifiques. L’application était à l'origine destinée aux forces de l'ordre, d’après la société.


Violation par Clearview AI des conditions d'utilisation d'Apple

Apple a désactivé l'application iOS de Clearview AI après que BuzzFeed News ait déterminé que la startup basée à New York avait transgressé les règles du fabricant d'iPhone concernant la distribution de ses applications. En effet, selon le rapport d’enquête de BuzzFeed News, pour distribuer son application pour les appareils d’Apple, Clearview, a contourné l'Apple App Store, encourageant ceux qui veulent utiliser le logiciel de reconnaissance faciale à le télécharger par le biais d'un programme réservé exclusivement aux développeurs. En réponse à une demande de BuzzFeed News, Apple a enquêté et suspendu le compte développeur associé à Clearview, empêchant ainsi l'application iOS de fonctionner.

Clearview AI fait l’éloge de son application sur son site Web en disant que c’est « un nouvel outil de recherche utilisé par les services de police pour identifier les auteurs et les victimes de crimes ». La startup a affirmé que son service de reconnaissance faciale était exclusivement destiné à la police. Hoan Ton-That, le fondateur de Clearview, a déclaré précédemment à FOX News que l'application ne sera jamais accessible à quiconque en dehors des forces de l'ordre, mais le rapport récent montre une réalité différente.

Des documents divulgués par BuzzFeed News, la semaine dernière, indiquent que bien plus que la police a été autorisée à y accéder. La société aurait signé un contrat avec la chaîne de grands magasins Macy's, et ce n'est pas tout. « Plus de 200 sociétés ont des comptes Clearview, selon les documents, y compris des grands magasins comme Kohl's et Walmart et des banques comme Wells Fargo et Bank of America », a écrit BuzzFeed News. BuzzFeed News a fait état que l’application a été utilisée par plus de 2 200 entités publiques et privées, dont l'Immigration and Customs Enforcement (ICE), le US Attorney's Office for the Southern District of New York, le FBI et un fonds souverain aux Émirats arabes unis.


Selon un article publié en janvier par New York Post, plus de 600 organismes d'application de la loi ont adopté l’application IA au cours de l'année écoulée – des organismes locaux tels que le département de police de Gainesville en Floride, aux opérations fédérales, y compris le FBI et la sécurité intérieure américaine, avait déclaré Clearview AI au journal. La startup a affirmé dans des documents internes obtenus par le journal que « Clearview est déjà la norme du secteur pour l'application de la loi aux États-Unis, qu'il s'agisse de la police locale, des troupes d'États ou des agences fédérales ».

Alors que Clearview AI continue sa quête pour créer un système mondial d'identification biométrique couvrant les secteurs public et privé, le gouvernement américain a déposé une plainte collective en février, accusant la société d'utiliser illégalement des informations biométriques tirées de profils de médias sociaux sans leur consentement. Avant même les derniers rebondissements dans l’affaire, Facebook, Twitter et Google ont tous envoyé des lettres de cessation et d'abstention à l'entreprise. Ils veulent que Clearview AI cesse d'utiliser leurs services comme sources d'information et d'images.

« Un utilisateur peut télécharger l'application, mais ne peut effectuer aucune recherche sans autorisation et références d'identité appropriées »

S’adressant à BuzzFeed News, un porte-parole d'Apple a déclaré qu’Apple Developer Enterprise Program ne devait être utilisé que pour distribuer des applications au sein d'une entreprise. Les entreprises qui enfreignent cette règle, a déclaré le porte-parole, sont sujettes à la révocation de leurs comptes. Il a ajouté que Clearview avait 14 jours pour répondre aux accusations de violation de l'une des règles d’Apple.

Dans une déclaration, Hoan Ton-That, PDG de Clearview AI, a dit : « Nous sommes en contact avec Apple et nous nous efforçons de respecter leurs conditions ». Avant d’ajouter que « L'application ne peut pas être utilisée sans un compte Clearview valide. Un utilisateur peut télécharger l'application, mais ne peut effectuer aucune recherche sans autorisation et références d'identité appropriées ».

Cependant, l’enquête de BuzzFeed News a établi que des organisations allant des policiers locaux aux employés de détaillants, de banques, de cabinets de détectives privés et d'autres entités corporatives ont été autorisées à s'inscrire et à utiliser l'outil de reconnaissance faciale. Et la technologie de Clearview peut être utilisée par le biais d'applications mobiles sur iOS et Android ainsi que par des logiciels pour ordinateurs de bureau.


Les règles du programme Enterprise Developer d'Apple stipulent que les organisations « ne peuvent pas utiliser, distribuer ou mettre à la disposition de tiers vos applications à usage interne de quelque manière que ce soit ». Erik Johnson, un chercheur de l'iOS, a déclaré à BuzzFeed News que le comportement de Clearview représente une violation évidente des règles.

« C'est une violation évidente des règles du programme des développeurs d'entreprise d'Apple », a déclaré Erik Johnson, « parce qu'ils le distribuent à leurs clients, ce qu'Apple n'aime pas que les gens fassent ».

Ton-That a indiqué à Bryan Llenas, un correspondant de FOX News, que l'application est précise à 99,6 %, et les deux ont cherché ensemble des photos de Llenas sur l'application pour prouver son exactitude. Après avoir téléchargé une photo dans l'application pour trouver des correspondances, 103 résultats de recherche sont apparus, dont une où il apparaissait en arrière-plan. Le PDG de Clearview AI n'a pas hésité à promouvoir publiquement l'application mobile iOS de Clearview, qui viole les conditions de service d'Apple. Dans plusieurs interviews télévisées, Ton-That a fait des démonstrations en direct de Clearview sur un iPhone, selon BuzzFeed News.

Will Strafach, le fondateur et PDG de Guardian Firewall, une application de sécurité pour iOS, a déclaré qu'il ne voyait pas comment Clearview pourrait remédier à sa situation avec Apple, étant donné que la startup bafoue clairement les règles. Strafach a ajouté en disant que « Je me méfie de cette capacité qu'a Apple d'empêcher les gens d'exécuter ce qu'ils choisissent sur leurs propres appareils, mais je doute que beaucoup versent une larme dans des cas comme celui-ci ou comme Facebook "Research" - deux cas où la technologie est utilisée pour faire du mal ».

En effet, Clearview AI n'est pas la première entreprise à transgresser les conditions de service du programme de développement d'entreprise d'Apple. Après que Facebook ait utilisé le programme pour distribuer une application de "recherche" pour suivre les habitudes en ligne des adolescents, Apple a révoqué la licence d'entreprise de Facebook, qui lui permettait de participer au programme. Apple a fait la même chose avec Google lorsqu'il a utilisé le programme pour Screenwise Meter, une application qui surveillait l'activité de l'iPhone et collectait des données.

Selon un commentateur du sujet, quoiqu’il « n'aime pas les choses qui portent atteinte à la vie privée que fait Clearview », il n'aime pas non plus « le pouvoir d'Apple d'interdire aux gens d'exécuter les logiciels qu'ils veulent s'ils n'utilisent pas l'App Store ou s'ils ne demandent pas l'approbation ou la révision d'Apple ». Selon lui, « Si vous distribuez vos logiciels en privé et indépendamment d'Apple (c'est-à-dire pas par l'App Store), alors vous devriez pouvoir faire ce que vous voulez ». Toutefois, il existe toujours une version Android de l'application de Clearview AI, qui n'est pas concernée par cette décision.

Source : BuzzFeed News

Et vous ?

Que pensez-vous de la désactivation de l'application iPhone de Clearview AI par Apple ?
Pensez-vous qu’Apple va activer à nouveau l’application controversée de Clearview AI ?

Lire aussi

IA : une application aide les forces de l'ordre à identifier toute personne à partir de ses images en ligne, le système utilise une base de 3 milliards d'images récupérées sur Internet
Des agents de la police de New York utilisent l'application de reconnaissance faciale de Clearview AI, Twitter a demandé à la société de cesser d'utiliser des photos de son site, d'après un rapport
Les employés de Facebook seraient incapables d'utiliser les applications iOS internes de l'entreprise, qui sont bloquées par Apple
Après Facebook, c'est Google qui fait aussi passer Screenwise Meter, une application de collecte de données, sur les périphériques iOS

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de archqt
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 02/03/2020 à 15:02
Je n'ai pas d'iPhone mais sauf erreur on ne peut pas installer un logiciel sans Jailbreaker celui-ci ? Si c'est le cas ce n'est pas normal car cela empêche une distribution par un autre canal que celui de l'Apple Store.
0  0