Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Australie veut utiliser la reconnaissance faciale pour vérifier l'âge pour la pornographie en ligne,
Mais qu'est-ce qui pourrait ne pas marcher ?

Le , par Stan Adkens

0PARTAGES

17  0 
L’enquête confiée le mois dernier à la Commission permanente de la politique sociale et des affaires juridiques de la Chambre des représentants par le ministère de la Famille et des Services sociaux et le ministère des Communications, de la Cybersécurité et des Arts pour chercher un moyen efficace de limiter l'accès des enfants à la pornographie en ligne a trouvé une proposition de solution. Le ministère de l'Intérieur a proposé que son système de reconnaissance faciale soit utilisé pour la vérification de l'âge sur les sites pornographiques.

En effet, le ministère de la Sécurité nationale indique que son Service de vérification des documents et son Service de vérification du visage, bien qu'ils soient généralement conçus comme des systèmes de lutte contre la criminalité et le vol d'identité, pourraient également servir de moyen de vérification de l'âge des internautes sur les sites Web de pornographie, selon un mémoire soumis récemment.


Dans son document le département des Affaires intérieures a écrit : « Le ministère des Affaires intérieures est en train de mettre au point un service de vérification du visage qui compare la photo d'une personne aux images utilisées sur l'une de ses pièces d'identité pour aider à vérifier son identité ». « Cela pourrait aider à la vérification de l'âge, par exemple en empêchant un mineur d'utiliser le permis de conduire de ses parents pour contourner les contrôles de vérification de l'âge ».

Annoncée en septembre, l'enquête du Comité permanent de la politique sociale et des affaires juridiques de la Chambre des représentants visait à déterminer si les systèmes actuels de vérification de l'âge sur les sites pornographiques et de jeux de hasard sont suffisants. Le mandat de l'enquête précisait que le comité se pencherait sur « les avantages potentiels d'autres exigences en matière de vérification de l'âge en ligne, notamment pour protéger les enfants d'éventuels préjudices et les organisations commerciales et non gouvernementales des risques de réputation, opérationnels et juridiques », selon les termes du mandat.

Les risques potentiels et les conséquences involontaires pour la vérification de l'âge, y compris les atteintes à la vie privée, la liberté d'expression et la fausse assurance sont également examinées, d’après les termes. Le comité a été également chargé d’examiner l'impact économique de la vérification de l'âge et l'impact sur la sécurité sur Internet, l'éducation et la messagerie. La solution actuellement proposée par le ministère de l'Intérieur est d'utiliser la technologie de reconnaissance faciale pour vérifier que les utilisateurs australiens de la pornographie ont plus de 18 ans.

Le système de reconnaissance faciale du gouvernement australien

Ce système est en train d’être rendu opérationnel depuis plusieurs années déjà. Le système était assez limité au départ, car il se contentait d’enregistrer des photos de personnes qui avaient présenté une demande pour devenir citoyens australiens. Et l'utilisation de la base de données était également retreinte, puisqu’elle était censée se limiter à une poignée d'organismes gouvernementaux qui en avaient un besoin impérieux. Mais depuis, le gouvernement n'a cessé d'élargir le système, ajoutant des photos d'autres sources à la base de données, jusqu’à ce qu’il aboutisse à un service d'identification faciale plus sophistiqué, capable d'identifier les personnes inconnues, d’après un rapport.

Maintenant, les autorités australiennes peuvent se permettre de proposer le système pour des contrôles comme la vérification de l’âge sur Internet : « Alors qu'ils sont principalement conçus pour prévenir la criminalité liée à l'identité, les Affaires intérieures appuieraient l'utilisation accrue des services de vérification des documents et de vérification du visage dans l'ensemble de l'économie australienne pour renforcer les processus de vérification de l'âge », a écrit le gouvernement dans sa soumission.

Le gouvernement parviendra-t-il à instaurer l’utilisation de la reconnaissance faciale pour empêcher les mineurs d’accéder aux contenus pornographiques ?

Un obstacle à la proposition du ministère de l’Intérieur est qu’il a lui-même reconnu dans son mémoire que son service de vérification faciale n'est pas encore pleinement opérationnel. « Bien qu'il soit prévu qu'il soit mis à la disposition des organisations du secteur privé à l'avenir, cela dépendra de l'adoption du projet de loi 2019 sur les services de vérification de l'identité, qui est actuellement devant le Parlement », a-t-il écrit.

Aussi, sur le site Web australien des Services d'appariement d'identité, on peut lire que le Service d'identification du visage (FIS) « Ne peut qu’être utilisé par les organismes chargés de la sécurité nationale, de l'application de la loi et de la lutte contre la corruption que dans des circonstances limitées ». Le FIS « ne peut pas être utilisé pour enquêter sur des infractions mineures ou pour procéder à la reconnaissance faciale en direct de personnes dans des lieux publics (ou ce que certaines personnes appellent la surveillance de masse) ». « Les collectivités locales et les organisations du secteur privé n'auront pas accès au FIS ». Mais le gouvernement compte mettre ces « services à la disposition des organisations du secteur privé à l'avenir », d’après son document.


Aussi, selon un rapport de Business Insider Australie, le projet de loi 2019 sur les services de vérification de l'identité a déjà fait d’un rejet par le comité bipartite mixte du renseignement et de la sécurité en raison de son manque de mesures de protection de la vie privée. Le comité a recommandé que le projet de loi soit entièrement remanié, selon Business Insider.

De plus, le mandat confié au Comité permanent de la politique sociale et des affaires juridiques de la Chambre des représentants énonçait explicitement les vérifications de l'âge pour la pornographie proposées par le Royaume-Uni, qui devaient entrer en vigueur le 15 juillet, mais qui ont été abandonnées par la suite. Les mesures du Royaume-Uni auraient contraint les exploitants de sites pornographiques à mettre en place des systèmes permettant de vérifier que leurs utilisateurs ont plus de 18 ans, sous peine d'être entièrement bloqués dans le pays.

En effet, depuis 2016, les Britanniques souhaitaient durcir la réglementation sur l’accès aux contenus pornographiques par les personnes âgées de moins de 18 ans. Selon les dispositions de ce projet de loi prévues à l’époque, des entités physiques ou morales qui mettent sur Internet du contenu pornographique au Royaume-Uni devront vérifier l’âge des visiteurs avant de leur donner accès au contenu en question s’ils ont atteint les 18 ans.

Mais, la différence avec le système australien est que le système britannique n'imposait pas l'utilisation d'une technologie spécifique, laissant aux sites pornographiques le soin de décider de la meilleure façon de vérifier l'âge de leurs utilisateurs. Le système britannique devait entrer en vigueur le 15 juillet, mais plus tard en octobre dernier, le gouvernement britannique a abandonné le projet, confronté non seulement à des problèmes de mise en œuvre, mais aussi à des problèmes d’ordre juridiques, pratiques et techniques.

Des groupes de protection de la vie privée ont fait valoir qu'il serait possible de relier les habitudes de navigation en ligne d'un individu à son identité et que ces données pourraient potentiellement être obtenues par des pirates, malgré les assurances fournies par les sites de vérification de l'âge.

L’abandon du projet britannique, intervenu plus tôt en octobre - après l'annonce de l'enquête australienne, qui faisait explicitement référence à l'expérience britannique –, pourrait mettre en mal dans une certaine mesure l’adoption du projet de loi australien. Mais le ministère de l’Interieur a dit dans son mémoire qu’il « appuierait l'utilisation accrue des services de vérification des documents et de vérification du visage dans l'ensemble de l'économie australienne pour renforcer les processus de vérification de l'âge ».

Sources : Mémoire du ministère, IDMatch

Et vous ?

Que pensez-vous de la proposition de l’Australie d’utiliser la reconnaissance faciale pour vérifier l'âge pour la pornographie ?
Le Service d'identification du visage (FIS) de l’Australie peut-il véritablement garantir la non-exposition des enfants au contenu pornographique ?
Le FIS ne va-t-il pas engendrer des problèmes de confidentialité sur Internet ?

Lire aussi

Pornographie : le gouvernement entend exiger des filtres pour empêcher les enfants d'y accéder, mais est-il vraiment possible de les mettre en place ?
Pornographie : Matignon veut un système d'authentification numérique sécurisé, permettant de valider la majorité de l'utilisateur sans l'identifier
Le Royaume-Uni voudrait contraindre les sites offrant du contenu pornographique à vérifier l'âge de visiteurs, avant de permettre l'accès au contenu
Le Royaume-Uni abandonne le projet de loi visant à contraindre les sites web pornographiques à vérifier l'âge des visiteurs, d'après un communiqué officiel

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/10/2019 à 11:54
Et ben comment ficher tout le monde sous un faux prétexte
10  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/10/2019 à 12:40
Ah les cons, ça ose vraiment tout.

Donc maintenant, il faudra se faire filmer pour accéder à du porno... avec un peu de chance en authentification continue...
Donc il faudra retirer le bout de scotch sur notre Webcam, en acheté une, si on n'en possède pas, et ne pas s’inquiéter quand le voyant lumineux s'allumera...

Puis bon, c'est pas comme si on avait déjà eu des suicides à cause de conneries de ce genre où un attaquant accède à la webcam de sa victime pour enregistrer des vidéos compromettantes.

Le point positif, c'est qu'il faudra vérifier que l'authentification faciale marchera toujours en plein acte. Cela promet des expériences scientifiques assez marrantes.
8  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/10/2019 à 13:38
Citation Envoyé par MRSizok Voir le message
Je sens que ça sera pas la dernière new sur le sujet. Quel pays va encore se joindre à big brother?
Tous, sans exception. On a tous rêver qu'internet serait le nouvel espace de liberté, aujourd'hui on se rend compte que ce sera notre nouvelle prison.
7  0 
Avatar de emilie77
Membre averti https://www.developpez.com
Le 29/10/2019 à 12:20
Une fiche sur les perversions sexuelles d'une personne fonctionne bien pour faire du chantage
6  0 
Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/10/2019 à 15:45
Bon par contre il semble plus utile de protéger la jeunesse du porno que de lutter contre les paradis fiscaux et de prôner une transparence bancaire. (qui lutterais contre la corruption)
5  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/10/2019 à 8:53
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
Ils n'on qu'à l'interdire la pornographie en ligne ce sera plus simple...
La prohibition aux USA nous a bien montré qu'interdire quelque chose n'a souvent qu'un impact limité et favorise les trafics et criminels en tout genre. Donc ça n'est pas une solution.
4  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/10/2019 à 12:09
Pour rappel, il faut avoir 18 ans pour regarder du porno, mais 15 pour avoir des relations sexuelles.
3  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/10/2019 à 18:15
<mode ="ourdingue">
Les sites ne sont pas accessibles aux non-voyants.
On en parlait sur un autre forum je vais porter plainte car c'est de la discrimination.

Et je parie qu'il n'y a pas d'audio descriptions.
Par ce que les dialogues sont limités.
</mode>
Circulez il y a rien a voir ;à ouarff
J'avais juste envi de dire une grosse c*****
3  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/10/2019 à 21:24
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Sur la page de l'article ils n'ont pas mis
<html lang="fr">
Alors le lecteur d'écrans lit la page avec la voix anglaise, et on n'y comprend rien

Il bn'y a pas de titre pour naviguer plus vite
Il n'y a pas de zones pour trouver l'article plus facilement
ou de lien d'évitement aller au contenu ou skip to main content
encore de div trop petite pour qu'elle n'apparaisse qu'au lecteur d'écrans, comme sur la page de résultats de recherches de google.

Sur Porn hub les vidéos ne se lancent pas
On ne peut pas trouver les contrôles du lecteur, pour lancer

la lecture

Je n'ai pas trop tester les autres sites,.
Mais je n'ai pas envie de bosser gratuitement en faisant de l'audit d'accessibilité

De toute façon j'ai un coup de barre je vais me coucher
Car j'ai le sentiment de dire des conneries, enfin plus que d'habitude

Merci pour l'information, vais peut être titiller PornHub avec un mini audit

Bon une fois de plus il va falloir se prendre en main pour changer les autres.
3  0 
Avatar de MRSizok
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/10/2019 à 13:16
Je sens que ça sera pas la dernière new sur le sujet. Quel pays va encore se joindre à big brother?
2  0