IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une députée propose de faire de la protection des mineurs contre le porno la « grande cause nationale 2020 »,
Son projet de loi pourrait bénéficier du soutien extraordinaire du gouvernement

Le , par Christian Olivier

133PARTAGES

13  0 
Trois sites dédiés à la pornographie font partie des 15 sites les plus visités au monde : PornHub à la septième place, XVideos à la huitième place et XNXX en treizième position. Deux de ces sites pour adultes sont français, ils appartiennent à un certain Stéphane Pacaud. Selon le site SimilarWeb, rien qu’en mai 2019, XVideos a reçu pas moins de 3,2 milliards de visites devant XNXX et Amazon qui étaient au coude à coude avec 2,5 milliards de visites.
Mais les temps sont durs pour tous les géants d’Internet, qu’ils soient dans le secteur de la recherche en ligne, du monde des réseaux sociaux ou dans l’industrie du porno. De nombreux États, en Europe notamment, ont décidé d’agir afin d’empêcher les plateformes pour adultes de proliférer et, surtout, pour protéger les mineurs. En France aussi la question de l’identité numérique se pose : liberté et respect de la confidentialité sur Internet oui, mais il ne faut pas oublier que l’anonymat est une épée à double tranchant, car elle protège tous ceux qui répandent des contenus haineux et permet à de faux comptes de se multiplier pour propager toutes sortes de contenus illicites.


La députée Agnès Thill vient de déposer un projet de loi visant à faire de la protection des mineurs contre la pornographie la « grande cause nationale 2020 ». Il faut rappeler que le choix des grandes causes nationales (en principe une chaque année) se fait à l’initiative exclusive du Premier ministre après un appel à candidatures public, et non selon le bon vouloir des élus. Cela voudrait-il dire pour autant que cette initiative réglementaire n’a aucune chance d’aboutir ?

Un projet de loi qui pourrait bénéficier du soutien extraordinaire du gouvernement

Lors du 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, le président français Emmanuel Macron s’est exprimé à la tribune de l’UNESCO devant 400 jeunes et a déroulé son plan d’action pour la protection des enfants. Macron a clairement dénoncé l’exposition des enfants à des contenus pornographiques en ligne, 13 ans étant l’âge moyen de l’exposition à la pornographie en France. Le président français a estimé que les parents devraient veiller à ce que les enfants n’aient pas accès à ce type de contenus sur la toile en contrôlant davantage l’utilisation du numérique par leurs enfants.

Il a également invité les acteurs du numérique à trouver des solutions robustes pour éviter que les enfants aient accès volontairement ou involontairement aux contenus pornographiques, précisant que si dans 6 mois aucune solution satisfaisante n’est trouvée, il mettra en œuvre sa propre solution en faisant voter un projet loi qui imposera aux opérateurs télécoms d’appliquer automatiquement le contrôle parental. Le président français a enfin assuré qu’il va s’attaquer à la responsabilité des sites web qui proposent des contenus pornographiques par l’entremise d’une nouvelle proposition de loi sur l’audiovisuel qui exigera de la part des sites Web la mise en place de dispositifs plus efficaces de vérification d’âge sur ces sites pornographiques.

Le projet de la députée Agnès Thill pourrait malgré tout s’inviter rapidement au sein de l’Assemblée nationale, sachant que Matignon veut un système d’authentification numérique sécurisé permettant de valider la majorité de l’utilisateur sans l’identifier pour lutter contre l’accès des mineurs aux sites pornographiques.

Source : Assemblée nationale

Et vous ?

Que pensez-vous de la proposition de la députée Agnès Thill?

Voir aussi

Pornographie : Matignon veut un système d'authentification numérique sécurisé permettant de valider la majorité de l'utilisateur sans l'identifier
Des amendements élargissent le champ d'application de la proposition de loi contre la haine en ligne une loi contre-productive selon des militants
Pornographie en ligne : Macron donne un délai de six mois aux fournisseurs d'accès à internet pour appliquer le contrôle parental par défaut afin d'en limiter l'accès aux mineurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 19/12/2019 à 7:53
Déjà un mineur n'a pas à se rendre sur Internet sans être supervisé par un adulte, faut-il le rappeler ?

Bon, à partir de 15ans, on peut lui donner plus de libertés, et c'est pas franchement dramatique s'il tombe sur un porno…
13  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/12/2019 à 11:18
Ça me rappelle ça...
10  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 10/06/2020 à 18:46
Et puis une fois que ce sera fait on pourra tracer les majeurs et appliquer les meme blocages à tout ce qui ne plait pas aux religieux de droite

Un proxy installable par les parents ne suffisait pas ? Ah non les parents ne gèrent pas l'education de leurs enfants, c'est a l'education nationale de faire ça.
11  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/12/2019 à 9:54
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Déjà un mineur n'a pas à se rendre sur Internet sans être supervisé par un adulte, faut-il le rappeler ?

Bon, à partir de 15ans, on peut lui donner plus de libertés, et c'est pas franchement dramatique s'il tombe sur un porno…
J'ajouterais juste que de toutes façons, ce genre de filtre, un gamin de 12 ans le contourne en quelques minutes - alors qu'il a coûte des sommes folles. Non seulement c'est un non-sens sociétal, comme tu le soulignes fort justement, mais c'est aussi un non-sens technique.
9  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/12/2019 à 10:01
Citation Envoyé par xXxNeWgEnErAtIoN Voir le message
snip
Tu oublies le dessin de Jon Shannow immédiatement au dessus : toutes ces mesures ne vont avoir aucun effet positif. Ca n'atteindra pas le but recherché, par contre, ça rajoutera des mouchards partout pour améliorer la qualité de surveillance d'état sur internet. Je ne veux pas d'un permis citoyen à points comme en Chine(j'espère que je n'ai pas besoin d'expliquer pourquoi...), et c'est typiquement le genre de mesures qui va dans ce sens.
9  0 
Avatar de Nym4x
Membre averti https://www.developpez.com
Le 01/03/2023 à 15:23
Ces gens sont fous : bientôt tu n’auras plus le droit de rien faire sans être filmé, enregistré et analysé par des algorithmes. La dictature numérique que les petits nazillons en herbe se font un plaisir d’imposer...
9  0 
Avatar de eldran64
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/12/2019 à 8:43
Citation Envoyé par Heydrickx Voir le message
Chez moi le routeur ne permet pas aux enfants d'accéder à Internet directement.
Tout passe par un proxy local chargé de filtrer les accès à certains sites et d'interdire totalement Internet au delà d'une certaine heure.
Tout ça pour dire que des solutions efficaces sont possibles mais pas toujours évidentes à mettre en place.

Si l’État français veut s'attaquer au problème, je trouve ça très positif. Une solution parfaite n'est probablement pas possible et les enfants les plus débrouillards (ou les plus porno-dépendants) trouveront toujours un moyen de contourner les systèmes mis en place. Mais l'accessibilité à la pornographie par les enfants est un problème grave et ce n'est pas en l'ignorant qu'on le résoudra.
Ce qui sera mis en place sera efficace pour une certaine partie de la jeune population, et cela en vaudra déjà la peine.
Comment s'assurer que ce n'est pas un mineur qui est en face de l'écran? Honnêtement je vois mal comment ça pourrait se faire sans passer par un système d'identification. Et avec un système d'identification, adieu l'anonymat. Je veux dire que j'aille visiter un site de chasse et pêche ou que j'aille visiter un site porno cela ne devrait regarder que moi et non le gouvernement. Comme dit précédemment, c'est aux parents qu'il incombe la responsabilité de ce que font leur enfants et non le gouvernement. A partir du moment où on laisse ce rôle basique de parent au gouvernement (ou tout du moins une partie), que nous reste il?

Bon sinon dans les idées à la cown, on peut imaginer des captcha à base de calcul mathématiques que l'on n'est pas sensé pouvoir résoudre avant d'avoir atteins le niveau bac. Et je suis sûr que mystérieusement le niveau global en math dans le pays augmentera
8  0 
Avatar de David_g
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/12/2019 à 13:36
Je dois avouer que j'ai un plaisir presque coupable à voir un échange entre Ryu et xXxNeWgEnErAtIoN.
7  0 
Avatar de Charvalos
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/12/2019 à 13:51
Perso, je trouve que le forum est laissé à l'abandon et qu'il n'y a plus de règles. Du coup, la qualité des interventions et des topics est digne du forum 15-20 de JV.com.
7  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 01/03/2023 à 18:31
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
La France peut-elle vraiment contrôler l'accès aux sites porno ?
La France veut sans doute juste instaurer un contrôle de tout Internet. Le porno n'est qu'une excuse.

Avoir des gens qui s'authentifient tout en étant identifiés (pas d'anonymat, donc) auprès d'un service centralisé, c'est certainement beaucoup moins cher que de forcer tous les FAI à faire du DPI.

Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Il me semble qu'il a bien été dit qu'il s'agit d'analyse du visage, pas de reconnaissance faciale. Ce qui n'est pas la même chose, je répond donc pourquoi pas à l'analayse, non à la reconnaisasnce.
Il y a bien une différence entre de l'analyse d'image et de la reconnaissance faciale (biométrie), mais comment t'assurer que c'est bien l'un et non l'autre qui est appliqué?
7  0