Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Poutine signe le décret d'interdiction des ventes de smartphones et ordinateurs livrés sans applications conçues par des entreprises locales
Il entre en vigueur en juillet 2020

Le , par Patrick Ruiz

31PARTAGES

7  0 
Alors que le mois de novembre s’achevait, la Douma ou chambre basse du Parlement russe a adopté en troisième et dernière lecture un projet de loi qui impose l'installation obligatoire de logiciels conçus par des entreprises locales sur les appareils électroniques vendus en Russie.

Le projet de loi ne veut pas dire « plus d’applications conçues par des entreprises étrangères », mais que les applications conçues par des locaux doivent être proposées en même temps que celles d’entreprises étrangères. Téléphones intelligents, ordinateurs et téléviseurs connectés font partie des appareils que la note explicative adossée au projet de loi mentionne comme ceux sur lesquels les logiciels mis sur pied par des entreprises locales doivent être installés. Seuls les appareils qui n'exécutent pas un système d'exploitation complexe ou un logiciel personnalisé devraient échapper à la nouvelle mesure.

Le projet de loi vise à protéger les intérêts des entreprises russes de l'Internet et à réduire le nombre d'abus par les grandes entreprises étrangères du domaine des technologies de l'information. Il fournit aux entreprises nationales des mécanismes juridiques pour promouvoir leurs propres applications auprès des utilisateurs russes. Le projet de loi prévoit des sanctions et les fournisseurs d’équipements qui ne s’y conformeront pas seront passibles d'amendes allant jusqu'à 200 000 roubles (environ 3100 dollars) et d'une interdiction éventuelle à la suite d'infractions répétées.

D’après ce que rapporte Reuters, le texte est passé de projet à loi il y a peu. Il a dépassé l’avant-dernière étape du processus : le Conseil de la Fédération ou la Chambre haute du Parlement. Vladimir Poutine a ensuite promulgué le texte lundi dernier.


La loi entre en vigueur le 1er juillet 2020 en tant qu’amendement du texte relatif aux droits des consommateurs. Seulement, la future entrée en vigueur de la loi divise. En effet, l’une des craintes les plus formulées par les observateurs est celle liée à la surveillance de masse. Le gouvernement va publier une liste d’appareils concernés et d’applications fabriquées en Russie à préinstaller et ils y voient un moyen d’introduire des portes dérobées.

Le gouvernement russe multiplie les manœuvres pour garder la main sur son espace cybernétique. À mi-parcours de l’année qui s’achève, le président Poutine a signé la loi Runet qui permet de couper l’Internet russe du reste du monde. Le vote de la loi controversée par les députés russes a eu lieu en deuxième lecture le 11 avril 2019. Elle a fait l’objet d’adoption à 320 voix pour et 15 contre. L'objectif déclaré de la loi est de maintenir la stabilité de l'Internet russe et des services qui le gèrent, au cas où des agresseurs étrangers tentent de le couper de l'ensemble du globe.

Vladimir Poutine positionne cette initiative comme une réponse défensive à la nouvelle cyberstratégie de l’administration Trump. Il faut en effet noter qu’en août 2018, le président américain a signé un décret qui assouplit des contraintes quant à la possibilité pour les États-Unis de déployer des armes cybernétiques contre des adversaires dans le monde. Un responsable de l’administration Trump avait décrit lesdites mesures comme un « pas offensif » destiné à soutenir les opérations militaires des USA, à dissuader l'influence électorale étrangère et à contrecarrer le vol de propriété intellectuelle en faisant face à de telles menaces avec une réponse plus énergique.

Mais la loi souveraine « Runet » n’est pas populaire parmi les citoyens russes dont seulement 23 % se sont montrés en faveur de la loi selon une enquête. Et pour cause : la manœuvre est jugée rétrograde par ceux des Russes qui ne sont pas en sa faveur. En effet, l’une des idées de base derrière le projet de loi, c’est maintenir les données russes sur le sol russe. À cette fin, la Russie doit s’appuyer sur son propre système de noms de domaine (DNS) et les fournisseurs de services Internet devront installer un équipement spécial, fourni et payé par l'État.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Le positionnement russe en la matière est-il un exemple à suivre ?

Voir aussi :

Vladimir Poutine signe des projets de loi controversés sur la censure d'Internet, pénalisant le mépris de l'État et la diffusion de fake news
Poutine signe la loi Runet qui permet de couper l'internet russe du reste du monde, elle entrera en vigueur en novembre
La Russie ordonne aux principaux fournisseurs de VPN de bloquer les sites interdits, continuant sa restriction de l'accès au contenu jugé inacceptable
La Russie pourrait agir contre Google ou Alphabet pour défendre les intérêts de ses médias, après le discours tenu par le Président d'Alphabet

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/12/2019 à 13:55
Si j'ai bien compris, en Russie les smartphones sont obligatoirement pré-installés avec des appli d'espionnage Russe ?
2  0 
Avatar de juju26
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/12/2019 à 15:02
C'est une très bonne chose d'imposer des app conçues par des boites locales...
Si l'état français faisait la même chose, je propose mes applications 100% french, mais nous pouvons toujours rêver
Aussi le moteur de recherche pourrait être qwant par défaut pour la france...
2  1 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/12/2019 à 15:07
Citation Envoyé par juju26 Voir le message
C'est une très bonne chose...
C'est surtout une entrave à la liberté …
1  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/12/2019 à 16:30
Citation Envoyé par juju26 Voir le message
Le modèle actuel est surtout une entrave à la concurrence et au maintient des monopôles sur les apps (autres que système).
Oui mais on ne contre pas des monopoles en imposant des applications de force non souhaitées …
1  0 
Avatar de oooopppp
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/12/2019 à 19:21
Salut,
je suis anti-trust mais je pense que la démarche est maladroite.

C'est vrais après tout, je ferais la gueule si on m’imposait des herbes de provence dans mes nems ...

Après tout si qqun veut acheter un PC avec du 100% ricain dessus, ça le regarde.

Un premier point : Absence totale du choix de l'OS lors de l'achat d'un PC, là c'est déjà un scandale,
ça pourrait très bien être fait lors de l'achat du PC.

Un deuxième point c'est qu'en regardant un peut, il n'y a pas beaucoup d’alternative dans le choix des OS.
Y'en a quelques uns mais si on enlève la multitude de distri Linux, ben y'a pas foule non plus.

Alors à la place de Poutine, au lieu de se la jouer à la Trump, pourquoi ne débloque pas t'il des fonds
pour créer un OS made in Russia, à destination du monde entier, ça serait plus intelligent, en plus techniquement,
ils sont plutôt bons les russes en informatique .. et la France, pas d'OS français non plus, pas d'encouragement à le faire non-plus.

ça serait cool de pouvoir choisir dans une variété d'OS au lieu d'imposer ceci ou cela, après dans un mode protectionniste,
c'est sûr les boites info. de russie doivent applaudir des deux mains.
1  0 
Avatar de juju26
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/12/2019 à 16:04
Citation Envoyé par Darkzinus Voir le message
C'est surtout une entrave à la liberté …
Le modèle actuel est surtout une entrave à la concurrence et au maintient des monopôles sur les apps (autres que système).
0  0 
Avatar de juju26
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/12/2019 à 18:22
Oui mais on ne contre pas des monopoles en imposant des applications de force non souhaitées …
"mais que les applications conçues par des locaux doivent être proposées en même temps que celles d’entreprises étrangères."

Les applications préinstallé en + de l'OS devrait donc avoir un choix avec des applications du pays. Un peu comme ce qui était fait avec Microsoft et les navigateurs Web.
0  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/12/2019 à 14:25
Citation Envoyé par Darkzinus Voir le message
C'est surtout une entrave à la liberté …
En quoi est-ce une entrave a la liberté ? Si Svetlana veux envoyer des messages à son beau Ivan posté à l'autre de la Sibérie, et qu'elle ne veut pas passer par Telegram car supposément contrôlé par les hommes-serpents du KGB, rien ne l'empêchera d'installer WhatsApp à la place.
J'ai bien réussi à désinstaller ce cancer de google+ pour mettre FachisteBook, alors n'importe qui peut le faire.

Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
Si j'ai bien compris, en Russie les smartphones sont obligatoirement pré-installés avec des appli d'espionnage Russe ?
Oui alors que certains préféraient qu'ils soient livrés avec des applis d'espionnage américains.
0  0