Un professeur à la retraite de l'Institut de Technologie de Géorgie poursuit Uber et Lyft en justice
Pour violation de brevet

Le , par Bill Fassinou

41PARTAGES

13  0 
Stephen Dickerson, un professeur d’ingénieur de l’Institut de Technologie de Géorgie (Georgia Tech) à la retraite, a entrepris la semaine dernière une action en justice contre l’entreprise américaine de technologie Uber. Le professeur allègue qu’Uber a repris, sans une autorisation préalable de sa part, une idée qu’il a développée en 1999 et brevetée depuis le début des années 2000. Cette nouvelle poursuite de la part du professeur fait suite à celle, encore en cours dans l’État de Californie, qu’il a enclenchée en juillet 2018 contre une autre entreprise américaine, Lyft, un concurrent direct d'Uber.

Stephen Dickerson est un ancien professeur de la George W. Woodruff School of Mechanical Engineering de Georgia Tech jusqu'à son départ à la retraite en 1996. Il a fondé plusieurs entreprises de robotique prospères, notamment Modnar Corporation, DVT Corporation, CAMotion, Inc., RideCell, LLC. et SoftWear Automation, Inc. Il aurait travaillé sur la congestion routière (les embouteillages sur les autoroutes) lorsqu'il enseignait à la Georgia Tech. Il est actuellement membre du conseil d'administration de la toute nouvelle Atlanta Region Transit Link Authority, également connue sous le nom de “The ATL”.

Dans la plainte qui le confronte à Uber et Lyft, Stephen Dickerson a dit avoir mis au point depuis 1999 la technologie cellulaire et GPS utilisée par Uber et Lyft pour relier les conducteurs, les passagers et les paiements. Selon un article du NCTSPM (National Center of Transportation Systems Productivity and Management) en 2015, la technologie décrit un moyen de réduire considérablement la congestion urbaine dans les grandes villes. La clé est « une application complète » ou « application principale » qui permet aux propriétaires de téléphones intelligents d’effectuer leurs déplacements urbains de la manière qui leur convient le mieux et d’envisager les avantages pour les autres personnes susceptibles de voyager au même moment.


Un brevet de 2004, détenu par Georgia Tech, décrit également la technologie permettant d’atteindre l’objectif à faible coût. La partie mettant en œuvre l'application complète devrait être un consortium d'entités privées et publiques. Le brevet a été obtenu par Dickerson en 2004 alors qu’Uber et Lyft ont été respectivement créés en 2009 et en 2012, ce qui permet au professeur d’affirmer que les deux entreprises se sont construites à partir de son idée sans aucun consentement de sa part ni aucune demande de la part des entreprises d’ailleurs. Dickerson et ses avocats qualifient cela de violation de brevet. Selon ce qu’il affirme dans la récente plainte contre Uber, « sans la technologie brevetée, l’entreprise ne peut littéralement pas fonctionner ».

D’un côté, Uber développe et exploite des applications mobiles de mise en contact d'utilisateurs avec des conducteurs réalisant des services de transport et d’un autre côté, Lyft est une entreprise de mise en contact d'utilisateurs avec des conducteurs réalisant des services de transport. Elle est ainsi connue pour être l'un des principaux concurrents d'Uber, en ayant des applications similaires. Son siège social est situé à San Francisco. A-t-il raison de traduire les deux entreprises en justice ? En tout cas, pour les avocats de Dickerson, l’idée de Lyft et Uber ressemble trait pour trait à celui décrit dans le brevet de celui-ci.

Les entreprises Lyft et Uber n’ont pas répondu aux questions sur le sujet et ont refusé d’apporter tout comment. En outre, il est dit que Lytf aurait rejeté depuis l’année passée les allégations portées contre lui. Les poursuites de Dickerson contre les deux entreprises visent des dommages et intérêts financiers pour avoir prétendument utilisé son idée. Mais il ne s’arrête pas là. Le professeur pense également que Uber, Lyft et d'autres entreprises du secteur des transports pourraient faire plus contre la congestion routière. Malgré la poursuite, il espère qu'Uber et Lyft agiront pour résoudre l'un des plus gros problèmes d'Atlanta et d'autres villes.

Sources : AJC, NCTSPM

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Uber s'est servi du spyware Surfcam pour écraser son concurrent GoCatch en Australie, en faisant du « braconnage » de ses chauffeurs

La responsabilité pénale d'Uber n'est pas engagée dans la mort de la femme fauchée par l'un de ses véhicules autonomes

Les conducteurs d'entreprises de VTC ont vu leurs gains diminuer de moitié entre 2013 et 2018, idem pour les autres travailleurs de la gig economie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TheLastShot
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/06/2019 à 22:10
Alors un brevet pour une technologie palpable pourquoi pas (encore faut-il prouver qu'on s'est effectivement servi dudit brevet pour produire sa propre techno...), mais un brevet sur un algorithme personnellement je trouve ça ridicule... Genre pendant mes études il m'est arrivé de trouver des algos plus (voire beaucoup plus) efficace que mes profs, mais ça veut pas dire qu'une autre personne à l'autre bout de globe soumis au même problème ne trouvera pas une solution identique et ce sans avoir vu mon propre travail.... Ca me fait un peu penser à tous les scientifiques qu'on connait tous plus ou moins pour avoir découvert tel ou tel chose, alors que ça avait été découvert au même moment ou auparavant par d'autres scientifiques mais qu'on a totalement ignoré parce qu'ils n'étaient pas occidentaux...
grosso merdo, arriver à une même solution pour un même problème n'est pas obligatoirement signe de plagiat ou de violation de brevet, ça peut aussi être juste qu'il y de l'autre côté des gens "tout aussi intelligent" qui on pu trouver les mêmes solutions sans forcément avoir une connaissance au préalables des autres travaux sur le sujet....
1  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/06/2019 à 11:11
Autant je souhaite la mort de Lyft et Uber, autant ce procès est ridicule. Les idées, tout le monde les a. Lyft et Uber, eux, les ont mis en place et les exploitent.
1  0 
Avatar de archqt
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 06/06/2019 à 22:05
Pas assez clair, cependant l'idée d'utiliser les téléphones c'est à dire la géolocalisation en direct pour modifier le/les trajets est une évidence en soit. Après y a t il un algorithme décrit ? et ensuite peut on breveter un algorithme ?
0  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/06/2019 à 13:33
le brevet sur les algo est possible aux etats unis. pas en france. donc si un brevet existe et verouille cet algo ils ont attaquable.
que ce soit ridicule ou non ne fait rien à l'affaire.

il est facile d'avoir les idée une fois qu'on a des exemples d'exploitation, si c'était aussi évident, pourquoi n'y a t'il que deux sociétés sur ce créneau et que depuis 2008 pour la 1ere ??
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Droit

Partenaire : Hébergement Web