Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les téléphones portables causent des tumeurs, d'après une décision d'une cour d'appel italienne
Qui va à l'encontre des conclusions d'un institut de santé du même pays

Le , par Patrick Ruiz

23PARTAGES

11  0 
Telecom Italia est condamné à verser une rente viagère pour maladie professionnelle à l’un de ses anciens employés atteint d’une tumeur au cerveau. C’est le verdict de la cour d’appel de Turin pour laquelle les téléphones portables favorisent l’apparition du cancer. En fait, c’est une confirmation de la condamnation de Telecom Italia prononcée en 2017 par un tribunal de première instance italien – le tribunal d’Ivrée. L’opérateur italien va devoir indemniser Roberto Romeo atteint d’une tumeur au cerveau après avoir travaillé durant quinze ans avec un téléphone portable collé à son oreille.

C’est le journal transalpin qui permet d’entrevoir les conditions dans lesquelles l’employé de Telecom Italia serait tombé malade lorsqu’il rapporte des propos des avocats du concerné que « vous n’avez qu’à utiliser votre téléphone portable trente minutes par jour pendant huit ans pour être en danger. » Seulement, le verdict du tribunal d’Ivrée va à l’encontre des conclusions rendues en août 2019 par l’institut de la santé italien.

En effet, d’après ce que rapporte le quotidien italien, les experts de l’institut de la santé italien (ISS) sont d’avis qu’il n’y a pas de lien de cause à effet entre l’utilisation prolongée d’un téléphone portable et l’apparition d’une tumeur. Ceux-ci s’appuient en particulier sur une étude du Centre international de recherche sur le cancer (Iarc) sortie en 2011. « L’Iarc a, en 2011, classé sur la base d’études épidémiologiques, les champs électromagnétiques de radiofréquence comme des cancérigènes possibles, mais cela signifie, qu' en fait, aucune corrélation n'a encore été établie, ce, contrairement aux substances classées comme certainement cancérigènes pour l'homme (rayons UV, alcool, cigarettes) et à celles probablement cancérigènes, c'est-à-dire dont le lien avec le cancer a été démontré sur les animaux (comme la consommation de viande rouge) », rappelle un expert de l’ISS à propos de la publication du Centre international de recherche sur le cancer (Iarc).

La décision de la cour d’appel de Turin pour sa part se base sur des études fournies par deux médecins nommés par le tribunal. Ces dernières ont démontré un risque accru de tumeurs à la tête chez les personnes qui parlent au téléphone pendant 30 minutes par jour sur une période de 10 ans.



Il y a quelques années (2018), des chercheurs du célèbre Institut Ramazzini (RI) d’Italie tirent une conclusion similaire : l’exposition aux radiations des téléphones cellulaires cause des tumeurs, mais sur des rats. Rappel du dispositif expérimental : 2448 rats de laboratoire de type « Sprague-Dawley » exposés 19 heures par jour au rayonnement d’une tour cellulaire ; des signaux radiofréquence GSM (RFR) 1,8GHz de 4,25 et 50V/m.
Les expositions simulaient les émissions des stations de base identiques à celle des antennes relais. L’étude de l’institut italien avait dévoilé des augmentations de tumeurs cérébrales (gliales) chez les rats femelles et les conditions précancéreuses, y compris l'hyperplasie des cellules de Schwann, chez les rats mâles et femelles. Dans le cadre de l’étude des chercheurs de l’Institut Ramazzini, les niveaux de radiation étaient inférieurs aux limites de la FCC des États-Unis, ce qui avait amené à conclure de la possibilité pour des humains d’être affectés au même niveau de rayonnement.

Seulement, une nouvelle étude parue plus tard dans la même année 2018 est venue introduire un détail supplémentaire : ce sont les ondes radio de certains types de téléphones cellulaires qui augmenteraient le risque de cancer du cerveau. Toutefois, l’équipe de scientifiques du National Toxicology Program avait souligné que les niveaux et la durée d’exposition appliqués dans leurs expériences étaient de loin supérieurs aux conditions habituelles et ne pouvaient donc pas être comparés directement à l'exposition subie par l'homme. Il venait alors que les préoccupations qui découlent de l’étude s’appliqueraient aux personnes qui ont utilisé les premières générations de téléphone cellulaire et non aux utilisateurs des modèles actuels.

Le rayonnement des téléphones portables est-il cancérigène ? C’est une conclusion à laquelle l’Organisation mondiale de la santé aussi est arrivée, mais les conclusions des équipes de recherche sur la question fusent et ne s’accordent vraiment pas. C’est le détail sur lequel Telecom Italia pourra s’appuyer soumettre le cas de son différend avec son ancien employé à l’examen par une juridiction supérieure.

Source : Il messagero

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Les téléphones portables sont-ils cancérigènes ou pas ?
Prenez-vous des précautions lorsque vous en faites usage ? Si oui, lesquelles ?

Voir aussi :

Les téléphones portables officiellement considérés « potentiellement cancérigènes » par l'OMS, une décision qui relance la polémique
Google X Lab développe une peau synthétique, pour tester son bracelet de détection du cancer
Des chercheurs conçoivent un spectromètre à huit canaux pour smartphones afin d’analyser et détecter des traces de cancer sur plusieurs échantillons différents à la fois

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/01/2020 à 17:30
Le soleil tourne autours de la Terre d'après une décision de l'Inquisition en 1633.

Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Aucune importance que cela contrevient à l'avis d'un seul institut... ce qui compte c'est l'avis de la majorité, et celui de l'organisme d'autorité.
L'avis de la majorité ne veut rien.

Sinon il est question ici de l'institut de la santé italien (ISS) qui se base sur un rapport de l'Iarc.

Pour les études qu'on nous présente, j'ai déjà parlé de la première sur des souris et la seconde précise bien qu'elle utilise des expositions qui sont bien supérieures à celles émises par les téléphones actuels.

Pour l'OMS, c'est en fait le CIRC qui est derrière. Et contrairement à ce que l'article dit, il ne dit pas que les ondes de téléphones portables sont cancérigènes. En réalité ils classent selon différentes catégories, en ne tenant compte que de l'existence d'un effet (danger), sans considération pour le risque (i.e. mode d'exposition, durée d'exposition, etc.). Pour les ondes du téléphones, le danger n'est pas encore avéré, mais probable.

Pour rappel, les ondes du soleil sont cancérigènes.
8  2 
Avatar de franquiche
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 19/01/2020 à 21:19
Allez un petit tour sur le site https://www.powerwatch.org.uk/science/studies.asp, avec un petit aperçu du nombre d'études montrant des
effets (sanitaires ou biologiques) des "ondes" basses, hautes, radiofréquences...
Je pense qu'en général, soumettre le corps humain à un rayonnement permanent de radio fréquence (antennes
relais) inconnu ailleurs dans l'univers, durant toutes ces millions d'années d'évolution de l'être humain, a peu de chance
d'être anodin pour le corps humain. Croire qu'on est blindés comme du câble électrique est bien naïf, et que les "ondes" (même celles du plouf dans la piscine?)
n'ont aucun impact sur la centrale électrique oeuvrant dans notre cerveau aussi...
Ainsi par exemple :
-- on sait que ces radiofréquences, émises à proximité du microbiote (téléphone dans la poche) va entrainer
la baisse de bonnes bactéries au profit d'autres bactéries plus nocives ainsi qu'un terrain propice au développement de champignons et
autres toxines...
-- des études ont montré l'augmentation de la résistance à l'insuline de certaines cellules du corps (oh mon diabète)...
-- il est prouvé une baisse de la fertilité encore une fois chez les "mâles" portant le téléphone intelligent (hihi non mais vraimeent ) à proximité des bourses (moins pleine pour le coup)...
-- ou encore par exemple que le signal wifi puissant a à proximité d'abeilles entraine le signal d'essaimage (super quand ça arrive en plein hiver)...
-- et tant d'autres études dont tout le monde se fout (non pas les électrosensibles foldingues, quand même !)

Le vrai problème encore une fois est que de toute façon nous sommes totalement devenu dépendant de la technologie même si elle n'apporte rien de bon à nos sociétés hormis
big business pour les GAFA, catastrophe écologique, transformation de la population en crétins digitaux... Les études indépendantes sur le sujet sont très rares face à toutes celles
orientées et biaisées. Quand la société ne veut pas savoir elle ne sait pas !

Merde mon téléphone sonne !!!
++
7  1 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/02/2020 à 9:41
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Avec des "on ne sait jamais" on en serait toujours à l'age de pierre.
Ça, tu peux pas le savoir. On ne sait jamais ce qu'il aurait pu se passer.

6  0 
Avatar de vaild
Membre actif https://www.developpez.com
Le 20/01/2020 à 10:31
Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Quelle que soit les etudes, juste le bon sens suffit.
Apres ceux que ca rassure des pseudo etudes qui "prouvent" que ca n'a aucune incidence, ben continuez.
c'est scandaleux d'entendre un discours pareil !! c'est exactement le même utilisé pour toutes les pseudo-sciences, il est ridicule, anti-scientifique et totalement improductif.
au dela de l'insulte à la science et à la démarche scientifique en règle générale, on justifie tout et n'importe quoi avec ce discours, l'homéopathie, la terre plate, l'holocauste, et que sais-je encore ?
7  2 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/01/2020 à 11:37
Oui, connaissant Thomas Durand (Acermandax) personnellement je confirme. Il a fait sa thèse (il me semble) sur l'effet des ondes sur le vivant et est entré en conflit qui s'est mal fini car son directeur de thèse voulait absolument faire ressortir un résultat positif en dépit du résultat des études.
5  0 
Avatar de ON5MJ
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/01/2020 à 1:23
Si les juges font de la médecine et de l’ingénierie Télécom en dépit de la réalité médicale et technique, on doit accorder aux médecins et aux ingénieurs le droit de juger au-dessus de la loi.
5  1 
Avatar de Jonathan
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 13/02/2020 à 8:15
Aucune preuve n'aurait été trouvée confirmant que les téléphones puissent causer des cancers
d’après un rapport de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis

Avec l’arrivée de la 5G, beaucoup s’inquiètent sur les effets secondaires que cette technologie pourrait avoir sur la santé humaine. En effet, 5G fonctionne à des fréquences beaucoup plus élevées que la 4G, ce qui fait craindre qu'elle puisse provoquer des tumeurs ou des cancers. Seulement, il se pourrait que ces inquiétudes soient vaines, car à en croire un rapport de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, il n’a été trouvé aucune preuve que les téléphones puissent causer les cancers.

Ce rapport a passé en revue 125 expériences menées sur des animaux et 75 sur des humains entre 2008 et août 2019. En clair, la FDA fait savoir qu’elle n’a trouvé aucun effet négatif quantifiable sur la santé humaine causé par des expositions égales ou inférieures aux limites d'expositions actuelles des téléphones portables. Il est important de préciser que la Federal Communications Commission (FCC) a fixé les limites d’exposition aux radiofréquences qui ne présentent pas de danger pour les humains et ceux-ci se situent entre 300 kilohertz et 100 gigahertz.

En prenant en compte le fait que la 5G couvre actuellement une plage comprise entre 25,250 GHz et moins de 100 GHz, ce qui est inférieur aux limites fixées par la FCC, on peut être tenté d’être d’accord avec les conclusions de ce rapport. De nombreuses études faites par le passé ont pu laisser penser le contraire, mais certains problèmes ont été décelés dans ces études par la FDA.


Comme le fait qu’un bon nombre de ces études sur les animaux utilisent l'exposition du corps entier de ceux-ci aux radiofréquences parce que c'est plus facile plutôt que de localiser l'exposition à une zone spécifique. Mais en procédant ainsi, les niveaux d'exposition auxquels les animaux dans ces études ont été soumis étaient bien supérieurs à ce à quoi un humain est exposé lorsqu’il tient un téléphone à l'oreille. Ce qui ne permettrait donc pas d’avoir des résultats très fiables.

En ce qui concerne les études sur les humains, le moyen le plus fiable aurait été de pouvoir placer un humain dans un laboratoire et de le soumettre à l’équivalent des rayonnements qu’il reçoit lorsqu’il tient son téléphone à l’oreille. Mais comme cela n’est pas possible, les enquêteurs ont dû se fier aux seules réponses des sujets sur l'utilisation des téléphones portables. Ce qui peut être problématique et ne prend pas en compte l'exposition aux radiofréquences provenant de sources autres que les téléphones portables.

Bien que Ajit Pai, président de la FCC, ait déclaré que la 5G soit une technologie sûre, il subsiste encore des doutes chez plusieurs personnes. D’ailleurs, on apprend que plus tôt ce mois-ci, la municipalité de Wohlen, en Suisse, a empêché les opérateurs de téléphonie de déployer des mâts pour diffuser la 5G. Ceci en raison des préoccupations des résidents concernant les effets potentiellement nocifs du rayonnement électromagnétique des tours. Si les conclusions de ce rapport s’avèrent exactes, alors il y a un grand travail de sensibilisation à faire pour que les choses changent. En attendant, la FDA a néanmoins exhorté les chercheurs à continuer d'étudier les effets des téléphones portables sur les humains, en particulier ceux prédisposés aux tumeurs.

Source : Rapport FDA

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Pensez-vous qu’on puisse se fier aux conclusions de ce rapport ?

Voir aussi :

Les téléphones portables causent des tumeurs, d'après une décision d'une cour d'appel italienne qui va à l'encontre des conclusions d'un institut de santé du même pays
Des scientifiques établissent que les ondes d'un téléphone cellulaire sont cancérigènes d'après des études concluantes menées sur des rats
Il existe « quelques preuves » d'un lien entre le rayonnement des téléphones cellulaires et le cancer, selon une importante étude
4  0 
Avatar de calvaire
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/01/2020 à 19:15
Je ne suis pas un expert mais qu'es ce qui es dangereux exactement ?
Pour la cigarette, c'est le fait d'ingurgiter dans ces poumons la combustion de certaine substance... la cigarette électronique semble moins dangereuse (je ne m'y connais absolument pas je base cela sur ce que je lis de droite à gauche)
Pour le sucre c'est bon pour la santé, le corps a besoin de sucre pour bien fonctionner. C'est la surconsommation de sucre le probleme.

Pour le téléphone, c'est les ondes, oui mais les ondes il y'en a partout, le bain soleil que j'ai pris en traversant la rue, la prise électrique a coté de moi, la radio branché sur France culture, la télécommande infrarouge de ma TV.
Quels ondes sont dangereuse concrètement ? dois-je avoir peur de ma télécommande ou de ma radio ?

Pour un téléphone portable quelle technologie pourrais être dangereuse ? a chaque génération j'imagine que les fréquence et les intensité des ondes change, un simple téléphone sans 2G/3G/4G/5G pour téléphoner est il dangereux ? celui avec l'option sms ? le smartphone 2G, 3G, 4G ou encore la futur 5G ?

si cela peut être dangereux a quel degré ? suffit t'il de tenir le téléphone à 10cm de nous ? ou bien de se forcer à l'utiliser que 2H par jours pour ne pas avoir de danger ? ou bien la moindre petite exposition peut être dangereuse ?

Je soulève beaucoup de question, mais aucun consensus international ne peut répondre a mes questions...

j'aime les shéma pour comprejndre alors j'en partage 1:


J'ai un exemple assez bete, les onde électromagnétique basse fréquence semble pas dangereuse, aucun scientifique ne peut le prouver et pourtant des études statistiques montre que les gosses vivant sous des lignes haute tension chope plus de leucémie qu’ailleurs, sans que personnes ne puissent l'expliquer.

j'ai le sentiment que la seul chose que l'on sais en 2020 c'est que au dela des ultra violet c'est dangereux/mortelles mais avant les UV ???

le fait que le nb de cancer augmente cne veux pas dire que c'est parceque l'on mange et utilsie de la merde qui nous empoissone. C'est aussi le fait que l'on vit plus longtemps et que a un moment donner faut bien mourir de quelque chose, si c'est pas un arrêt cardiaque ou un AVC ou encore Alzheimer, bah se sera un cancer....

le jour ou l'on soignera Alzheimer qu'on fera des cœurs artificiels aussi performant que celui d'un jeune de 20ans, que l'on trouvera une solution pour plus avoir d'avc et que tous les cancer pourrons se soigner, on verra dans les maisons de retraite des momies de 140ans ne pouvant plus bouger... attendant le 1er organe qui lâchera,
en faite j'en sais rien mais j'aimerais bien savoir ce qui ce passe si on pousse un corps humain a l’extrême en terme de longévité dans un monde parfait ou il n'y a pas de cancer/maladie et en remplaçant les organes vitaux défectueux ?
4  1 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 19/01/2020 à 20:25
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
ce qui compte c'est l'avis de la majorité
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
PS: je n'ai pas lu l'article.
4  1 
Avatar de defZero
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/01/2020 à 21:24
@marc.collin, +1, On ce rappellera de ce grand moment comique, où des scientifiques (cancérologues, neurologues, ...etc) les plus réputer de leurs époque (et financé par TOBACCO pour la plus part) affirmaient sous serment devant une commission du sénat US, que le tabac n'était pas cancérigène et qu'ils l'avaient prouvé avec leurs études .
Ça à bien durée ~20 ans leurs histoires.

Le soleil tourne autours de la Terre d'après une décision de l'Inquisition en 1633.
@Neckara
Ça dépend, du point d'observation c'est relatif / absolue
Sans contée que Galilée à était l'un des premier à bénéficier du lunette astronomique assez performante pour faire cette observation.

Pour les études qu'on nous présente, j'ai déjà parlé de la première sur des souris et la seconde précise bien qu'elle utilise des expositions qui sont bien supérieures à celles émises par les téléphones actuels.

Pour l'OMS, c'est en fait le CIRC qui est derrière.
Et contrairement à ce que l'article dit, il ne dit pas que les ondes de téléphones portables sont cancérigènes.
En réalité ils classent selon différentes catégories, en ne tenant compte que de l'existence d'un effet (danger), sans considération pour le risque (i.e. mode d'exposition, durée d'exposition, etc.).
Pour les ondes du téléphones, le danger n'est pas encore avéré, mais probable.
@Neckara
Tout à fait d'accord, cf.:
INRS
OMS
OMS (2)

Ils ne disent pas que les ondes sont cancérigènes, mais ils sont également incapable d'affirmer le contraire.
Dans le doute et pour le bien de tous, distribuons des smartphones à tous les bébés, pour voir s'ils tombes malades sur le court / moyen / long terme .

...
Pour rappel, les ondes du soleil sont cancérigènes.
@Neckara
Oui, mais on a pas vraiment le choix que de les subirent ces radiations là.
Sinon, c'est grotte et bunker pour tout le monde (et du coup plus de smartphone / GPS / ...etc non plus ).

En fait le vrai problème, c'est que le principe de précaution devrait être appliqué, mais que personne ne veut être responsable de la décision, ni les scientifiques, ni les politiques (les capiteux, eux s'en lave les mains et se rince au passage).
Parce que tout ce que l'on sait sur le sujet, ne nous permet clairement pas de tirer des conclusions éclairé sur les répercussions à court / moyen / long termes.

C'est une comparaison assez malhonnête.

La Science était très claire dès les années 70, et les industries du tabac ont surtout agi sur le plan de la politique.
Contrairement à la situation actuelle, où les effets des ondes téléphoniques ne sont pas avérés scientifiquement, et que les militants anti-ondes agissent sur le plan de la politique/opinion publique.

Faut pas non plus tomber dans le Syndrome de Galilée.
@Neckara
..."Et pourtant elle tourne" (je sais apopo, mais ça passe bien).

Dans les années 70, les questions sur le tabac, n'étaient clairement pas si tranché que ça puisqu'à coups de biffetons le lobby du tabac à réussie à écarter toutes les thèses prouvant le lien de causalité (pendant ~20 ans), avec l'argument choc du "Mais ça n'as jamais était prouvé / testé sur des humains. Et vous ne pouvez donc tirer aucune conclusions dans ce sens.".
Ça à finit par sauté avec certaines révélation (whistleblower et journalistes) de collusions entre sénateur / scientifique et lobby et après la parutions de leurs résultats de recherche non falsifiés, mais jusque là, dans le doute ils ont pu continué .

D’ailleurs, si mes souvenir sont bon, la vente d'alcool, tabac, produits nitrè, bouffe industrielle et autres produits nocif / cancérigène avéré, n'est toujours pas interdite en France , alors que le lien est clairement établie.

Enfin, plus proche de nous, on a eu les affaires du sang contaminé et autres Mediator, Roaccutane, Amiante ...etc qui ont forcement eu l'avale d' "experts indépendants" pour leurs mise sur le marché .

Tous ça pour dire que tous les scientifiques (mais c'est valable dans tous les domaine ) et donc leurs études, ne ce valent pas et que clairement nos dirigeants / lobby jouent sur notre ignorance pour nous maintenir dans le doute avec l'aide de certains.
Comme ça personne ne peut affirmer si c'est nuisible ou pas et donc dans le doute, on continu .
4  1