Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les téléphones et PC vendus en Russie devront être préinstallés avec des applications russes,
Pour protéger les intérêts des entreprises locales de l'Internet

Le , par Stan Adkens

13PARTAGES

16  0 
La loi russe sur les droits des consommateurs est en voie de modification. Si ce changement est effectif, ce qui est fort probable, les téléphones, PC et tout autre équipement similaire vendu en Russie devront être préinstallés avec des applications russes. Selon les législateurs russes, qui y travaillent, le projet de loi protégera les entreprises russes de l’Internet contre les abus des entreprises de technologie de l’étranger. Selon la note explicative de la nouvelle loi, cette initiative fournit aux entreprises nationales des mécanismes juridiques pour promouvoir leurs propres applications auprès des utilisateurs russes. Les contrevenants à la nouvelle loi seront passibles d’une amende de plus de 3 000 dollars.

En effet, selon un communiqué de presse du Parlement russe, la Duma d’Etat est en train de débattre d'un projet de loi qui obligera tous les équipements électroniques vendus en Russie à être livrés préinstallés avec des applications d'entreprises technologiques russes. La liste des appareils électroniques qui devront être conformes à cette nouvelle loi sera déterminée et publiée à une date ultérieure par le gouvernement de la Fédération de Russie, si le projet de loi est approuvé. À titre d’exemple, les auteurs du projet de loi citent les smartphones, les ordinateurs et les téléviseurs dotés de la fonction Smart TV. Sauf les appareils qui n'exécutent pas un système d'exploitation complexe ou un logiciel personnalisé échapperont à la nouvelle mesure.


Selon les législateurs, « le projet de loi protégera les intérêts des entreprises russes de l'Internet et permettra de réduire les abus par les grandes entreprises étrangères, travaillant dans le domaine des technologies de l'information ». Le gouvernement publiera également, pour chaque type d'appareil soumis à la loi, une liste des logiciels russes que les fournisseurs d'équipement devront inclure sur les appareils vendus en Russie. D’après le projet de loi, les fournisseurs de ces équipements qui ne se conformeront pas à la loi seront passibles d'amendes allant jusqu'à 200 000 roubles (environ 3 100 dollars) et d'une interdiction éventuelle, à la suite d'infractions répétées.

Le projet de loi, qui a déjà fait l'objet d'un premier vote à la Chambre basse du Parlement russe, doit recueillir deux autres votes à la Chambre basse et un vote à la Chambre haute pour être approuvé et parvenir au bureau du président Poutine. On s'attend à ce que le projet de loi soit adopté lors des trois prochains votes comme d’autres précédents projets de loi qui touchent l’Internet. Le nouveau projet de loi a, par ailleurs, déjà obtenu l'appui de tous les principaux partis politiques russes. Si le projet de loi est approuvé, il entrera en vigueur le 1er juillet 2020, en tant que modification de la loi russe sur les droits des consommateurs. Il faut noter que le projet de loi, qui va contraindre les fournisseurs d’appareils électroniques à préinstaller des logiciels russes sur leurs appareils intelligents, a été adopté en première lecture par la Chambre basse de la Douma d'État, d’après le parlement.

Cependant, les Russes sont partagés sur la nouvelle loi. Alors que certains voient la décision du gouvernement russe comme un pas vers la protection de la scène technologique locale, beaucoup y voient un pas de plus vers un état de surveillance totale. Ces derniers craignent que les applications qui seront sélectionnées par le gouvernement lui-même et forcées à être préinstallées sur leurs appareils puissent être utilisées pour fournir aux autorités russes un accès facile à leurs données privées, et même aux communications chiffrées.

Le gouvernement russe n’est pas à son coup d’essai d’invention dans le domaine technologie

Le président Poutine a signé en mai dernier la loi Runet qui permet de couper l'Internet russe du reste du monde. Le vote de la loi controversée par les députés russes a eu lieu en deuxième lecture le 11 avril 2019. Elle a fait l’objet d’adoption à 320 voix pour et 15 contre. L'objectif déclaré de la loi est de maintenir la stabilité de l'Internet russe et des services qui le gèrent, au cas où des agresseurs étrangers tentent de le couper de l'ensemble du globe.

Vladimir Poutine a aussi présenté cette initiative comme une réponse défensive à la nouvelle cyberstratégie de l’administration Trump. En effet, à mi-parcours du mois d’août l’année dernière, le président américain a signé un décret qui assouplit des contraintes quant à la possibilité pour les États-Unis de déployer des armes cybernétiques contre des adversaires dans le monde. Un responsable de l’administration Trump avait décrit lesdites mesures comme un « pas offensif » destiné à soutenir les opérations militaires des USA, à dissuader l'influence électorale étrangère et à contrecarrer le vol de propriété intellectuelle en faisant face à de telles menaces avec une réponse plus énergique.

En février, un test de déconnexion planifié du nouveau système, qui consisterait à vérifier que la transmission des données entre les citoyens russes et les organisations russes reste à l'intérieur du pays plutôt que d'être acheminée à l'étranger, a eu lieu. Il a été prévu par les autorités russes et les principaux fournisseurs d'accès à Internet, avec l’accord des différents acteurs afin de recueillir des informations et de fournir des commentaires et des modifications au projet de loi.

Mais la loi souveraine «Runet» n’est pas aussi populaire parmi les citoyens russes, dont seulement 23 % se sont montré en faveur du projet de loi, selon un sondage. En effet, l’une des idées de base derrière le projet de loi, c’est maintenir les données russes sur le sol russe. À cette fin, la Russie devra créer son propre système de noms de domaine (DNS) et les fournisseurs de services Internet devront installer un équipement spécial, fourni et payé par l'État. Cet équipement permet à l'autorité de régulation des communications, Roskomnadzor, de diriger le trafic via les points d'échange russes uniquement, à des moments où la Runet est considérée comme menacée.

Cette approche centralisée offrira également à Roskomnadzor un moyen plus facile de bloquer les contenus indésirables, plutôt que de devoir obliger les fournisseurs de services Internet à se conformer à sa liste noire sans cesse croissante. Mais des groupes de défense des droits ont prévenu que la manœuvre du gouvernement russe vise beaucoup plus les critiques du Kremlin que des adversaires internationaux. La loi devrait entrer en vigueur ce mois-ci.

En mars dernier, le président russe Vladimir Poutine a signé un ensemble de projets de loi controversés qui criminalisent le mépris de l'État et la diffusion en ligne de fausses informations. En vertu de ces nouvelles dispositions, les individus peuvent être condamnés à des amendes et à une peine d'emprisonnement s'ils publient en ligne des documents dénotant un manque de respect flagrant pour la société, l'État, les symboles officiels de la Fédération de Russie, la Constitution de la Fédération de Russie et les organes exerçant le pouvoir de l'État.

Bien que les projets de loi aient été adoptés en très grande majorité par les deux chambres du parlement russe, ils ont également été critiqués par certains législateurs parce qu'ils trouvent qu'ils étouffent la liberté d'expression. Ces mesures ont aussi provoqué des réactions et plus de 100 journalistes ainsi que des personnalités publiques, dont la militante des droits de l'homme Zoya Svetova et l'écrivain populaire Lyudmila Ulitskaya, qui ont signé une pétition contre la loi, qu'ils qualifient de censure directe.

Le nouveau projet de loi en cours d’adoption est aussi contesté par une partie des Russes qui craignent que les applications sur mesure du gouvernement russe puissent être des portes dérobées pour permettre aux autorités de contrôler leur vie privée.

Sources : Parlement russe, Projet de loi

Et vous ?

Que pensez-vous du nouveau projet de loi russe ?
Le gouvernement veut installer les applications de fabrication russe sur tous les appareils intelligents vendus en Russie pour protéger les intérêts des entreprises locales d’Internet. Quel commentaire en faites-vous ?
Le gouvernement devrait-il installer ses propres applications sur les périphériques des utilisateurs ?

Lire aussi

Vladimir Poutine signe des projets de loi controversés sur la censure d'Internet, pénalisant le mépris de l'État et la diffusion de fake news
Poutine signe la loi Runet qui permet de couper l'internet russe du reste du monde, elle entrera en vigueur en novembre
La Russie ordonne aux principaux fournisseurs de VPN de bloquer les sites interdits, continuant sa restriction de l'accès au contenu jugé inacceptable
La Russie pourrait agir contre Google ou Alphabet pour défendre les intérêts de ses médias, après le discours tenu par le Président d'Alphabet

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de nl.smart
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/11/2019 à 13:42
Bonjour,

Le nouveau projet de loi en cours d’adoption est aussi contesté par une partie des Russes qui craignent que les applications sur mesure du gouvernement russe puissent être des portes dérobées pour permettent aux autorités de contrôler leur vie privée.

Edward Snowden pourra "peut-être" les rassurer en leur apprenant que c'est déjà le cas avec les applications actuelles, être épié par le kgb ou la nsa, quelle différence...
2  0 
Avatar de vbarr
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 23/11/2019 à 23:18
Et oui c'est un fait, les américains contrôlent l'informatique, et donc le monde. Il leur suffit d'envoyer une mise à jour de Google Microsoft ou Apple pour mettre un pays à genou en quelques heures. Les russes l'ont compris et prennent les mesure courageuses qui s'imposent. J'espère que l'union européenne fera de même très vite.
2  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/12/2019 à 13:55
Si j'ai bien compris, en Russie les smartphones sont obligatoirement pré-installés avec des appli d'espionnage Russe ?
2  0 
Avatar de tanaka59
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/11/2019 à 20:07
Bonsoir,

Que pensez-vous de cet ensemble de mesures du gouvernement russe ?
C'est du protectionnisme contre Google pour mettre au grand jour Yandex . Qui soit dit au passage Yandex n'est qu'une pale copie de Google ...

Le contexte actuel en matière de cybersécurité justifie-t-il un tel positionnement ?
C'est surtout pour montrer que tel ou tel pays sait faire ... Nous européens on va critique en disant "Wé vilain Poutine avec Yandex" , puis on va critiquer "Wé vilaine Trump avec Google" ... Comme toujours les européens font l'autruche en se faisant berner d'un côté sous le dictact du pavillon US , critiquent la Russie en lui tournant le dos , et ne savent pas travailler ensemble ou alors accouche d'une souris ...

Soit les européens se sortent les doigts du cul en travaillant à je sais pas combien (chose fort peu probable ...) . Soit les européens travaillent avec les Russes ... chose fort peu probable aussi . On est passif en arrivant après que les jeux soient fait ^^
2  1 
Avatar de juju26
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/12/2019 à 15:02
C'est une très bonne chose d'imposer des app conçues par des boites locales...
Si l'état français faisait la même chose, je propose mes applications 100% french, mais nous pouvons toujours rêver
Aussi le moteur de recherche pourrait être qwant par défaut pour la france...
2  1 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/12/2019 à 15:07
Citation Envoyé par juju26 Voir le message
C'est une très bonne chose...
C'est surtout une entrave à la liberté …
1  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/12/2019 à 16:30
Citation Envoyé par juju26 Voir le message
Le modèle actuel est surtout une entrave à la concurrence et au maintient des monopôles sur les apps (autres que système).
Oui mais on ne contre pas des monopoles en imposant des applications de force non souhaitées …
1  0 
Avatar de oooopppp
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/12/2019 à 19:21
Salut,
je suis anti-trust mais je pense que la démarche est maladroite.

C'est vrais après tout, je ferais la gueule si on m’imposait des herbes de provence dans mes nems ...

Après tout si qqun veut acheter un PC avec du 100% ricain dessus, ça le regarde.

Un premier point : Absence totale du choix de l'OS lors de l'achat d'un PC, là c'est déjà un scandale,
ça pourrait très bien être fait lors de l'achat du PC.

Un deuxième point c'est qu'en regardant un peut, il n'y a pas beaucoup d’alternative dans le choix des OS.
Y'en a quelques uns mais si on enlève la multitude de distri Linux, ben y'a pas foule non plus.

Alors à la place de Poutine, au lieu de se la jouer à la Trump, pourquoi ne débloque pas t'il des fonds
pour créer un OS made in Russia, à destination du monde entier, ça serait plus intelligent, en plus techniquement,
ils sont plutôt bons les russes en informatique .. et la France, pas d'OS français non plus, pas d'encouragement à le faire non-plus.

ça serait cool de pouvoir choisir dans une variété d'OS au lieu d'imposer ceci ou cela, après dans un mode protectionniste,
c'est sûr les boites info. de russie doivent applaudir des deux mains.
1  0 
Avatar de i5evangelist
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/11/2019 à 16:31
Je vois que la photo de smartphone montre un mobile sous Sailfish OS. (Projet Aurora en Russie)

J'utilise cet OS depuis bientôt 1 ans sur un Sony, ça fonctionne plutôt pas mal même si au début, c'était plutôt "spartiate"
0  0 
Avatar de frenchlover2
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/11/2019 à 9:03
Poutine veut contrôler l'Internet russe , et contrôler les citoyens russes
Bon pour les entreprise multinationale elle devront faire des efforts pour mettre des data centre sous marin en Russie et recruter une équipe russe qui se chargera de la.mise a jour des systèmes d'exploitation , et que chaque mise a jour doit être inspecter par une cellule russe , et pour les application russes , si elles sont vraiment bien tous le monde s'en servira
Croyez moi que le premier responsable des données c'est l'utilisateurs lui même qui partage sa vie privée ces photo sur facebook , facebook est le réseau sociale le plus dangereux au monde
En termes de vie privée Microsoft est la meilleur qui respecte la vie privée avant c'est vrai en acheter le logiciel mais , jamais une application n'as demander l'accès a la caméra (webcam a cette époque )
Et plus grave encore les système d'exploitation actuel freebsd linux redhat lubuntu ou bien windows Android ios mac os sont tous bien connu , ce qui fait qu'il sont devenu vulnérable a une éventuelle cyber guerre
Par contre react os , est un os prometteur qui devrait être soutenu il est différent mais supporte bien les application' windows linux et Android en même temps , c'est l'universel os
Si vous voulez devenir comme des chinois , et bien imposer a ces firmes de concevoir des système conçu pour les russes sous le sol russe , et en étant inspecter par une cellule gouvernementale , bravo pour ceux qui veulent être notér , par des logiciel comme SSL scope qui te suit par des caméras de surveillance ton smartphone et qu'un algorithme puisse te classer en tant que criminel ou bon citoyen voilà
0  0